Une première récolte de miel d'asclépiade

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Une première récolte de miel d'asclépiade

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Par Les Affaires

Geneviève Gauthier, de la ferme Apicole Mékinac, montre une des colonies d’abeilles qui ont contribué à la première récolte de miel d’asclépiade.

MAURICIE


Une première récolte de miel d'asclépiade


La ferme Apicole Mékinac de Denis Gauthier, qui est située à Hérouxville, a procédé, le 16 août, à sa première récolte de miel d'asclépiade. Une récolte intimement liée à la culture de cette plante qui permet de produire la soie du Québec, un produit qui isole notamment les manteaux. La collaboration entre les membres de la coopérative Monark - qui exploite les champs de soyers - et les apiculteurs s'avère une alliance gagnante pour toutes les parties. Cette année, la ferme de M. Gauthier produira 3 000 livres de miel d'asclépiade, grâce à une centaine de colonies d'abeilles. «C'est une nouvelle culture, alors nous sommes aussi en rodage. La production devrait doubler l'an prochain, et comme nous possédons au-delà de 1 000 ruches, nous serons prêts à faire face à la musique», explique l'entrepreneur. — L’HEBDO DU ST-MAURICE, SHAWINIGAN


NORD-DU-QUÉBEC


Relance de la mine Estrades : un nouvel espoir


Après avoir changé de propriétaire plusieurs fois au fil des ans, l'ancienne mine Estrades, qui est située dans la région de la Baie-James, vient d'être acquise par Galway Metals. Le nouveau propriétaire croit fermement que la relance de l'exploitation, qui a cessé en mai 1991, y est possible dans un avenir proche.


Le 18 août, la société torontoise a acquis la totalité des actifs de l'ancienne mine polymétallique, qui a été brièvement exploitée dans les années 1990 par Ressources Breakwater. Ces actifs comprennent notamment les bâtiments de surface ainsi qu'une rampe d'accès de 200 mètres de profondeur et des galeries souterraines.


Une mise à jour des ressources du projet, publiée en août, laisse entrevoir un potentiel de 1,3 million de tonnes de minerai en ressources indiquées. Celles-ci renfermeraient des teneurs de 3,89 et de 137,9 grammes par tonne en ce qui a trait à l'or et à l'argent, ainsi que de 7,95 % en zinc, 1,12 % en cuivre et 0,65 % en plomb.


«On ne retrouve pas tous les jours un dépôt minéral qui présente des teneurs élevées à la fois en or et en zinc, surtout à un moment où la valeur sur le marché de ces métaux a nettement augmenté et où celle-ci est appelée à croître encore plus», a fait valoir Michael Sutton, vice-président à l'exploration chez Galway Metals.


À la suite de sa brève période d'exploitation au début des années 1990, la mine Estrades est passée dans le portefeuille de plusieurs sociétés, parmi lesquelles Western Gold Resources, Atlas Precious Metals, Woodruff Capital Management, la Société minière Continental et Mistango River Resources, avant d'être acquise par Galway Metals. — LA FRONTIÈRE, ROUYN-NORANDA


ESTRIE


L'Espace 4 Saisons prend forme au pied du mont Orford


Les gestionnaires de l'hôtel-auberge l'Espace 4 Saisons veulent toujours finaliser en octobre leur projet d'investissement de sept millions de dollars qui transformera complètement ce lieu situé au pied du mont Orford.


Des dizaines de travailleurs s'activent depuis plusieurs semaines pour construire la nouvelle aire d'hébergement qui fera passer le nombre de chambres de 28 à 82. Il s'agit d'un chantier majeur qui amène son lot de défis, comme l'explique la directrice générale adjointe d'Escapades Memphrémagog, Annie Brunelle. «Le stationnement régulier est inaccessible durant tous les travaux, alors il a fallu complètement revoir notre façon de faire, affirme-t-elle. Il y a aussi tout le challenge lié au fait qu'une partie de l'auberge est en fonctionnement. On s'assure de tout mettre en oeuvre pour que les travaux perturbent le moins possible nos clients. Jusqu'à maintenant, ils ne sont vraiment pas déçus.»


«On n'a pas le choix de livrer la marchandise, poursuit Mme Brunelle. D'autant plus que, dès que ces travaux seront achevés, nous rénoverons toutes les autres chambres pour éviter qu'il y ait une vieille et une nouvelle partie. On ne fait pas les choses à moitié !» — LE REFLET DU LAC, MAGOG


CHAUDIÈRE-APPALACHES


La cache du Domaine officiellement inaugurée à Thetford Mines


Le 24 janvier 2006, deux jeunes entrepreneurs, Sébastien Blais et Josselin Routhier, entraient à la Société de développement économique de la région de Thetford avec un rêve. Plus de 10 ans plus tard, ce rêve est enfin devenu réalité avec l'ouverture de la cache du Domaine et de son bassin nautique.


Ce complexe hôtelier quatre étoiles, situé dans la nature en bordure d'un lac artificiel de 440 000 pieds carrés adapté au ski nautique, a nécessité un investissement de près de 20 millions de dollars et permis la création de plus de 50 emplois. Lieu d'hébergement et de restauration contemporain, La cache du Domaine est située à proximité du centre-ville de Thetford Mines.


«Il faut encore que je me pince : nous ne pensions pas que le résultat serait aussi grandiose. Nous avions rêvé du bassin et nous avions vu ce qui pouvait s'y greffer. Grâce à nos partenaires et associés, nous sommes extrêmement fiers du produit final», a commenté Sébastien Blais à l'occasion de l'inauguration officielle.


Le complexe hôtelier comprend 56 chambres, dont la moitié offrent une vue panoramique sur le bassin nautique. Plusieurs salles de réunion et de réception sont également offertes aux clients. — LE COURRIER FRONTENAC, THETFORD MINES

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Les nuages noirs s'accumulent pour l'économie mondiale

06:57 | AFP

L'économie mondiale pourrait avoir atteint «son pic de croissance».

À surveiller: Bombardier, BlackBerry et Apple

Il y a 30 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, BlackBerry et Apple?

10 choses à savoir jeudi

Tendance? Le homard cuit à la mari, Noël ne devrait pas coûter cher, comment écrire dans les airs... pour vrai.