Info REER: Peut-on cotiser davantage que le maximum permis?

Publié le 31/12/2012 à 23:49, mis à jour le 14/02/2013 à 17:06

Info REER: Peut-on cotiser davantage que le maximum permis?

Publié le 31/12/2012 à 23:49, mis à jour le 14/02/2013 à 17:06

Chaque année, le relevé de cotisation vous indique la cotisation maximale que vous pouvez verser à votre compte REER. Il est toutefois possible de verser jusqu’à 2 000 dollars de plus, sans pénalité. Ce montant ne sera pas déductible, mais le revenu provenant de cette somme ne sera pas imposable.


Notez cependant que ce coussin de 2 000 dollars est censé servir de protection contre les cotisations en trop, qui entraînent une pénalité de 1 % par mois. Si vous l’utilisez d’un coup, vous n’aurez plus de marge de manœuvre. Alors, si vous contribuez ce 2 000 $, assurez-vous que vos calculs sont exacts. Ou encore, faites-le simplement avant de prendre votre retraite


Voici comment 2 000 $ de plus dans son portefeuille de retraite s’apprécient avec le temps :


Après 10 ans : 3 754 $


Après 20 ans : 7 047 $


Après 30 ans : 13 229 $


Hypothèse : taux de 6,5 % composé annuellement et basé sur un portefeuille diversifié


Source : TMX Argent


Avec la collaboration de Gilles Drouin et Thomas Cottendin

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Quatre mythes sur les titres Ă  revenu

11/11/2014 | Morningstar

Avec des taux d'intérêt d'une faiblesse persistante, nous ne savons plus trop que faire.

DrĂ´le, l'argent ?

Édition de Novembre 2014 | Claudine HĂ©bert

L'humoriste Jean-François Mercier, actuellement en tournée dans la province, maîtrise l'art de ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: la SCHL note des risques de surévaluation à Montréal et à Québec

14:18 |

Le risque de surévaluation des marchés immobiliers est «particulièrement manifeste» à Montréal et Québec, note la SCHL.

Cliffs met sa menace à exécution et ferme sa mine du lac Bloom, près de Fermont

Cliffs Natural Resources ferme sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, où travaillent plus de 500 personnes.

Une clause du Buy America demandée au Canada

L'Alaska demande le Buy America pour la réfection d'un terminal maritime qu'elle loue en Colombie-Britannique.