Améliorer la gouvernance dans le monde du sport

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Janvier 2016

Améliorer la gouvernance dans le monde du sport

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Janvier 2016

Amélia S. Fouques, avocate spécialisée dans le domaine sportif, se passionne tant pour le sport que pour le droit. Elle a fondé LexSportiva, une firme de services juridiques et stratégiques pour les sportifs et organisations sportives. [Photo : Jérôme

Le sport et les affaires sont loin d'être des étrangers. Ils seraient même plutôt des cousins très rapprochés. Certains avocats se spécialisent dans ce secteur où la devise olympique plus vite, plus haut, plus fort s'applique aussi... aux profits . Un secteur qui n'échappe pas aux problèmes de gouvernance. Témoin les scandales financiers qui ébranlent la Fédération internationale de football association (FIFA), où les coûts des Jeux olympiques atteignent des sommets et où le dopage sportif fait des ravages. Ou encore, dans un autre ordre d'idées, la crise que traverse actuellement le Comité olympique canadien (COC), après la divulgation des résultats de l'enquête indépendante sur les agissements de l'ancien président, Marcel Aubut, auprès d'employées.


Retour au dossier Profession avocat


Élevée à Munich, domicile du célèbre club de soccer FC Bayern, Amélia S. Fouques, avocate spécialisée dans le domaine sportif, se passionne tant pour le sport que pour le droit. Elle a fondé LexSportiva, une firme de services juridiques et stratégiques pour les sportifs et organisations sportives. Quand elle est au coeur d'un procès complexe, la solution apparaît souvent au milieu d'une pente de ski ou pendant un match de soccer. «Le sport aide à réfléchir», dit-elle.


Du boulot pour les avocats


Les avocats ont un rôle à jouer dans le secteur du sport, selon Mme Fouques, un marché mondial qui représente plus de 650 milliards de dollars américains par année et croît à un rythme annuel d'environ 4 %, selon le cabinet AT Kearney.


«Pourtant, en matière de gouvernance financière, c'est souvent très mal géré et très opaque», déplore l'avocate. Celle qui siège au conseil d'administration de Soccer Canada n'a pas la langue dans sa poche. Elle a réclamé publiquement que cet organisme quitte la FIFA en raison de la mauvaise gouvernance qui est devenue la marque de cette fédération. Elle est aussi une de celles qui ont dénoncé le harcèlement de la part de l'ancien président du COC. Un sujet qu'elle n'a pas voulu commenter dans cette entrevue.


Elle travaille peu au Canada, où le droit du sport en est à ses balbutiements. Récemment, elle a accompagné des entreprises cherchant à obtenir des contrats de construction de stade pour des événements majeurs en Amérique du Sud et en Asie. «Il faut trouver de nouvelles approches, car les villes cherchent des projets qui seront durables, et non des stades qui deviendront désuets après l'événement», dit-elle.


Elle souhaite aussi représenter les athlètes amateurs, notamment face aux fédérations sportives, souvent armées d'avocats chevronnés. «On va lancer un service à coût minime pour les athlètes qui ont besoin d'être représentés dans toutes sortes de situations, que ce soit des conflits avec leur fédération sportive ou la négociation de contrats ou de commandites, par exemple», explique l'avocate.


«Je crois important de faire bénéficier ces athlètes de l'expertise d'avocats spécialisés dans leur domaine», conclut-elle.


Retour au dossier Profession avocat


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Edilex démocratise la rédaction juridique

07/02/2019 | Anne-Marie Luca

PME DE LA SEMAINE. L’entreprise lavalloise souhaite conquérir les domaines privés et institutionnels.

Les programmes de diversité et de parité se multiplient

Édition du 12 Janvier 2019 | Jean-François Venne

Plusieurs organismes proposent des programmes pour favoriser la diversité et la parité dans les entreprises privées ...

OPINION Avocat performant et parent présent, c'est possible !
Édition du 12 Janvier 2019 | Jean-François Venne
Me Mylany David, avocate d'énergie
Édition du 12 Janvier 2019 | Jean-François Venne
Me Barbara Sheng, avocate polyglotte
Édition du 12 Janvier 2019 | Jean-François Venne

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.