Martin Le Sauteur : l'homme de la croissance

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 11:54

Martin Le Sauteur : l'homme de la croissance

Publié le 09/02/2012 à 00:00, mis à jour le 09/02/2012 à 11:54

Par Julien Brault








Lorsque Martin Le Sauteur devient pdg d'Acquisio, en mai 2008, l'agence de solutions marketing en ligne est presque à court de capital, elle n'a aucun revenu, et son produit n'en est qu'au stade du prototype. Loin d'être effrayé par le triple défi à relever, M. Le Sauteur investit personnellement dans l'entreprise et retrousse ses manches. En moins d'un an, l'entreprise est tirée d'affaire et fait face à un second problème : une croissance difficile à gérer.


Fondée en 2003, Acquisio était à ses débuts une agence de marketing en ligne florissante. Toutefois, après avoir atteint une certaine taille, l'entreprise se trouva face à une croissance plus difficile : «Ils avaient atteint un mur, car il y avait trop de manipulations plus ou moins répétitives dans la gestion des campagnes en ligne», explique M. Le Sauteur, 50 ans. C'est à ce moment-là que le développement du produit qui définit aujourd'hui l'entreprise commença.


Acquisio a ainsi conçu un système permettant de générer automatiquement des rapports sur les campagnes pour les clients d'une agence. Aujourd'hui, les solutions d'Acquisio permettent également de gérer des campagnes sur différentes plateformes, comme Google AdWords et Facebook Ads, à partir d'un tableau de bord unique.


Lorsque Martin Le Sauteur se joint à Acquisio, les activités de services de l'entreprise viennent d'être vendues. Il est alors urgent de trouver du financement, mais, en 2008, les institutions sont plus prudentes que jamais. Malgré tout, le nouveau pdg réussit à trouver des fonds auprès d'investisseurs individuels : «Nous avons fait appel à des anges investisseurs, ce qui nous a permis de survivre», résume-t-il.


Faute de revenus, la survie de l'entreprise aurait toutefois été de courte durée. Aussi, Martin Le Sauteur engage-t-il rapidement des vendeurs supplémentaires. Leur tâche est alors de convaincre les agences d'adopter la solution d'Acquisio, qui leur facture 1 % des budgets des campagnes gérées grâce à leur solution. La stratégie s'avère payante, et la liste de clients d'Acquisio s'allonge peu à peu, tandis que son financement devient plus aisé.


Un marché en pleine expansion


Depuis 2008, Acquisio double son chiffre d'affaires chaque année, et Martin Le Sauteur considère que ce rythme est encore soutenable. Il faut dire qu'il en a vu d'autres, notamment à titre de chef de l'exploitation de Nurun, qui a mis quelques années seulement à devenir une agence de marketing numérique de calibre international.


Le dernier tour de financement en date pour Acquisio, mené par Tandem Expansion en juillet 2011, a mis à la disposition de Martin Le Sauteur un financement supplémentaire de 12,1 millions de dollars. Avec cet argent, Martin Le Sauteur compte accélérer l'expansion internationale de l'entreprise.


Déjà présente à Londres et en banlieue de Seattle, Acquisio ouvrira bientôt un bureau à New York. «J'ai toujours été à l'aise dans un environnement en hypercroissance», reconnaît le pdg.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Eddyfi Technologies veut doubler de taille d'ici 2020

Édition du 10 Mars 2018 | Denis Lalonde

Eddyfi Technologies, de Québec, souhaite doubler de taille et atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions de ...

Les prix PDG de l’année Les Affaires 2017

Édition du 09 Décembre 2017 | Les Affaires

Les Affaires honore, cette année encore, les dirigeants les plus méritants de l'année, dans trois catégories. Quel ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.