Le Québec en bref


Édition du 19 Décembre 2015

Le Québec en bref


Édition du 19 Décembre 2015

Par TC Media

CENTRE-DU-QUÉBEC


Pneus de grande dimension : LanOTR roule jusqu’aux États-Unis


LanOTR, une entreprise de Lanoraie spécialisée dans le rechapage de pneus de grande dimension pour la machinerie lourde (niveleuse, chargeuse, équipement agricole et autres gros véhicules), prend pied aux États-Unis. Déjà présente au Québec, en Ontario et dans les Maritimes, l’entreprise vient de signer un contrat avec un client de Burlington, au Vermont. Malgré une vive concurrence, LanOTR a pu se distinguer et capter l’attention de son client américain grâce à ses méthodes et à la qualité de la matière première utilisée. « Nos objectifs de croissance nous ont incités à repousser les frontières. Nous avons entrepris des démarches de développement en Nouvelle-Angleterre l’été dernier et, déjà, nous observons des résultats significatifs », dit Daniel Marleau, président de l’entreprise lanoroise qui emploie une trentaine de personnes. À ses yeux, la force de son équipe et les qualités uniques des produits offerts expliquent sans aucun doute les résultats obtenus. « Cette nouvelle percée nous permet de garnir le carnet de commandes, ce qui assure les perspectives à long terme de LanOTR », ajoute-t-il. M. Marleau est propriétaire de l’entreprise depuis 2009. D’ailleurs, c’est à la suite de l’acquisition que les choses ont considérablement changé. En 2010, LanOTR est devenue une usine à part entière. Les pneus de forte dimension ont été à l’honneur, et l’équipe s’est concentrée sur le rechapage et la réparation de pneus de machinerie lourde. L’entreprise vient d’investir 1,2 million de dollars pour agrandir ses installations. — L’ACTION D’AUTRAY, JOLIETTE


J.I.T. Laser investit plus de 4 millions de dollars et déménage


Spécialisée dans la découpe au laser et le pliage à contrôle numérique de métal en feuille, l’entreprise J.I.T. Laser investit pas moins de 4,2 millions de dollars dans un déménagement et l’acquisition de nouveaux équipements. De cinq à sept nouveaux emplois seront créés, s’ajoutant aux 45 emplois existants. L’entreprise quitte donc Daveluyville où elle a vu le jour en 2007 pour emménager dans un bâtiment de 100 000 pieds carrés qu’elle a acquis au 150, rue Industrielle à Saint-Louis-de-Blandford, en bordure de l’autoroute 20. « Notre croissance se poursuit, elle est de 22 % cette année. Nous avions atteint le maximum de notre capacité de production », a précisé, lors d’un entretien téléphonique, le vice-président René Marcoux, copropriétaire de J.I.T. Laser avec Gaby Piché. Une croissance malgré le sinistre de février, alors qu’un incendie majeur détruisait les bureaux de l’entreprise et une partie des équipements. « Deux jours plus tard, on reprenait nos opérations dans des installations temporaires », a rappelé le vice-président. La décision en cours d’année d’ajouter de l’équipement, une nouvelle machine de découpe au laser, a motivé la relocalisation de l’entreprise. « L’espace était trop restreint », a fait remarquer René Marcoux. Les dirigeants de J.I.T. Laser ont étudié certains scénarios, dont la possibilité d’une construction neuve dans le nouveau parc industriel en bordure de l’autoroute 20 à Sainte-Anne-du-Sault. Ils ont finalement opté pour le bâtiment de la rue Industrielle à Saint-Louis-de-Blandford, qui offrira à l’entreprise une bonne visibilité. — LA NOUVELLE, VICTORIAVILLE


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE


Jusqu’à 117 grammes d’or par tonne à 10 km de la mine Éléonore


Situé à 10 km seulement de la mine Éléonore de Goldcorp, le projet Cheechoo pourrait bien devenir la prochaine mine d’or de la Jamésie, alors que de nouveaux forages ont confirmé la haute teneur en or de plusieurs zones aurifères déjà repérées. Développé par les Mines de la Vallée de l’Or de Val-d’Or, en partenariat avec Ressources Sirios de Montréal, qui en assure la gérance, Cheechoo a fait l’objet d’une campagne de près de 2 000 mètres de forage au cours de l’automne. Les résultats des deux premiers trous ont été plus qu’encourageants. Le premier forage a recoupé plus en profondeur trois zones, dont les parties les plus riches avaient atteint jusqu’à 177,5 grammes d’or par tonne de minerai en 2014. Le deuxième forage a recoupé une valeur en or de 3,19 g/t sur 4,30 m. D’autres zones aurifères à teneur plus faible ou de plus petite taille ont aussi été interceptées par ce forage. Comme il reste encore neuf forages à analyser sur les onze qu’a comptés cette campagne, les résultats ont été qualifiés de très encourageants par Sirios. « Ils démontrent que le système géologique de Cheechoo peut produire des structures minéralisées à très haute teneur en or, elles-mêmes incluses dans une vaste enveloppe aurifère à teneur plus faible », a commenté le président de la société, Dominique Doucet. — LA FRONTIÈRE, ROUYN-NORANDA


