Info REER: Que procure le REER?

Publié le 12/02/2014 à 08:00, mis à jour le 12/02/2014 à 15:14

Info REER: Que procure le REER?

Publié le 12/02/2014 à 08:00, mis à jour le 12/02/2014 à 15:14

REER 2014. Un REER donne droit à une déduction fiscale, (et non à un crédit d’impôt). En fait, au cours de la période d’accumulation, le gouvernement vous autorise à déduire de votre revenu imposable le montant que vous investissez dans un REER. Grâce à cette déduction, vous n’avez pas à payer immédiatement de l’impôt. Mais il ne s’agit que d’un report, car chaque retrait du REER sera considéré comme un revenu, et vous devrez donc renvoyer l’ascenseur au fisc.


Cependant, en diminuant ainsi votre revenu imposable immédiat, il est possible et même probable que vous obteniez des crédits d’impôt ou d’autres avantages, comme le remboursement partiel de la taxe de vente. Chose certaine, pour contribuer à votre REER, vous devez être convaincus que vos revenus seront moindres au moment de la retraite et que vous serez donc moins fortement imposé.


Notez aussi que tous les produits à l’intérieur du REER fructifient à l’abri de l’impôt.


Avec la collaboration de Gilles Drouin et Thomas Cottendin


Lire aussi:


Info REER: Le pacte avec le fisc

Sur le même sujet

Drôle, l'argent ?

Édition de Novembre 2014 | Claudine Hébert

L'humoriste Jean-François Mercier, actuellement en tournée dans la province, maîtrise l'art de ...

Retraite: personne ne veut dépendre de ses enfants

24/10/2014 | Finance et Investissement

Vous n'avez pas encore réussi à convaincre votre client d'épargner sérieusement pour sa ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le huard perd beaucoup de plumes

Il y a 22 minutes | lesaffaires.com

Le devise canadienne connaît sa pire baisse en cours de séance depuis 2011.

La correction évitée, comment terminerons-nous l'année?

10:49 | Jean Gagnon

À l’échelle mondiale, la correction boursière a été évitée de peu en octobre. Que nous réserve le reste de l'année?

Le co-fondateur d'Android quitte Google

11:42 | AFP

Andy Rubin avait intégré Google en 2005, quand le groupe internet avait racheté Android, alors une petite startup.