Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Mars 2017

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Mars 2017

Par Les Affaires

L’Intrarosa soigne l’atrophie vaginale.

MONTÉRÉGIE
Une usine de Mont-Saint-Hilaire produira le «Viagra féminin»


Avec l'acquisition de l'usine de fabrication de médicaments Adare Pharmaceuticals à Mont-Saint-Hilaire, Endoceutics fera de la Montérégie une plaque tournante de la production de l'Intrarosa, aussi appelé le «Viagra féminin». L'entreprise pharmaceutique de Québec, spécialisée dans les produits de santé de la femme, devrait investir de 12 à 15 M $ dans la transformation de l'usine hilairemontaise. D'ici quelques mois, une vingtaine d'emplois devraient y être créés. «Nous sommes en train de faire des modifications physiques à l'usine qui se termineront en juin, indique Fernand Labrie, président et fondateur d'Endoceutics. Les appareils pourront rentrer à ce moment et l'usine sera opérationnelle en septembre.» Les appareils permettront de produire 60 000 ovules par heure et environ 350 millions d'ovules par année. Ceux-ci seront vendus aux États-Unis dès le milieu de 2017, puisque la société a obtenu les autorisations nécessaires de la FDA (Food and Drug Administration) en novembre dernier. Elle est en attente de l'approbation des autorités pour commercialiser son médicament en Europe et au Canada. L'Intrarosa est un traitement qui permet de soigner l'atrophie vaginale, qui touche de nombreuses femmes ménopausées. Elle entraîne notamment la sécheresse vaginale et des douleurs lors des relations sexuelles. — L'OEIL RÉGIONAL, Beloeil


­CHAUDIÈRE-APPALACHES
La ­Caisse de dépôt investit dans l’éolien du ­mont ­Sainte-Marguerite


La ­Caisse de dépôt et placement du ­Québec investit la somme de 90 ­M $ dans le parc éolien ­Mont ­Sainte-Marguerite sous forme de prêt au promoteur. ­Ce dernier, ­Pattern ­Energy ­Group ­LP bénéficiera d’un prêt à terme pour les 46 éoliennes en construction dans trois municipalités de ­Chaudière-Appalaches. ­Il s’agit du cinquième investissement dans le secteur éolien accordé par la ­Caisse de dépôt au cours des dernières années. ­Le parc ­Mont ­Sainte-Marguerite produira 147 ­MW d’énergie dès sa mise en service, en décembre. ­Les municipalités de ­Sacré-Cœur-­de-Jésus, ­de ­Saint-Séverin et de ­Saint-Sylvestre profiteront de retombées économiques de 5 000 $ par mégawatt installé. ­Le parc éolien représente un investissement privé de 300 ­M $. ­Il est le fruit d’un contrat d’achat d’électricité de 25 ans avec ­Hydro-Québec. — COURRIER FRONTENAC, ­Thetford Mines


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE
Des cônes orange à prévoir sur les routes abitibiennes


Québec entend investir 196 M $ dans le réseau routier de l’Abitibi entre 2017 et 2019. L’annonce en a été faite par ­Luc ­Blanchette, député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue et ministre régional, le 7 mars, à ­Rouyn-Noranda. L’an dernier, c’est précisément 200 M $ qui étaient promis et annoncés pour les routes de la région. « ­Pendant toute la durée des travaux, plus de 1 200 travailleurs seront à l’œuvre sur les 56 chantiers que comptera notre région », a déclaré le ministre. Questionné sur les nombreux décès survenus sur la route 117, particulièrement à la lumière de la série télévisée ­La ­route des croix, dont le premier épisode traitait de la 117, M. Blanchette a reconnu qu’aucune nouvelle voie de dépassement n’allait être aménagée en 2017. Rappelons que de nombreuses mines et autres installations industrielles longent la route 117 et que des travailleurs et véhicules lourds l’empruntent quotidiennement. Yves ­Coutu, directeur territorial ­MTQ Abitibi-Témiscamingue, a énuméré les critères qui déterminent où seront effectués les travaux d’année en année. Le ministère évalue notamment l’indice de roulement, l’indice de fissuration et l’âge de l’ouvrage. « ­Il y a beaucoup de travaux qui s’en viennent sur les ponts, a annoncé ­Yves ­Coutu. L’âge moyen de nos ponts est de 48 ans, comparativement à 38 ans à l’échelle du ­Québec. En effet, six chantiers sont prévus sur des ponts de la région. » — ­LA ­FRONTIÈRE, ­Rouyn-Noranda


 


MAURICIE
Bécancour construira son incubateur industriel


La ­Ville de ­Bécancour construira son propre incubateur industriel. ­Le site choisi : l’avenue ­Jean-Demers, dans le ­parc industriel. ­Cette zone étant destinée aux ­PME, elle apparaissait comme la localisation idéale, d’autant plus que la bâtisse sera vraisemblablement visible de l’autoroute 30. ­Le terrain retenu a une superficie de 140 000 pi2. ­La ­Ville l’a acquis pour la somme de 22 400 $. ­Le bâtiment aura une superficie de 33 000 pi2 et pourra accueillir six entreprises. « ­On vise tout ce qui touche les énergies renouvelables, les énergies vertes et les nouvelles technologies », affirme le maire de ­Bécancour, ­Jean-Guy ­Dubois. ­Le projet est estimé entre 3 et 4 ­M $. « ­Il sera financé en partie par la ­Ville, mais nous avons aussi d’autres sources de financement, dont différents programmes ou subventions. ­Par exemple, on a une enveloppe d’environ 700 000 $ ou 800 000 $ du ­Fonds de diversification, et on espère pouvoir compter sur ­Développement économique ­Canada et ­peut-être aussi sur le ­Fonds immobilier de solidarité », mentionne le maire de ­Bécancour. ­Le projet actuel est semblable à ce qui avait été proposé au ­Club de golf de ­Gentilly il y a deux ans et demi. C’est pourquoi un montant de 200 ­M $ provenant du ­Fonds est déjà réservé. « ­On avait fait une demande à l’époque et, comme ça avait été accepté mais qu’on n’a pas dépensé la somme, l’argent est encore disponible pour la réalisation du projet. » ­Quant à savoir quand le chantier verra le jour, le maire est confiant : « ­Il y a des chances qu’on le bâtisse cette année, notre incubateur. » ­Jean-Guy ­Dubois espère que la première pelletée de terre sera levée dans les cinq à six prochains mois. ­Pour le moment, aucun locataire ne s’est manifesté ou n’a réservé de local. — ­LE COURRIER SUD, ­Nicolet


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Dépenses des ménages au Québec : Les ménages dépensent plus pour les contenus culturels dématérialisés

Édition du 10 Novembre 2018 | Les Affaires

De 2010 à 2015, le montant que les ménages québécois ont dépensé chaque année en moyenne pour la culture et les ...

Lettre ouverte : être le premier ministre de tous les Québécois

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-Paul Gagné

Monsieur le premier ministre,Félicitations pour la victoire de votre parti. En réalité, c'est surtout la vôtre, en ...

À la une

En quoi #MoiAussi concerne aussi les conseils d’administration

BLOGUE INVITÉ. Voici des actions concrètes que les CA de PME peuvent poser pour gérer les risques de harcèlement.

Anfibio chausse une nouvelle génération

15/11/2018 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Cinquante ans après sa création, la PME ouvrira son premier atelier-boutique.

Le prix des propriétés multirésidentielles en hausse en 2018

13/11/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les hausses des prix médians des propriétés multirésidentielles dépassent celles des unifamiliales.