ESTRIE


La Microbrasserie Coaticook doublera sa production


Quelques mois seulement après avoir entamé l’embouteillage de ses produits, la Microbrasserie Coaticook procédera à des travaux d’agrandissement afin de doubler sa capacité de production. Les copropriétaires Barry Hull et Réjean Corbeil injecteront 300 000 $ dans leur entreprise pour ajouter une surface de plus de 1 200 pieds carrés au bâtiment déjà existant. On y installera le nouvel équipement et d’autres barils pour augmenter l’espace de stock des grains, notamment. « En mai, nous avons commencé la vente de nos produits en bouteille, précise M. Hull. Depuis ce temps, on est agréablement satisfait de la mise en marché. Tellement qu’on ne peut plus répondre à la demande. » Les rénovations permettront d’embouteiller plus de 2 000 produits chaque semaine. « La demande est très forte, assure M. Corbeil. Présentement, on ne livre que dans la province, principalement à Québec et à Mont-réal. Si notre capacité le permet, on pourra envisager d’autres marchés ailleurs au Canada. » — LE PROGRÈS DE COATICOOK, COATICOOK


CHAUDIÈRE-APPALACHES


Immostar investit plus de 100 millions de dollars à Lévis


Immostar a lancé, au début de décembre, un projet de développement immobilier de 100 millions de dollars dans le secteur Saint-Nicolas, à Lévis, près de l’ancien Ciné-parc. Le projet de construction de huit immeubles locatifs sera réparti sur quatre années et procurera à terme plus de 800 appartements de type condo. Les 63 premiers devraient être prêts à l’automne 2016. On aménagera un parc d’une superficie de 50 000 pi² au cœur du parc immobilier, qui servira de cour pour les résidents. « Chaque appartement a été conçu pour être fonctionnel, sans compromis sur le confort », a déclaré François Pelchat, vice-président, commercialisation d’Immostar. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a affirmé que ce projet cadrait parfaitement avec la vision du développement résidentiel axé sur la densification. La Ville de Lévis possède un périmètre d’urbanisation qui présente un potentiel d’habitation correspondant à 25 100 logements. Les besoins de la Ville seront de 8 500 logements au cours des 10 prochaines années. — LE PEUPLE, LÉVIS


LAURENTIDES


Une entreprise de Saint-Jérôme veut percer le marché du bâton de hockey


Depuis cinq ans, une jeune entreprise de Saint-Jérôme s’attaque au marché hyperconcurrentiel de la vente de bâtons de hockey sur glace. Pour se démarquer dans cet univers occupé par les multinationales Bauer, CCM et Sher-Wood, Boom Hockey a voulu personnaliser complètement cette pièce d’équipement. « Nous faisons des bâtons sur mesure de A à Z, c’est le gros avantage. Par exemple, les jeunes peuvent choisir leur couleur et faire inscrire leur nom sur le bâton », explique Marc Paquette, le copropriétaire de cette entreprise avec son ami de longue date David St-Germain. Les clients peuvent également choisir la courbe de cet équipement, ajoute-t-il. L’homme de 32 ans a eu l’idée de mettre sur pied son entreprise lorsqu’il a constaté la hausse constante du prix des bâtons. « Je croyais qu’on payait un peu trop cher. J’ai fondé ce commerce juste pour vendre des bâtons à mes amis. Aujourd’hui, ça va bien, on en vend un peu partout au Québec », dit M. Paquette, qui en a vendu de 400 à 500 l’an dernier. — JOURNAL LE NORD, SAINT-JÉRÔME


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

En quoi #MoiAussi concerne aussi les conseils d’administration

BLOGUE INVITÉ. Voici des actions concrètes que les CA de PME peuvent poser pour gérer les risques de harcèlement.

Anfibio chausse une nouvelle génération

15/11/2018 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Cinquante ans après sa création, la PME ouvrira son premier atelier-boutique.

Le prix des propriétés multirésidentielles en hausse en 2018

13/11/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les hausses des prix médians des propriétés multirésidentielles dépassent celles des unifamiliales.