Alvéole : butiner dans une industrie naissante

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Alvéole : butiner dans une industrie naissante

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Alvéole s’occupe d’installer les ruches, de les entretenir et de récolter le miel. [Photo : Samuel Trudelle Gendron]

Dans le couloir menant aux bureaux d'Alvéole, à l'intérieur d'un bâtiment abritant des lofts commerciaux à la limite du Plateau-Mont-Royal, l'odeur éveille déjà des soupçons. Puis, quand on met les pieds dans le petit local et que ceux-ci collent au sol à chaque pas, il n'y a plus de doute : ici, on produit du miel !


La jeune entreprise a beau avoir mis en pot 10 tonnes de nectar doré cette année, elle ne fonde pas son modèle d'entreprise sur la vente. En fait, 80 % du miel est redonné aux clients chez qui Alvéole installe des ruches. L'entreprise offre plutôt ses services - de l'installation de ruches jusqu'à la récolte du miel, en passant par l'entretien. «Nous voulons changer la ville. Et nous voulons le faire avec des abeilles, un insecte dont les gens ont souvent peur, car ils craignent d'être piqués. Socialement, c'est difficile à faire passer en raison de cette crainte, souligne le cofondateur, Alexandre McLean. Nous devons donc être créatifs en communiquant notre message.»


L'intérêt pour l'apiculture en milieu urbain est pourtant grandissant. En un peu plus de deux ans, la petite entreprise est passée de 2 ruches sur un toit à 400 installées sur ceux d'entreprises, d'écoles et chez des particuliers de la région métropolitaine. Ce mandat de transfert de connaissance est habituellement réservé aux organismes communautaires. M. McLean et ses deux partenaires y ont pourtant vu les bases d'une entreprise privée. Le marché est si peu occupé que les 12 employés d'Alvéole suffisent à en faire la plus importante entreprise du genre... au monde, selon eux.


«Nous évoluons dans une industrie qui n'existe pas vraiment. Ce n'est pas toujours facile, car le chemin n'est pas tracé. Tout est à créer. En même temps, c'est ce qui est tripant !» Alvéole, qui mise beaucoup sur les nouvelles technologies et le design, vient de percer le marché torontois et butinera du côté de Québec dès l'an prochain, en plus de déménager dans des locaux plus grands... et moins collants !


Cliquez ici pour consulter le dossier PME: des idées à revendre


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Les grand(e)s de la gouvernance

Édition du 09 Février 2019 | Simon Lord

LES GRAND(E)S DE LA GOUVERNANCE — Ils sont influents. Ils sont diplômés des meilleures ...

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour le 18/02/2019 | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

Commerce international: téléchargez notre livre blanc issu de la ­Grande consultation

Édition du 09 Février 2019 | Les Affaires

Le 6 novembre dernier, Les Affaires organisait la Grande consultation sur le Commerce international. Les discussions ...