Des travaux du CN menaceraient l’industrie de la pêche

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Des travaux du CN menaceraient l’industrie de la pêche

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Par Les Affaires

La Fédération québécoise pour le saumon de l’Atlantique déplore le récent remblaiement de la fosse du Cordonnier, en Gaspésie, par le Canadien National.

GASPÉSIE-ÎLE-DE-LA-MADELEINE


Des travaux du CN menaceraient l’industrie de la pêche


Le saumon atlantique de la rivière Matapédia et les retombées économiques de l'industrie de la pêche seraient menacés par des travaux du Canadien National. La direction de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) déplore que Pêches et Océans Canada aient autorisé le transporteur ferroviaire à remblayer la fosse du Cordonnier avec plus de 6 000 tonnes de pierres non lavées, en pleine saison d'éclosion des alevins de saumon atlantique. La FQSA estime que ces travaux, qui consistent à soutenir le remblai de la voie ferrée, ont probablement déjà ruiné pour plusieurs années le potentiel de reproduction de cette frayère qui rassemblait, à l'automne 2014, plus de 75 saumons. Les pertes de revenus représenteraient un demi-million de dollars, selon la FQSA. D'après la fédération, la situation d'urgence invoquée par le CN serait connue depuis plusieurs années. — L’AVANT-POSTE, AMQUI


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE


Fortress : Lebel-sur-Quévillon se bat pour 300 emplois


Le maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, se croise les doigts pour que les discussions entre Fortress Paper, de Vancouver, et un groupe d'investisseurs aboutissent afin de redémarrer l'ancienne usine de pâte et papier Domtar, fermée il y a près de 10 ans dans la foulée de la crise forestière. «Ça représente 300 emplois chez nous. C'est très important pour notre économie. Même que c'est presque une question de vie ou de mort», dit M. Poirier. Le maire se garde de nommer les investisseurs potentiels. Selon lui, Fortress et les investisseurs discuteraient pour décider s'ils s'associent afin de relancer l'usine ensemble ou si Fortress vend les installations aux investisseurs. Fortress a acquis celles-ci en 2012, mais n'a pas pu donner suite à son projet d'usine de rayonne, un tissu synthétique, en raison des conditions du marché. Depuis 2005, année où la crise forestière a éclaté, Lebel-sur-Quévillon a perdu un peu plus du tiers de sa population qui est passée de 3 500 à 2 300 habitants. — L’ÉCHO ABITIBIEN ET LE CITOYEN, VAL-D’OR


Projet d’une liaison aérienne régulière entre Amos et Montréal


Le transporteur Connexia Aviation, qui offre un service aérien Amos-Montréal à la demande depuis février dernier, mène actuellement un sondage en ligne afin de déterminer la possibilité d’établir un service régulièrement. « Notre but est de regarder la possibilité d’offrir un horaire régulier, mais nous devons voir quels sont les besoins des gens et ce qu’ils sont prêts à payer, explique Terence Hawryluk, chef exécutif chez Connexia. Nous aimerions pouvoir offrir un horaire fixe [avec un vol] qui partirait le vendredi soir pour revenir le dimanche en fin de journée. » Connexia Aviation utilise actuellement des appareils de type Pilatus PC12 qui peuvent accueillir de six à neuf personnes, selon la configuration. — L’ÉCHO ABITIBIEN ET LE CITOYEN, VAL-D’OR


MAURICIE


Près de 100 nouveaux emplois chez Marmen


Le fabricant de tours d'éoliennes Marmen prévoit embaucher 98 nouveaux employés à ses installations de Trois-Rivières d'ici deux ans. Pour ce faire, l'entreprise investira 1,9 million de dollars en formation de la main-d'oeuvre, dont 944 000 $ proviendront du gouvernement du Québec. Le projet de formation mis en place par Marmen permet aussi de consolider 38 autres emplois existants. Ce seront donc 136 travailleurs qui suivront une formation. «C'est un programme sur deux ans, explique Vincent Trudel, vice-président à l'exploitation de Marmen. Ça touche une trentaine de métiers dans l'entreprise, que ce soit des inspecteurs, des soudeurs, des assembleurs, des peintres, des machinistes, etc. Le marché des éoliennes est très fort et il est grandissant. On a donc vraiment besoin de combler des emplois dans ce domaine-là.» Marmen emploie actuellement un millier de personnes, selon le dernier classement Les Affaires 500. — L’HEBDO JOURNAL, TROIS-RIVIÈRES


QUÉBEC



La microbrasserie Archibald a le vent dans les voiles


La microbrasserie Archibald vient de franchir avec succès le cap symbolique des 10 ans d'existence. Elle fabrique aujourd'hui près de 2 millions de litres de bière à ses installations de Lac-Beauport et de Val-Bélair, par rapport à 55 000 litres lors de sa première année. En 2009, Archibald devenait la première microbrasserie québécoise à commercialiser sa bière en canette, souligne François Nolin, copropriétaire. Un choix justifié par des considérations économiques et écologiques, pour lequel la demande n'a pas tardé à monter en flèche. Archibald prévoit encore investir dans l'achat d'équipements pour favoriser un plus grand rendement et alimenter les quelque 1 600 points de vente à la grandeur du Québec. Archibald brasse une quinzaine de marques de bière et compte 450 employés. — QUÉBEC HEBDO, QUÉBEC


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À surveiller: Metro, Apple et le CN

30/01/2019 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Metro, Apple et du CN?

CP et CN auraient nui à la livraison de lentilles et de bois

L'embargo mis en place par le CN et Canadien Pacifique pointé du doigt s'est échelonné de novembre à décembre.

À la une

Février 2003: une entrevue avec Gérard Filion, «l'homme du siècle»

#90ansenaffaires | Le 17 février 2003, notre journaliste François Normand publiait une rare entrevue avec lui.

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour il y a 6 minutes | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

Saputo: les actionnaires se prononceront sur la rémunération de la haute direction

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Ce changement d’orientation concerne le vote consultatif, une mesure non contraignante.