Isabelle Quinn : développer la sweet attitude

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Isabelle Quinn : développer la sweet attitude

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Par Claudine Hébert


D’ailleurs, elle a appris à développer la sweet sttitude : elle apprend à sa quinzaine d’employés à bien connaître les clients et à les appeler par leur nom. De plus, l’entreprise se fait un plaisir d’envoyer un petit cadeau à ses clients le jour de leur anniversaire.


Outre la boutique de la rue Fleury, à Montréal, Sweet Isabelle a également pignon sur rue à Longueuil, ainsi qu’à L’Assomption depuis décembre 2013. Dans ce dernier cas, il s’agit de la première franchise de l’entreprise.


Enfin, depuis quelques mois, la Fédération des caisses Desjardins l’a rappelée pour reprendre ses activités de formation. « Je suis tellement heureuse. J’arrive avec une nouvelle force. Je possède maintenant mon entreprise. »


La personnalité qui l’inspire


Je compare souvent mon parcours à celui de Cora Tsouflidou. Comme elle, je suis une mère monoparentale de trois enfants et j’ai ouvert mon premier commerce sans financement. J’admire également Helen Keller. Cette Américaine, même sourde, muette et aveugle, a réussi à accomplir de grandes choses, notamment écrire des livres et donner des conférences.


Son plus grand défi


Réapprendre à sortir de ma cuisine pour poursuivre la R-D de nouveaux produits et m’assurer que les autres boutiques appliquent le concept de la sweet attitude à la perfection. En fait, je me vois un peu comme une nouvelle maman qui a de la difficulté à laisser son bébé pour revenir sur le marché du travail...


Le projet qui l’allume


Ça m’agaçait de voir mes employés dépenser jusqu’à 10 $ par jour pour aller luncher. J’ai donc développé un concept de soupe communautaire il y a deux mois. Tous les lundis soirs à 19 h 15, on prépare une soupe en groupe. On est environ une dizaine. Chacun apporte 1 kilo de légumes. N’importe lesquels. Ensuite, on va marcher une heure dans les sentiers du parc de la Visitation. Cette initiative donne l’occasion à mes employés de prendre de l’air et d’avoir quatre portions de soupe, l’équivalent de deux litres. Ce qui leur permet d’économiser pour le reste de la semaine.


Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Les femmes prennent leur place

Édition du 16 Juin 2018 | Jean-François Venne

« L'année 2017 marquait les dix ans du réseau Blakes au féminin, qui accompagne les femmes dans la progression et ...

Femmes Leaders : faites de vos évaluations un outil stratégique

BLOGUE. Les organisations et entreprises qui excellent à la fois en gestion d’équipes et de talents, ainsi ...

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

17:23 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Les travailleurs de CAE déclenchent la grève

Il y a 58 minutes | La Presse Canadienne

Sans contrat de travail, les employés de CAE ont rejeté les offres patronales à 93%.