PODCAST | L'enfer des ressources humaines

Publié le 11/10/2017 à 11:00

PODCAST | L'enfer des ressources humaines

Publié le 11/10/2017 à 11:00

Par Matthieu Charest

Les Dérangeants avaient prévu parler de leurs défis en gestion des RH. Surprise! Ils ont dû en relever en plein direct devant le public au Desjardins Lab lorsque leur invité ne s’est pas présenté! Recruté dans la foule, l’épatant Nectarios Economakis, partenaire fondateur de Point of no return, s’est gentiment prêté au jeu avec Noah Redler, Marie-Claude Duquette, Jean-Daniel Petit.


À écouter dès maintenant



Impossible de s'en sauver. Devenir entrepreneur, c'est aussi, tôt ou tard, devenir employeur. Et les employés, ces humains, sont des êtres imprévisibles qu'il faut apprendre à gérer. Éluder la question, c'est se placer en position de grave danger dont l'entreprise pourrait ne pas sortir indemne. Bienvenue dans l'enfer des ressources humaines !


«C'est très, très compliqué de gérer des gens», a avoué Marie-Claude Duquette, à la tête de l'entreprise Les Imprimés Triton, lors de la dernière émission de radio numérique Les Dérangeants, enregistrée devant public au Desjardins Lab. «À mon avis, les ressources humaines, c'est l'une des variables que l'on sous-estime le plus dans une entreprise, renchérit Jean-Daniel Petit, de Beside et d'Abitibi & Co. Ça prend beaucoup de ton temps, comme entrepreneur.»


Malgré leur sagesse apparente actuelle, des erreurs, nos Dérangeants en ont commis. Et pas qu'une seule ! «Ça m'est arrivé de ne pas renvoyer quelqu'un assez rapidement, a expliqué Jean-Daniel Petit. Cette personne-là était très toxique. Personne ne voulait travailler avec elle. Cependant, elle était très efficace. C'est pour ça que j'hésitais à lui montrer la porte. Quand je l'ai fait, la productivité du service a doublé !»


Pour Marie-Claude Duquette, sa pire erreur a été d'embaucher quelqu'un de manière précipitée. «J'aurais dû attendre au lieu de mettre la personne dans la mauvaise chaise, quitte à compenser moi-même pour le manque d'effectifs», se rend-elle compte avec le recul.


Quelques astuces


Attention toutefois de ne pas jouer au cowboy lorsque vous devez licencier un employé. Un document de la Banque de développement du Canada rappelle que «des règles s'appliquent et que les employeurs doivent respecter les exigences minimales prévues par la loi».


Bref, même si la taille de votre entreprise ne requiert pas d'avoir un service des ressources humaines, vous informer peut vous permettre d'épargner de gros sous et d'éviter des problèmes légaux importants.


Nos Dérangeants partagent quelques trucs et astuces qu'ils ont développés au fil du temps, avec l'expérience. Ainsi, Noah Redler, d'Arche Innovation, croit qu'il faut, comme patron, «faire très attention à ce que tu dis et à la façon de dire les choses, car tout est question de perception. De plus, l'attitude et les émotions du boss sont contagieuses et vont affecter toute l'équipe.»


Jean-Daniel Petit suggère, lui, de se trouver un complice, comme un partenaire d'affaires, afin de pouvoir ventiler à la fin de la journée. «Il faut sortir le méchant !» a-t-il lancé à la blague. Durant les entrevues qu'il fait passer aux candidats, l'entrepreneur emploie ce qu'il a surnommé la «méthode des 3 F». «Je pose toujours trois questions : le Foin, soit combien veux-tu gagner ? La Foi, soit est-ce que tu crois aux valeurs de l'entreprise ? Et enfin, le Fun, c'est-à-dire est-ce que tu auras du plaisir à travailler ici ?»


La dirigeante du Groupe Triton, Marie-Claude Duquette, conseille d'utiliser des tests afin d'évaluer les futurs employés. «Ça aide énormément à mieux connaître la personne, pense-t-elle. Tu dois aussi apprendre à devenir le meilleur leader possible. C'est ton rôle d'accompagner tes employés et d'essayer de les rendre heureux. S'ils arrivent contents et satisfaits au bureau, ils vont vouloir faire toute la différence pour ton entreprise. En même temps, nous aussi sommes humains. Tu ne peux pas être insensible à ce que vivent tes employés. Et ça, jouer au psychologue, tu n'as pas de contrôle là-dessus.»


Épisode 10


«C'est-tu rentable d'être responsable?»


Devant public au Desjardins Lab, Les Dérangeants reçoivent Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. Étienne Crevier, Jean-Daniel Petit, Carlo Coccaro et Jordan LeBel, professeur agrégé de marketing à l’école de gestion John-Molson de l’Université Concordia, participent ensuite au débat « Responsabilité VS rentabilité ».


 



La rentrée des Dérangeants


L'émission de radio numérique réunit de jeunes entrepreneurs du Québec qui parlent sans détour des affres du métier. Avec beaucoup de culot, mais pas encore avec autant de sagesse. Si vous avez besoin de révisions, les 5 premiers épisodes de la saison du printemps sont à écouter ici.


 

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Hydro-Québec voit l'Asie dans sa soupe

23/10/2017 | François Normand

Ces deux pays asiatiques deviennent des marchés de plus en plus importants pour Hydro-Québec. Voici pourquoi.

Tout vendre avant la correction?

Édition du 21 Octobre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. Il n'y a pas de refuge miracle, mais voici quelques façons de vous protéger.

Aldo renonce à une acquisition annoncée en grande pompe

23/10/2017 | Martin Jolicoeur

Annoncée en grande pompe en août dernier, l’acquisition de l’américaine Camuto Group a finalement avorté.