Cap sur le ROC pour Beauté Star Bédard

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Cap sur le ROC pour Beauté Star Bédard

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Marie-Danielle Bourdon.

Marie-Danielle Bourdon, 38 ans, est l'une des rares femmes aux commandes d'une PME au Québec à être titulaire d'un MBA pour cadres (executive MBA, ou EMBA). En 2014, elle a repris les rênes de l'entreprise familiale, Beauté Star Bédard, avec sa soeur. Pour faire passer la société à la vitesse supérieure, elle a voulu accroître ses connaissances et développer son réseau.


Cliquez ici pour consulter le dossier MBA : Un ascenseur vers le poste de pdg


Comme la plupart des chefs d'entreprise, Marie-Danielle Bourdon se fie beaucoup à son instinct. «Je suis mon intuition, mais j'aime avoir des chiffres pour la valider», confie-t-elle. C'est pourquoi elle s'est inscrite en 2011 à l'EMBA McGill-HEC Montréal, qu'elle a terminé deux ans plus tard.


Les deux soeurs voulaient «donner un second souffle» à l'entreprise fondée par leurs parents en 1978. La PME, qui distribue des produits utilisés par les coiffeurs professionnels, compte aujourd'hui 240 employés. «Je trouvais qu'on manquait de structure. Il fallait professionnaliser l'entreprise. Mon bac en administration avec un profil en ressources humaines aurait été suffisant pour gérer l'entreprise, mais pas pour l'amener à un niveau plus poussé», dit la coprésidente.


Son EMBA lui a permis de maîtriser de nouveaux outils financiers et stratégiques. Elle a notamment consacré ses travaux d'études à certaines problématiques de Beauté Star Bédard, qui était alors en plein processus de relève. «C'est une période de transition délicate. L'EMBA a agi comme un guide, un cadre», estime Mme Bourdon, qui voit aussi dans ce diplôme un atout pour développer une meilleure confiance en soi.


Restructuration en profondeur


Forte de ces nouveaux acquis, la coprésidente a amorcé une restructuration en profondeur. L'équipe a été rajeunie, le site Internet et l'image de l'entreprise ont été revus. Les deux soeurs ont aussi créé leur propre marque de produits pour salons de coiffure.


Par souci d'optimisation, les dirigeantes ont réuni sous un même toit les deux sites de l'entreprise, qui comptait auparavant des bureaux à Laval et à Québec. «Tout était dédoublé, ce n'était vraiment pas économique», explique Marie-Danielle Bourdon, qui avait eu l'occasion de travailler sur ce projet de centralisation des activités dans le cadre de son EMBA. Lors du travail de planification stratégique, la coprésidente a également demandé conseil à un de ses anciens professeurs.


Maintenant que les structures sont en place, l'objectif est de développer la marque privée et de la diffuser à l'extérieur du Québec, sur le marché canadien. Marie-Danielle Bourdon ne ferme pas la porte à une croissance par acquisitions, seul moyen de prendre des parts de marché pour les produits que Beauté Star Bédard distribue déjà au Québec, mais pour lesquels elle n'a pas de licence afin de les distribuer ailleurs.


Cliquez ici pour consulter le dossier MBA : Un ascenseur vers le poste de pdg

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À chacun ses raisons pour faire un MBA

Édition du 25 Août 2018 | Simon Lord

Beaucoup d'étudiants se lancent dans un MBA avec l'idée de parfaire leurs connaissances en gestion et en ...

Les compétences générales, ça s'apprend... et ça sert

Édition du 25 Août 2018 | Simon Lord

D'ici 2020, les aptitudes sociales comme la persuasion, l'intelligence émotionnelle et la capacité d'enseigner seront ...

OPINION Enseigner autrement : l'essor de la pédagogie expérientielle
Édition du 25 Août 2018 | Simon Lord
Concilier travail, famille et MBA: comment survivre?
Édition du 27 Janvier 2018 | Nathalie Vallerand
S'exiler pour faire son MBA
Édition du 27 Janvier 2018 | Nathalie Vallerand

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.