Chalifoux investit 21 M$ pour lancer une nouvelle gamme de produits

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Août 2015

Chalifoux investit 21 M$ pour lancer une nouvelle gamme de produits

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Août 2015

Par Les Affaires

Alain Chalifoux représente la quatrième génération de Chalifoux à la tête de l’entreprise familiale.

MONTÉRÉGIE


Chalifoux investit 21 M$ pour lancer une nouvelle gamme de produits


Laiterie Chalifoux investit quelque 21 millions de dollars afin d’introduire sur le marché canadien, cet automne, une nouvelle gamme de produits laitiers frais dont elle garde jalousement le secret pour le moment. De 30 à 50 emplois s’ajouteront aux 161 emplois actuels. « Du plus grand des petits producteurs québécois, nous devenons maintenant le plus petit des grands », indique le pdg, Alain Chalifoux. Dans le cadre de ce projet, Chalifoux a formé une coentreprise – PL Nouvelle-France – avec un producteur européen, Alsace Lait. L’entreprise familiale de Sorel-Tracy a été fondée en 1920. — LES 2 RIVES ET LA VOIX, SOREL-TRACY


Grandes ambitions pour la batterie rechargeable de Bolloré


Bathium Canada, une filiale de la multinationale française Groupe Bolloré, pourrait quadrupler, à 20 000 unités par an, le nombre de batteries rechargeables produites à son usine de Boucherville en raison de l'accroissement de la demande. Une centaine de travailleurs pourraient s'ajouter aux 260 employés de l'usine d'ici trois ans, souligne le directeur général de Bathium Canada, Jean-Luc Monfort. Un groupe de chercheurs de Bathium Canada - qui deviendra bientôt Blue Solution Canada - a mis au point une batterie lithium-métal-polymère capable de propulser un véhicule électrique sur une distance de 250 à 300 kilomètres à une vitesse de 125 km/h. Cette batterie a même une durée de vie équivalente à plus de 400 000 kilomètres. Soulignons que Bolloré a signé à l'automne 2014 une entente avec Renault pour que cette dernière se charge de la construction de son véhicule électrique Bluecar. Il s'agit du modèle utilisé par le service d'autopartage Autolib, à Paris. — LA SEIGNEURIE, BOUCHERVILLE


SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN


La tordeuse des bourgeons de l'épinette ravage des pans entiers de forêt


Plus de 100 000 mètres cubes de bois mort doivent être récupérés dès cette année dans les forêts infestées par la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) sur le territoire de la MRC Maria-Chapdelaine, au nord du lac Saint-Jean. «Les secteurs les plus infestés sont les endroits où on retrouve le plus de sapins», précise Michel Bouchard, coordonnateur de l'Agence de gestion intégrée des ressources. Il souligne que la récupération de ce bois doit se faire rapidement si on veut qu'il conserve une valeur commerciale. Une visite des chantiers comme celui du Comité forêt de Saint-Thomas-Didyme permet de voir les ravages de la TBE dans les forêts. Des secteurs entiers sont maintenant gris et brun (rougeâtre), et non verts comme c'est le cas dans une forêt en bonne santé. Pour éradiquer complètement la tordeuse, il faut procéder à une coupe à blanc. Tous les arbres atteints sont abattus, que ce soit le sapin, l'épinette blanche ou encore l'épinette noire, dernière espèce à être infestée. Les cartes des régions infestées produites par le ministère des Forêts révèlent que la TBE est active depuis plusieurs années déjà sur le territoire de la MRC Maria-Chapdelaine. — JOURNAL NOUVELLES HEBDO, DOLBEAU-MISTASSINI


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE


Hausse de 35 % de la production à Éléonore


Le deuxième trimestre de production commerciale s'est révélé bénéfique pour la mine Éléonore, alors qu'au 30 juin, celle-ci a produit 35 % plus d'or qu'au cours du premier trimestre de 2015. Pour la deuxième moitié de 2015, Goldcorp prévoit que la mine devrait poursuivre sur sa lancée. L'accroissement de la production proviendra principalement d'un volume de minerai plus important à l'usine et de la hausse de sa teneur moyenne en or, alors que deux nouveaux secteurs viendront s'ajouter aux deux secteurs actuellement exploités. Par contre, comme la phase de démarrage a nécessité plus de temps que prévu, la production totale de 2015 ne devrait pas dépasser la fourchette inférieure des prévisions, soit 290 000 onces d'or, prévoit Goldcorp. – L’ÉCHO ABITIBIEN ET LE CITOYEN, VAL-D’OR


CHAUDIÈRE-APPALACHES


Manac redevient une propriété à 100 % québécoise


La famille Dutil s'allie à la Caisse de dépôt et placement du Québec, au Fonds de solidarité FTQ, à Investissement Québec et au Fond manufacturier Québécois pour acquérir Manac, un constructeur de semi-remorques de Saint-Georges. Manac sera ainsi retirée de la Bourse, deux ans après y avoir fait son entrée. Placements CMI, consortium de la famille Dutil, investit 36 M$ en capital dans Manac acquérant ainsi 38 % des parts. La Caisse de dépôt, le Fonds de solidarité et Investissement Québec investissent chacun 17 M$ en capital et 15 M$ sous forme de prêt (18 % des parts chacun), tandis que le Fonds manufacturier Québécois investit 8 M$ en capital (pour 8 % des parts). Manac célébrera ses 50 ans d'existence l'an prochain. — BEAUCEMÉDIA,SAINTE-MARIE


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

10 choses à savoir lundi

Un «Uber du déneigement» s'en vient. Les salles d'essayage congelées de Canada Goose. L'atterrisseur lunaire de demain!

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.

Bourse: Wall Street entame la semaine en baisse, lestée par Apple

Il y a 49 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS.« Ce démarrage négatif est largement attribuable au démarrage poussif d’Apple ».