Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Mai 2017

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Mai 2017

Par

[Photo: 123RF]

Un lait qui menace l’industrie... du lait


Le débat déclenché par le président américain ­Donald ­Trump contre les producteurs de lait ontariens qui « osent » vendre leur lait diafiltré au même prix que les producteurs américains masque une réalité beaucoup plus inquiétante, selon l’Institut ­Jean-Garon, un organisme de réflexion sur l’industrie agroalimentaire : qu’il soit d’origine américaine ou canadienne, ce type de lait menace la survie de nombreuses fermes laitières québécoises.


Le lait diafiltré est un concentré de protéines laitières à bas prix qui entre dans la fabrication de fromages et de yogourts industriels. Selon ­Simon ­Bégin, ­porte-parole de l’Institut ­Jean-Garon, ce produit est la plus grande menace qui existe pour la gestion de l’offre dans le lait, un système qui assure la stabilité des revenus des producteurs et des prix payés par les consommateurs dans un secteur qui est en crise partout sur la planète.


« Les propos de M. Trump sont inquiétants, mais la mollesse dont a fait preuve le gouvernement canadien dans le dossier du lait diafiltré l’est encore plus », estime M. Bégin. ­Il rappelle qu’il y a déjà plus de deux ans que les producteurs de lait québécois dénoncent les importations massives de lait diafiltré américain.


« Les ­Américains ont d’énormes surplus de lait et ils veulent les écouler par tous les moyens, notamment en vendant leur lait diafiltré à des prix de dumping », indique M. Bégin. L’impact sur les agriculteurs est majeur, et plusieurs fermes laitières déjà fragiles ont dû fermer.
— ­L’Avantage de Rimouski, Rimouski



Alimentation
Du sirop d’érable au Royaume-Uni et en Inde


Le sirop d’érable canadien pourrait bientôt apparaître dans un plus grand nombre de cuisines du Royaume-Uni et de l’Inde. L’industrie canadienne de l’érable recevra jusqu’à 1,5 million de dollars de l’État afin de développer de nouveaux marchés pour les produits de l’érable et d’accroître la demande des consommateurs pour ces produits. Ottawa en a fait l’annonce le 28 avril.


Dans sa croisade pour mieux faire connaître le sirop d’érable canadien, le gouvernement peut compter sur la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, qui entend orienter ses activités de relations publiques et ses publicités vers la promotion des produits d’ici au Royaume-Uni. La Fédération lancera également des produits du sirop d’érable sur le marché indien.


Les moyens de promotion envisagés comprennent des articles dans les médias, des billets dans les médias sociaux et dans les blogues, une participation à des salons professionnels, à des événements gastronomiques et à des événements commerciaux, ainsi que des visites éducatives et des tournées de promotion.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le pétrole clôture en hausse mardi

Mis à jour le 07/08/2018 | AFP

Une salve de sanctions américaines contre l’Iran est entrée en vigueur mardi, mais l'or noir n'est pas directement visé.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.

À la une

Le truc génial d'Eric Schmidt pour booster votre carrière!

BLOGUE. L'ex-PDG de Google dévoile ici l'un des secrets de son exceptionnelle réussite professionnelle.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Il y a 12 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»

Barrick va acquérir Randgold pour créer un géant de l'or de 18 milliards $US

Il y a 29 minutes | AFP

La nouvelle société Barrick réaliserait un chiffre d'affaires annuel de 9,7 G$US.