Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Miguel Caron : un guerrier en temps de paix

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 12:24

Par Julien Brault



























Miguel Caron a étudié la stratégie militaire au Collège militaire royal du Canada. Son cheminement le destinait à occuper un poste de haut gradé dans l'armée. Toutefois, les seuls champs de bataille qu'il connaît sont peuplés de barbares et de chamans.


En effet, en tant que pdg de Funcom Canada, Miguel Caron, 39 ans, supervise le développement de jeux en ligne massivement multijoueurs (MMO). S'il avoue jouer quotidiennement en ligne en plus de pratiquer le taekwondo, la plus grande bataille qu'il a menée dernièrement consistait en l'embauche de 250 travailleurs spécialisés en deux ans.


En 2009, lorsque Miguel Caron accepte le défi de diriger la filiale canadienne du studio norvégien Funcom, cette filiale ne compte aucun employé. On annonce la création de 100 à 150 postes, et c'est Miguel Caron qui a la responsabilité de les combler : «Les studios THQ et Warner Bros Games s'étaient installés à Montréal à peu près en même temps, alors la concurrence était vive», se souvient le pdg. Pour former le noyau montréalais du studio, il recrute d'abord quelque 80 travailleurs à l'étranger, dont une cinquantaine d'employés de Funcom ayant accepté un transfert.


Ensuite, il oriente ses efforts de recrutement vers le Québec et mise beaucoup sur la rétention pour être capable de poursuivre la croissance de l'entreprise : «Contrairement à ce qui se passe dans le domaine des jeux pour consoles, où les équipes se défont lorsqu'un jeu est fini, nos jeux sont constamment mis à jour, ce qui nous permet de garder nos meilleurs éléments», explique Miguel Caron.


Funcom Canada compte 250 employés et a réalisé 20 millions de chiffre d'affaires en 2010. La filiale canadienne compte ainsi davantage d'employés que la maison mère n'en a en Norvège. La tendance n'est pas près de s'inverser, car Miguel Caron compte doubler son nombre d'employés d'ici cinq ans.

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Émotions magiques

Édition du 06 Décembre 2014 | Géraldine Martin

Qu'est-ce qu'un grand dirigeant ? Excellente question. J'ai passé la semaine à y réfléchir en pensant à ce que ...

Speedware devient Fresche Solutions

20/03/2012

BLOGUE. La Montréalaise Speedware change de nom et déménage quelque 18 mois après avoir ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le Québec et la France veulent intensifier leurs échanges économiques

Mis à jour à 17:09 | La Presse Canadienne

Le Québec et la France ont réaffirmé mardi leur volonté commune d'intensifier leurs échanges économiques.

Immobilier : Un deuxième bon mois pour les mauvaises créances

BLOGUE. Février est le deuxième mois consécutif où l'on note une baisse des délaissements, soit 7,7%

Ce vétéran des forces spéciales israéliennes veut faire de MAKEACHAMP un géant québécois des technos

BLOGUE. Selon son pdg, MAKEACHAMP devrait pouvoir générer entre 5 et 7 millions de dollars en contributions en 2015.