Retraite : partir ou pas ?

Publié le 01/01/2013 à 00:00, mis à jour le 23/01/2013 à 10:40

Retraite : partir ou pas ?

Publié le 01/01/2013 à 00:00, mis à jour le 23/01/2013 à 10:40

Par Martin Jolicoeur

REER 2013. Ah ! les vacances... Vous les achevez tout juste et vous réalisez combien la vie au chalet ou au bord de la mer, passée à lire, à jardiner, vous sied bien.


Jusque-là, rien de bien nouveau. Si ce n'est que, cette fois, le sentiment est plus profond que par les années passées. Au point d'envisager sérieusement de ne plus jamais remettre les pieds au bureau...


Si telle est votre ambition, chassez-la immédiatement ! Il vaudrait mieux prendre le temps de respirer - quitte à repartir en vacances - plutôt que de devancer ainsi votre retraite de 15, 10 ou même 5 ans, conseillent tous les spécialistes, planificateurs financiers et actuaires, à qui nous avons parlé.


Car si le rêve de "Liberté 55" demeure bien ancré dans l'esprit des Québécois, sa réalisation, elle, relève carrément de l'"utopie", tranche Hélène Gagné, associée et gestionnaire de portefeuille chez PWL Capital, de Montréal.


"Les gens doivent comprendre que deux ou trois semaines de vacances, c'est une pause professionnelle. Mais la prise de retraite, c'est toute autre chose ; ce n'est pas une pause, mais un changement complet de mode de vie qui ne peut s'improviser."



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'art de repérer des cibles d'acquisition

Édition du 23 Février 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. La vente de l'albertaine Solium Capital (SUM, 19,16 $) Ă  sa cliente Morgan Stanley pour 1,1 milliard...

Évaluations: une prime mĂ©ritĂ©e pour les États-Unis?

Édition du 23 Février 2019 | StĂ©phane Rolland

Le marché américain est-il si exceptionnel qu'il mérite une évaluation beaucoup plus élevée que les marchés ...

À la une

Le camionneur TFI sur les rangs pour un achat opportuniste aux États-Unis

TFII a fait une offre pour les actifs de livraison au dernier kilomÚtre de l'Américaine BeavEx en faillite.

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Mis à jour à 11:32 | Denis Lalonde

SNC-Lavalin a fait Ă©tat d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.

À surveiller: Loblaw, Valener et Gildan

Que faire avec les titres de Loblaw, Valener et Gildan? Voici quelques recommandations d'analystes.