Les jeunes releveurs en devenir ont besoin d’être accompagnés

Publié le 18/06/2015 à 08:00

Les jeunes releveurs en devenir ont besoin d’être accompagnés

Publié le 18/06/2015 à 08:00

Selon une étude commandée par la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, la moitié des entrepreneurs envisagent de recourir à une relève externe plutôt qu’une relève familiale ou venant de l’intérieur de l’entreprise.


«C’est surprenant, mais c'est probablement le facteur temps qui explique cette réponse. La majorité des entrepreneurs (85 %) n’ont pas initié de plan de relève et ils estiment qu’un transfert à l’extérieur est plus rapide quand vient le temps de vendre », commente le président de la Chambre de commerce, Christian Tremblay.


Le Carrefour jeunesse-emploi Rimouski-Neigette soutient les jeunes de la MRC dans la concrétisation de leurs projets dans le cadre du Défi à l’entrepreneuriat jeunesse.


« Nous donnons des ateliers pour développer la confiance en soi, le leadership et la créativité. Nous accompagnons les jeunes, que ce soit pour former une coopérative jeunesse de service, pour préparer un dossier pour le Concours québécois en entrepreneuriat ou vers le lancement ou l'acquisition d'une entreprise. On veut voir si le jeune est sérieux et lui donner les outils et les compétences dont il a besoin », indique l'agente à l'entrepreneuriat jeunesse, Marie-Josée Richard, qui dit référer les jeunes à la SADC la préparation du plan d'affaires


Le cours de lancement en entreprise du Centre de formation professionnelle Rimouski-Neigette peut aider également les candidats releveurs à prendre conscience de ce dans quoi ils s'embarquent.


Un 90e prêt du Réseau Accès crédit


Le Réseau accès crédit (RAC) a accordé son 90e prêt, le 15 mai dernier. Ce prêt a permis à Dany Boucher de prendre la relève d’un atelier de réparation électronique, rebaptisé l’Atelier Dan Électronique.


En quelques semaines, depuis le 1er avril 2015, le RAC a investi 36 000 $ dans le développement socio-économique de Rimouski. Ce montant a contribué au démarrage, la consolidation ou le transfert de quatre entreprises.


Les entreprises : Ordi-Réparation, Atelier Dan Électronique et Distillerie du Saint-Laurent ont pu voir le jour, tandis que Vert Pomme a pu concrétiser son déménagement au centre-ville.


« Dans une perspective de développement économique et d’élimination de la pauvreté, le crédit communautaire offre du financement provenant d’investissements socialement responsables, de l’accompagnement personnalisé et du soutien à des personnes en marge des réseaux de financements et d’accompagnement conventionnels. Cela dans le but de réaliser un projet entrepreneurial individuel ou collectif et ainsi atteindre l’autonomie financière», explique la directrice générale du RAC, Julie Guilloux.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: à quoi sert votre entreprise?

Édition du 23 Février 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, faites croître votre... mission!

En 2019, une entreprise ça sert à…

Édition du 23 Février 2019 | Diane Bérard

… améliorer la qualité de vie des parties prenantes. Que la société soit meilleure ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Il y a 30 minutes | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Projet Maxi-Flashfood: la fin de l'épicerie hebdomadaire

BLOGUE. Voici comment une épicerie quotidienne pourrait réduire la gaspillage financier et alimentaire.

Lightspeed vise le milliard des licornes

Mis à jour à 15:52 | Dominique Beauchamp

Le concepteur de logiciels aux points de vente pour les PME émet ses actions à un multiple d'environ 16 fois ses revenus