Actions ou actifs? Quel mode de rachat privilégier ?

Publié le 27/03/2014 à 06:00

Actions ou actifs? Quel mode de rachat privilégier ?

Publié le 27/03/2014 à 06:00

Par Claudine Hébert

La plupart du temps, les transferts d’entreprise s’effectuent sous la formule de vente d’actions plutôt que de ventes d’actifs, indique Richard Quinn, directeur principal Transfert d’entreprise chez Desjardins.


« Le hic, avec ce type de transaction par actions, c’est que le releveur augmente le risque d’acheter potentiellement des éléments de surprise contrairement à un achat d’actifs », soulève l’avocat Maxime Rhéaume, spécialiste en droit des affaires chez Miller Thomson.


Dans certains secteurs d’activité, le transfert d’entreprise s’effectue principalement par la vente d’actifs, notamment dans le milieu de la construction. Dans ce cas, le repreneur a avantage à ne racheter que l’équipement, la machinerie et les bâtiments. En favorisant les actifs plutôt que les actions, disent nos experts en relève, le repreneur évite ainsi d’hériter d’éventuelles poursuites dont pourrait faire l’objet l’ancien entrepreneur.


Enfin, si le transfert d’entreprise s’effectue par le rachat d’actions, le repreneur et le cédant ont avantage à favoriser un mode de progressif étalé sur 5, voire 10 ans. « Premièrement, le cédant se voit imposer sur de plus petits montants. Deuxièmement, cette formule permet de ne pas étouffer le repreneur qui peut, du coup, se garder un peu de liquidité en cas d’imprévus », conseille Suzanne Landry, professeure de fiscalité à HEC Montréal.


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: