Breather : un besoin personnel transformé en succès d’affaires

Publié le 22/10/2015 à 08:00

Breather : un besoin personnel transformé en succès d’affaires

Publié le 22/10/2015 à 08:00

De gauche à droite, Caterina Rizzi, directrice de la création et Julien Smith, pdg de Breather. [Photo : courtoisie]

C’est en voulant répondre à un besoin personnel que le conférencier et auteur Julien Smith a fondé l’entreprise Breather en 2012, une start-up qui propose la location de bureaux-appartements dans une centaine de villes du monde. « En tant qu’auteur de livres sur les affaires et le marketing, j’étais souvent invité à présenter des conférences un peu partout dans le monde. Je débarquais dans des villes où je ne connaissais rien, et je me retrouvais toujours au Starbucks. Je me disais qu’il devrait y avoir quelque chose de disponible, un local pour bureau ressemblant à un appartement. Je voulais quelque chose d’efficace et de simple à utiliser. Avec Caterina Rizzi, nous avons mis nos idées en commun pour fonder notre entreprise en 2012. C’est elle qui aménage les locaux », raconte M. Smith.


L’idée a été expérimentée à Montréal et la réponse a été concluante. « À ce moment, on s’est sentis assez en confiance pour attaquer le marché de New York, où la demande explose. Aujourd’hui, nous sommes présents dans cinq villes, et nous offrons une centaine de bureaux-appartements. C’est à New York que nous sommes le plus populaires, ensuite à San Francisco et à Montréal », indique M. Smith. Breather est aussi présente à Boston et à Ottawa, et des projets d’expansion sont dans les cartons pour plusieurs villes nord-américaines et européennes.


Issue de l’idée d’un conférencier, Breather emploie maintenant 45 personnes. « Le potentiel est énorme pour une idée aussi simple, mais qui répond à un besoin. Les gens peuvent réserver leur bureau-appartement sur leur téléphone intelligent. Il est possible de retenir un espace pour 30 minutes, quelques heures ou une journée complète. Notre produit s’adresse à tout le monde : hommes et femmes d’affaires, clubs sociaux ou simplement personnes qui souhaitent se reposer. C’est un lieu pour travailler ou organiser des rencontres. Une fois inscrit, le client reçoit un code unique pour ouvrir sa porte », précise l’homme d’affaires. Le succès pourrait être au rendez-vous plus vite que prévu. La start-up vient de décrocher un financement de 28,5 millions de dollars américains en capital de risque aux États-Unis. De quoi alimenter la croissance !


Cliquez ici pour consulter le dossier PME: des idées à revendre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

19/01/2019 | François Normand

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

19/01/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.