Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Par Julien Brault

























Miguel Caron a étudié la stratégie militaire au Collège militaire royal du Canada. Son cheminement le destinait à occuper un poste de haut gradé dans l'armée. Toutefois, les seuls champs de bataille qu'il connaît sont peuplés de barbares et de chamans.


En effet, en tant que pdg de Funcom Canada, Miguel Caron, 39 ans, supervise le développement de jeux en ligne massivement multijoueurs (MMO). S'il avoue jouer quotidiennement en ligne en plus de pratiquer le taekwondo, la plus grande bataille qu'il a menée dernièrement consistait en l'embauche de 250 travailleurs spécialisés en deux ans.


En 2009, lorsque Miguel Caron accepte le défi de diriger la filiale canadienne du studio norvégien Funcom, cette filiale ne compte aucun employé. On annonce la création de 100 à 150 postes, et c'est Miguel Caron qui a la responsabilité de les combler : «Les studios THQ et Warner Bros Games s'étaient installés à Montréal à peu près en même temps, alors la concurrence était vive», se souvient le pdg. Pour former le noyau montréalais du studio, il recrute d'abord quelque 80 travailleurs à l'étranger, dont une cinquantaine d'employés de Funcom ayant accepté un transfert.


Ensuite, il oriente ses efforts de recrutement vers le Québec et mise beaucoup sur la rétention pour être capable de poursuivre la croissance de l'entreprise : «Contrairement à ce qui se passe dans le domaine des jeux pour consoles, où les équipes se défont lorsqu'un jeu est fini, nos jeux sont constamment mis à jour, ce qui nous permet de garder nos meilleurs éléments», explique Miguel Caron.


Funcom Canada compte 250 employés et a réalisé 20 millions de chiffre d'affaires en 2010. La filiale canadienne compte ainsi davantage d'employés que la maison mère n'en a en Norvège. La tendance n'est pas près de s'inverser, car Miguel Caron compte doubler son nombre d'employés d'ici cinq ans.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Speedware devient Fresche Solutions

20/03/2012

BLOGUE. La Montréalaise Speedware change de nom et déménage quelque 18 mois après avoir ...

Le patron d'Optosecurity Éric Bergeron, lauréat du prix PDG de l'année

Mis à jour le 01/03/2012

Le prix PDG de l'année a cela de particulier que son lauréat est choisi par ses pairs. En l'occurrence, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Fonction publique: Québec supprime 1 150 postes

Québec décrète une série de mesures visant à contrôler les dépenses gouvernementales et à réduire la taille de l'État.

Les vieux ratoureux qui profitent du système

BLOGUE. Pourquoi des riches arrivent à mettre la main sur une aide financière conçue pour les pauvres ?

Frais de garde: payer 35$ est plus rentable pour certains

BLOGUE. Les ménages à faible revenu auraient intérêt à payer 35$ pour des places en garderie privée. Voici pourquoi.