La relève, ça se prépare

Publié le 27/03/2014 à 07:00

La relève, ça se prépare

Publié le 27/03/2014 à 07:00

Par Les Affaires

On parle beaucoup plus de relève et de transferts d’entreprise aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Et c’est bien tant mieux.


Selon la Fondation de l’entrepreneurship, plus de 98 000 entrepreneurs délaisseront leur entreprise d’ici 2020 pour profiter d’une retraite. Le hic, la moitié d’entre eux n’ont même pas encore songé à la façon de tirer leur révérence. De plus, seulement 60 000 personnes auraient déclaré vouloir reprendre le flambeau de ces entrepreneurs.


À ce déficit de releveurs s’ajoute une autre réalité très peu encourageante. Plus de 70 % des cas de transfert d’entreprise ont échoué au Québec au cours des dernières années. Les causes? Le manque flagrant de planification de la part des fondateurs est cité en premier lieu. La négligence de la dimension humaine de la démarche, le choix du repreneur, le mauvais accompagnement, l’aspect financier, l’entrepreneur qui s’accroche… figurent aussi parmi les facteurs qui nuisent à la réussite d’un transfert d’entreprise.


Voici un guide sous forme de questions et de réponses pour aider les entrepreneurs et leur relève à préparer le passage du flambeau et assurer la pérennité de votre entreprise.


1- Quand devrait-on commencer à penser à sa relève?


2- Mes trois enfants veulent prendre les rênes de l’entreprise, qui choisir comme dirigeant?


3- Quelles sont les qualités essentielles que l’on doit rechercher auprès des repreneurs ?


4- Personne ne veut prendre la relève à l’interne : vers qui se tourner ?


5- À qui devrais-je parler en premier de mes projets de relève?


6- En tant que releveur, comment gagner la confiance des employés?


7- En tant que releveur, comment gagner la confiance des clients?


8- En tant que releveur, comment gagner la confiance des fournisseurs?


9- Quelles sont les différentes sources financement disponibles au Québec pour la relève?


10- Quelles sont les différentes formules de prêts qui sont proposées par ces organismes ?


11- Comment faire pour acheter une entreprise de 5 M$ et plus ?


12- Comment s’assurer de transférer une entreprise en bonne santé?


13- Comment éviter les désavantages fiscaux d’une relève familiale?


14- Actions ou actifs? Quel mode de rachat privilégier ?



À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.

Vidéo: Le recul de Dollarama n'inquiète pas François Rochon

GESTIONNAIRES EN ACTION. Dollarama a déçu au 2e trimestre, mais François Rochon ne s'en inquiète pas outre mesure.

Ce que révèle la chute de Dollarama, Transcontinental et Transat

BLOGUE. Parfois le comportement de titres individuels offre un échantillon de l'état d'esprit des investisseurs.