Marché des aînés: de grandes occasions dans plusieurs secteurs


Édition du 15 Septembre 2018

Marché des aînés: de grandes occasions dans plusieurs secteurs


Édition du 15 Septembre 2018

La marque canadienne ­Tonomy ­Shop propose des paniers pour déambulateurs et des tabliers aussi pratiques que jolis.

Le marché des aînés offre des occasions à de nombreux secteurs de l'industrie, tant pour répondre aux contraintes du vieillissement qu'aux nouvelles attentes des personnes âgées. Découvrez les secteurs dans lesquels il est urgent d'investir.


Vieillir, un marché florissant


«Tout comme la transition énergétique, la transition démographique est un phénomène inévitable qui va bouleverser notre modèle économique, prédit Jean-Philippe Arnoux, directeur Silver Economie et Accessibilité pour le groupe industriel Saint Gobain. Toutes les entreprises, quel que soit leur secteur, ont intérêt à l'intégrer si elles veulent rester concurrentielles.» Depuis trois ans, son mandat consiste à chercher des solutions pour adapter l'offre de son employeur au vieillissement de sa clientèle. «L'idée est simple, poursuit-il. On innove pour faciliter le quotidien et prévenir la perte d'autonomie.» Comme Saint Gobain, de plus en plus de constructeurs et d'artisans misent sur des cuisines équipées plus sécuritaires, des douches fonctionnelles avec siège intégré et des portes plus larges pour permettre le passage d'un fauteuil ou d'un déambulateur.


Du côté des équipements, l'industrie se développe en faveur de solutions de rechange fonctionnelles, mais esthétiques. «Personne n'aime se sentir vieux ou malade. Pourtant, l'offre actuelle est principalement vendue en pharmacie, avec un design très médical et peu séduisant», relève Zahra Peal, fondatrice de la marque canadienne Tonomy Shop. Son entreprise propose des paniers pour déambulateurs et des tabliers aussi pratiques que jolis. Ses concurrents commencent à investir le marché, mais restent encore trop peu nombreux selon Mme Peal. Couverts ergonomiques, souliers orthopédiques tendance, cannes colorées ou attelles à motifs : le marché des aînés ouvre un grand boulevard à la créativité.


Les services à domicile sont également un secteur prometteur du boom des aînés. Ils deviennent essentiels au maintien à domicile et créent souvent un lien social précieux pour les personnes qui souffrent de solitude. L'accompagnement personnalisé a donc de beaux jours devant lui et inspire de nombreuses start-up qui rivalisent d'innovation pour développer des concepts lucratifs. Un camion équipé de matériel médical appelé MedTrucks, par exemple, sillonnera bientôt des villages du sud de la France pour faciliter l'accès des aînés isolés aux soins de santé. Il a été créé par trois jeunes diplômés en ingénierie.


De nouveaux secteurs prometteurs


Tandis que certains secteurs réinventent leur offre pour répondre au vieillissement de leur clientèle, d'autres se créent de toutes pièces. C'est le cas du tourisme pour aînés, une industrie particulièrement séduisante pour les 50 à 65 ans. Ces voyageurs privilégient les séjours de longue durée en basse saison, ce qui permet aux entreprises d'amortir leurs équipements en période peu achalandée. Ils restent majoritairement fidèles à l'hébergement hôtelier, contrairement aux plus jeunes qui optent pour des formules économiques comme la location ou le camping. Le groupe Mercure l'a bien compris en proposant une réduction réservée aux plus de 55 ans intitulée «Payez pour un, venez à deux». L'entreprise torontoise ElderTreks, quant à elle, se consacre uniquement aux clients de plus de 50 ans et leur propose des voyages d'aventure aux quatre coins du monde grâce à des programmes adaptés à leurs rythmes et à leurs capacités physiques.


Le numérique ouvre également de nouvelles occasions aux entreprises sur le marché des aînés. Les besoins en installation, dépannage et formation croissent à mesure que ces derniers s'équipent. D'après les chiffres du Cefrio, un organisme de recherche mandaté par le gouvernement provincial pour accompagner la transition numérique dans la société, 79 % des aînés québécois sont équipés d'une connexion Internet, mais seulement 24 % se considèrent comme habiles à manipuler ces outils.


«On invente même de nouveaux modes d'habitat, en totale rupture avec les petits foyers pour aînés qu'on connaissait jusqu'alors, explique Yves Desjardins, PDG et porte-parole du Regroupement québécois des résidences pour aînés. Ils répondent à toutes les attentes des seniors d'aujourd'hui et pourraient bien être la réponse attendue au problème de logement des personnes en perte d'autonomie dans les prochaines décennies.» Ces bâtiments XXL regroupent toutes sortes de services et proposent des hébergements personnalisés selon la situation des résidents, qu'ils soient des personnes à charge, autonomes ou en couple, par exemple.


M. Desjardins précise que pour répondre à ce besoin, il faudrait construire environ 5 000 unités de résidence par année, un chiffre encore loin d'être atteint...


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «MARCHÉ DES AÎNÉS»


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Prévisions immobilières: à quoi s'attendre pour 2018?

18/12/2017 | Joanie Fontaine

Hausse de taux d'intérêt, baisse du chômage et vieillissement de la population : comment réagira le marché immobilier?

Adopter de nouvelles stratégies pour s'adapter au vieillissement de la population

Édition du 11 Novembre 2017 | Pierre Cléroux

Vieillissement de la population active, augmentation du nombre de départs à la retraite, pénurie de main-d'oeuvre ...

À la une

À surveiller: Brookfield, CAE et New Look

Que faire avec les titres de Brookfield, CAE et New Look?

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Il y a 50 minutes | Stéphane Rolland

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

Il y a 50 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.