Montréal : une approche à la carte

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Montréal : une approche à la carte

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Par Claudine Hébert

Il aura suffi du congrès carboneutre du Meeting Professionnal International (MPI), en 2007, pour que l'industrie montréalaise des congrès et des événements se mobilise afin de faire de la métropole une destination éco-responsable de premier choix.


Tout d'abord, le Palais des congrès, qui offre un service d'accompagnement payant pour la tenue d'événements verts. " Nous avons privilégié l'approche des services à la carte plutôt que les forfaits. Nous croyons que cette formule permet à chaque organisateur de réduire l'empreinte écologique de son événement en choisissant des options qui répondent à ses besoins ", mentionne Jessica Lacasse, porte-parole du Palais des congrès.


Un guide de planification en ligne


L'établissement a aussi décidé de rendre disponible gratuitement sur son site Web un guide de planification pour aider les organisateurs dans leurs démarches, qu'il s'agisse de la réduction des déchets, du recyclage des matières, de la gestion des matières dangereuses ou des déplacements des délégués.


Plus de 10 % des événements qui ont lieu au Palais chaque année se déroulent sous le signe du respect de l'environnement, ce qui représente près d'une cinquantaine d'événements depuis l'instauration du service. " Je ne crois pas que le Palais obtienne davantage de congrès et d'événements en raison de ses pratiques vertes, mais si nous n'offrions pas cette possibilité, nous perdrions certainement des appels d'offres ", poursuit Mme Lacasse.


Faire ses devoirs


Chez Tourisme Montréal, l'expérience avec le MPI s'est transformée en une volonté de faire de la gestion responsable sa mission. " Mais avant de dire à nos hôteliers, à nos restaurateurs et à nos fournisseurs de penser développement durable, il fallait d'abord le faire ", explique Pierre Bellerose, vice-président aux relations publiques de l'organisme. Outre l'élaboration d'un guide vert qui ne cesse d'évoluer depuis deux ans, Tourisme Montréal s'apprête à embaucher un expert pour aider ses membres à adopter des pratiques vertes.


En attendant, le comité vert de Tourisme Montréal multiplie les efforts pour atteindre ses objectifs, ce que la National Geographic Society, affiliée à la célèbre revue du même nom, a reconnu, en accordant à Montréal le privilège d'être la première grande ville du monde à signer sa Charte de géotourisme. Un honneur officialisé en 2007 qui montre l'engagement de la ville à mettre en valeur son caractère vert tout en réduisant et en compensant l'empreinte du tourisme sur sa physionomie.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Concentrez-vous sur l'essentiel

Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

Pourquoi certains événements attirent-ils plus de gens que d'autres ? Qu'est-ce qui fait qu'un lancement de produit ...

N'oubliez surtout pas les détails logistiques

Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

Aujourd'hui, plus de la moitié de la recette d'un événement gagnant repose sur des détails logistiques. « ...

OPINION Comment limiter le taux d'absentéisme
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert
Jouez la carte du sport !
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert
Raffinez les détails
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: