Retraite : partir ou pas ?

Publié le 01/01/2013 à 00:00, mis à jour le 23/01/2013 à 10:40

Retraite : partir ou pas ?

Publié le 01/01/2013 à 00:00, mis à jour le 23/01/2013 à 10:40

Par Martin Jolicoeur

REER 2013. Ah ! les vacances... Vous les achevez tout juste et vous réalisez combien la vie au chalet ou au bord de la mer, passée à lire, à jardiner, vous sied bien.


Jusque-là, rien de bien nouveau. Si ce n'est que, cette fois, le sentiment est plus profond que par les années passées. Au point d'envisager sérieusement de ne plus jamais remettre les pieds au bureau...


Si telle est votre ambition, chassez-la immédiatement ! Il vaudrait mieux prendre le temps de respirer - quitte à repartir en vacances - plutôt que de devancer ainsi votre retraite de 15, 10 ou même 5 ans, conseillent tous les spécialistes, planificateurs financiers et actuaires, à qui nous avons parlé.


Car si le rêve de "Liberté 55" demeure bien ancré dans l'esprit des Québécois, sa réalisation, elle, relève carrément de l'"utopie", tranche Hélène Gagné, associée et gestionnaire de portefeuille chez PWL Capital, de Montréal.


"Les gens doivent comprendre que deux ou trois semaines de vacances, c'est une pause professionnelle. Mais la prise de retraite, c'est toute autre chose ; ce n'est pas une pause, mais un changement complet de mode de vie qui ne peut s'improviser."


Sur le même sujet

Le plan de match d'André Chabot, nommé meilleur prévisionniste de 2013

Édition du 19 Juillet 2014 | Dominique Beauchamp

Même s'il a été nommé le meilleur prévisionniste de Montréal à deux reprises depuis 2011, André Chabot, ...

L'optimisme règne chez les investisseurs canadiens

07/07/2014 | Finance et Investissement

Plus du tiers des investisseurs canadiens prévoient que les économies canadienne et américaine s'améliorent.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les co√Ľts de la sant√© inqui√®tent les Canadiens

Il y a 43 minutes

Les coûts reliés à la santé sont la principale inquiétude financière des ...

Pénurie de main-d'oeuvre: la hausse des salaires insuffisante, selon la FCEI

De meilleurs salaires n'aident pas à combler les postes vacants, selon la FCEI, qui somme Ottawa d'agir.

La demande pour les détaillants de luxe est forte à la grandeur du Canada

Bien que des cha√ģnes de magasins √† grande surface comme Target aient pein√© √† s'implanter au ...