Les RH, c'est payant !

Publié le 30/10/2014 à 06:00

Les RH, c'est payant !

Publié le 30/10/2014 à 06:00

Difficile d’évaluer les « revenus » générés par les RH afin de les comptabiliser dans les états financiers. Pourtant, certains indicateurs existent pour faire le lien entre les RH, les activités et les résultats financiers. Et surtout faire la preuve de leur impact.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Mesurer et optimiser vos RH»


«On parle de plus en plus du rôle de partenaires d’affaires des RH, mais pour cela, il faut vraiment développer le langage de la gestion et faire le lien avec la finance», estime Michel Cossette, professeur adjoint et psychologue du travail à HEC Montréal.


Pour assumer ce nouveau rôle, les services RH peuvent s’appuyer sur tout un panel d’indicateurs leur permettant de comptabiliser les revenus produits par les RH. «Il existe plusieurs indicateurs financiers en RH, comme le CA généré par employé temps plein. Cette donnée est simple à obtenir, en prenant en compte le chiffre d’affaires réalisé par la société et le nombre de ressources dont on dispose en équivalent temps plein. Mais elle reste peu utilisée par les professionnels des RH, par manque de connaissance ou par manque de temps pour aller chercher l’information», regrette Michel Cossette.


Reste que comme toute modélisation, ce type de mesure n’est pas parfait, notamment pour les entreprises qui emploient des salariés à temps partiel. « Peut-on vraiment considérer que des employés à temps partiel ont la même productivité que des employés à temps pleins?» nuance-t-il.


Mettre en commun des données


Pour transformer un indicateur RH en résultat financier, on peut aussi réaliser une analyse d’utilité : « Il s’agit de passer du qualitatif au quantitatif, en se disant que si un employé performe, c’est parce qu’il a reçu une formation qui lui a pris tant d’heures par mois, ce qui équivaut à tel ou tel salaire », détaille Lucie Morin, CRHA et professeure titulaire au département Organisation et ressources humaines de l’ESG UQAM.


L’inconvénient ? « Ce processus peut s’avérer un peu laborieux, car il requiert une bonne participation du personnel responsable des opérations, qui doit être en mesure de détailler et d’analyser chaque élément. Pour cette raison, on ne conseille de le faire que sur de gros projets», rapporte-t-elle.


Pour évaluer l’impact financier des RH, des mesures simples mettant en relation des indicateurs « traditionnels » tels que le taux de roulement, l’absentéisme, l’indice de satisfaction ou de mobilisation peuvent également être utilisées.


«Cela permet de faire des corrélations pour voir si des paramètres comme l’absentéisme ou le roulement ont un impact sur les résultats de l’entreprise », estime Michel Cossette.


Attention toutefois à comparer des éléments comparables… « Concernant la mesure des accidents du travail, par exemple, doit-on comptabiliser la personne qui se coupe un doigt avec un bout de papier ? Au Québec, on a tendance à intégrer ce genre de mesure tandis que dans d’autres pays du monde, cela ne le sera pas, ce qui peut avoir une influence sur le résultat final lorsque vous comparez les résultats de plusieurs pays», avance-t-il.



image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Leaders, avez-vous le bon style de leadership?

10/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour obtenir le 110% de votre équipe, il suffit de cultiver quatre caractéristiques. C'est aussi simple que ça.

Quelles seront les priorités RH en 2019?

15/08/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une angoisse prédomine: voir les employés prendre leurs jambes à leur cou, selon une étude de Morneau Shepell...

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...