Quel type de régime choisir?

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Quel type de régime choisir?

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Tour d’horizon des différents régimes de retraite offerts dans les entreprises privées, de leurs avantages et de leurs limites.


Cliquez ici pour consulter le dossier Régimes de retraite



Régime à prestations déterminées


Principe : Les prestations sont fixées et les cotisations varient dans le temps en fonction des objectifs de prestations à atteindre. En cas de déficit, c’est l’entreprise qui doit renflouer la caisse.


Avantages : sécurité financière des employés.


Inconvénients :


• augmentation incontrôlée du régime liée aux fluctuations des marchés et de l’économie en général, sous la pression démographique et l’allongement de l’espérance de vie. De nombreux régimes à prestations déterminées connaissent des déficits importants notamment à la suite de la crise économique de 2008.


• Leur mise en place comporte de nombreuses obligations : enregistrement auprès de la Régie des rentes, création d’un comité aviseur qui se réunit régulièrement, etc.


Pour qui ? : plutôt les grandes entreprises. Ce type de régime est de plus en plus rare dans les entreprises et n’existe quasiment pas dans les PME. Plusieurs de ces régimes ont été fermés ou sont en voie de l’être, suite à la décision d’entreprises confrontées à des gouffres financiers. Ils sont encore une solution privilégiée par les grandes entreprises aux reins solides. Au 31 mars 2009, la Régie assurait la surveillance de 944 régimes à prestations déterminées couvrant 1,1 million de participants et bénéficiaires, dont 551 000 participants actifs. L’actif total de ces régimes est estimé à 98,9 milliards de dollars.


Régime à cotisations déterminées


Principe : Seules les cotisations sont fixées, les prestations seront déterminées en fonction de l’état du régime au moment du versement. Parfois, seuls les employés cotisent, parfois l’employeur contribue également.


Avantages :


• Pas de risque d’augmentation incontrôlée des coûts du régime,


• l’employeur n’est pas responsable de l’état du régime,


• administration simple du régime


Inconvénients :


• Le risque, c’est que les cotisations soient trop basses et qu’ainsi, l’argent accumulé ne soit pas suffisant au moment de la retraite des employés.


• Sa mise en place exige la formation d’un comité de retraite chargé de gérer le régime.


Pour qui ? : surtout les petites et moyennes entreprises, mais il remporte de plus en plus de succès dans les grandes entreprises. Ce régime plaît à de plus en plus d’entreprises qui cherchent à réduire le risque d’augmentation incontrôlée des coûts du régime de ses employés. Il est particulièrement apprécié par les jeunes employés qui ne souhaitent pas mettre trop d’argent dans leur épargne retraite à l’heure où ils paient leurs dettes d’études et fondent leur foyer.


Cliquez ici pour consulter le dossier Régimes de retraite



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le dur exercice de la consolidation du régime de retraite public

Édition du 28 Janvier 2017 | Yves-Thomas Dorval

FORUM. Le Québec est aux prises avec un exercice aussi délicat que crucial pour notre société, pour nos travailleurs ...

Cette loi aura un impact sur les revenus de bien des futurs retraités

On a peu parlé de la loi 29 qui vient modifier le financement des régimes de retraite privés et parapublics. Pourtant...

À la une

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Republik ne veut que des clients générant un impact positif

BLOGUE. Certaines entreprises filtrent leurs fournisseurs. L'agence de communication Republik filtrera ses clients.

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.