Est-ce possible de trop contribuer au REER?

Publié le 01/01/2013 à 10:38, mis à jour le 23/01/2013 à 10:55

Est-ce possible de trop contribuer au REER?

Publié le 01/01/2013 à 10:38, mis à jour le 23/01/2013 à 10:55

REER 2013. Jean-Claude, 60 ans, prendra sa retraite dans cinq ans. Cette année, son conseiller a dressé un scénario de décaissement, qui prévoit les revenus de diverses sources à la retraite. L'année où il sera forcé de transformer son REER en FERR, il perdra une portion de sa pension de la Sécurité de la vieillesse du gouvernement fédéral «À mon avis, si je continue à contribuer à mon REER, toute ma pension va y passer, dit-il. Que faire ?»


La récupération de la pension de la Sécurité de la vieillesse débute en 2012 lorsque votre revenu net est supérieur à 70 954 dollars. Votre pension sera complètement récupérée si votre revenu net est de 114 640 dollars. Cette récupération se fait donc au taux de 15 %, soit 15 dollars pour chaque 100 dollars de revenu supplémentaire. Comme ce taux s'additionne au taux d'imposition, vous risquez fort d'être plus imposé une fois à la retraite que vous ne l'avez été au cours de votre vie active. «Or, dans ce genre de situation, le REER est moins avantageux que le CELI, rappelle Alexander Tkachyk. C'est pourquoi vous devriez mettre l'accent sur le CELI, dont les retraits non imposables n'augmenteront pas vos revenus déclarés.»


Si vous contribuez déjà au maximum au CELI, rabattez-vous sur les fonds de catégorie de société, qui reportent l'impôt et dont le revenu imposable prend la forme d'un gain en capital imposé à 50 % seulement.

Sur le même sujet

Le CELI devant le REER dans le coeur des Ă©pargnants

25/07/2014 | Finance et Investissement

Avant le lancement du CELI, le REER Ă©tait l'instrument de placement le plus populaire depuis 15 ans.

Le REER ou le CELI? LĂ  est la question!

Quand vous épargnez, vous vous faites cadeau d’une éventuelle indépendance ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Préparez-vous à un monde plus instable

Il y a 27 minutes | François Normand

ANALYSE - Les foyers de tensions géopolitiques prolifèrent, compliquant la vie des entreprises et des investisseurs.

La force de Facebook c'est que vous ne pouvez pas le quitter

25/07/2014 | Jean Gagnon

Essayez seulement de fermer votre compte Facebook, et vous comprendrez ce qui fait la force de ce réseau social. ...

Bombardier : l'art de gagner du temps

Au minimum Bombardier trouve un moyen de faire patienter les investisseurs et leur donnent une nouvelle raison d'espérer