Jeunes, femmes et immigrants recherchés

Publié le 24/11/2012 à 00:00, mis à jour le 29/11/2012 à 11:06

Jeunes, femmes et immigrants recherchés

Publié le 24/11/2012 à 00:00, mis à jour le 29/11/2012 à 11:06

Par Ulysse Bergeron

Dans le secteur minier comme dans celui de la métallurgie, la main-d'oeuvre vieillit. D'ici quelques années, les départs à la retraite laisseront de nombreux postes à pourvoir.


«On risque de manquer de main-d'oeuvre bientôt», indique Alain Lampron, président de la Fédération de l'industrie manufacturière, affiliée à la CSN.


Un travailleur sur deux (51 %) de la métallurgie a plus de 45 ans, selon les plus récentes statistiques du Comité sectoriel de main-d'oeuvre de la métallurgie (CSMO) du Québec. Comment faire pour attirer la jeunesse ? D'abord, démystifier l'industrie auprès des jeunes. «Encore aujourd'hui, plusieurs pensent que la métallurgie, c'est la chaleur et les gros fourneaux», dit M. Lampron.


Pourtant, le milieu a bien changé. Si le personnel de production représente toujours la grosse part du gâteau (57 %), les techniciens et universitaires sont de mieux en mieux représentés. La preuve en est que la main-d'oeuvre la plus difficile à recruter est justement celle des ingénieurs et des techniciens.


Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la campagne Complètement Métal du CSMO a choisi Réal Béland comme porte-parole. L'humoriste, apprécié des jeunes, anime entre autres des capsules vidéo qui visent à combattre les préjugés sur l'industrie.


Mais l'industrie veut ratisser plus large que les jeunes. Elle fait également de l'oeil aux femmes, qui occupent moins de 10 % des emplois. «Nous nous rapprochons aussi des autochtones et de la main-d'oeuvre immigrante, peu présents dans l'industrie», explique Alain Lampron.

À suivre dans cette section

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Sur LesAffaires cette semaine: Couche-Tard, Tecsys et HP

Mis à jour il y a 46 minutes | Yannick ClĂ©rouin

La chaßne de dépanneurs pourrait afficher parmi les meilleures marges d'essence de son histoire.

Comment faire le bon choix en dépit d'une mauvaise information?

BLOGUE. Vous avez un choix crucial à faire? Et ceux qui vous conseillent sont biaisés? Voici comment vous y prendre.

Avez-vous besoin d'un coach de retraite?

23/11/2014 | Nafi Alibert

AprĂšs avoir Ă©tĂ© un meilleur employĂ© ou un meilleur entrepreneur, comment devenir un meilleur retraité ?