Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Par Julien Brault








Miguel Caron a étudié la stratégie militaire au Collège militaire royal du Canada. Son cheminement le destinait à occuper un poste de haut gradé dans l'armée. Toutefois, les seuls champs de bataille qu'il connaît sont peuplés de barbares et de chamans.


En effet, en tant que pdg de Funcom Canada, Miguel Caron, 39 ans, supervise le développement de jeux en ligne massivement multijoueurs (MMO). S'il avoue jouer quotidiennement en ligne en plus de pratiquer le taekwondo, la plus grande bataille qu'il a menée dernièrement consistait en l'embauche de 250 travailleurs spécialisés en deux ans.


En 2009, lorsque Miguel Caron accepte le défi de diriger la filiale canadienne du studio norvégien Funcom, cette filiale ne compte aucun employé. On annonce la création de 100 à 150 postes, et c'est Miguel Caron qui a la responsabilité de les combler : «Les studios THQ et Warner Bros Games s'étaient installés à Montréal à peu près en même temps, alors la concurrence était vive», se souvient le pdg. Pour former le noyau montréalais du studio, il recrute d'abord quelque 80 travailleurs à l'étranger, dont une cinquantaine d'employés de Funcom ayant accepté un transfert.


Ensuite, il oriente ses efforts de recrutement vers le Québec et mise beaucoup sur la rétention pour être capable de poursuivre la croissance de l'entreprise : «Contrairement à ce qui se passe dans le domaine des jeux pour consoles, où les équipes se défont lorsqu'un jeu est fini, nos jeux sont constamment mis à jour, ce qui nous permet de garder nos meilleurs éléments», explique Miguel Caron.


Funcom Canada compte 250 employés et a réalisé 20 millions de chiffre d'affaires en 2010. La filiale canadienne compte ainsi davantage d'employés que la maison mère n'en a en Norvège. La tendance n'est pas près de s'inverser, car Miguel Caron compte doubler son nombre d'employés d'ici cinq ans.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Eddyfi Technologies veut doubler de taille d'ici 2020

Édition du 10 Mars 2018 | Denis Lalonde

Eddyfi Technologies, de Québec, souhaite doubler de taille et atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions de ...

Les prix PDG de l’année Les Affaires 2017

Édition du 09 Décembre 2017 | Les Affaires

Les Affaires honore, cette année encore, les dirigeants les plus méritants de l'année, dans trois catégories. Quel ...

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: