Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Juillet 2017

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Juillet 2017

Par Les Affaires

Les dignitaires et les dirigeants de ­Composantes ­Hydrauliques ­Eagle lors de la première pelletée de terre officialisant la construction des nouvelles installations.

LAURENTIDES
Composantes hydrauliques Eagle investit 6 M$ à Mirabel


Composantes hydrauliques Eagle a annoncé la construction à Mirabel de ses nouvelles installations, qui nécessiteront un investissement de 6 M$. Les travaux ont commencé rue Arthur-Sicard, dans le complexe immobilier intégré La Cité de Mirabel, près de l'autoroute 5, où Composantes hydrauliques Eagle devrait se doter d'un bâtiment de 55 000 pieds carrés. L'entreprise est un manufacturier de vérins d'ingénierie et de vérins standards pour divers types de machinerie, de pompes à engrenages, ainsi que d'unités de puissance DC et AC. Elle assure la distribution d'autres composantes nécessaires aux systèmes hydrauliques utilisés dans l'industrie de l'équipement mobile, qu'il s'agisse d'outillage agricole, de véhicules de déneigement ou de collecte d'ordures. Composantes hydrauliques Eagle emploie actuellement 23 personnes à Mirabel. Cet effectif pourrait augmenter d'une vingtaine de personnes à la suite de l'expansion en cours. — ­LES AFFAIRES


MONTÉRÉGIE
Projet commercial d’environ 10 M$ à ­Belœil


La sortie 112 de l’autoroute 20, à ­Belœil, devrait accueillir dès cet automne un nouvel espace commercial. Les ouvriers s’activent déjà à ce projet de 7 à 10 millions de dollars (M$). Selon le promoteur, ­Peter ­Tzanetatos, environ 15 % des locaux sont réservés. Le zonage actuel permet l’implantation de commerces et de restaurants. « Nous avons de super bons restaurants de fine cuisine dans le ­Vieux-Belœil, mais lorsque nous allions en consultation, les gens nous disaient qu’il manquait de restaurants familiaux. On espère que certains s’établiront dans cette bande commerciale », a dit la mairesse de ­Belœil, ­Diane ­Lavoie. ­L’OEIL RÉGIONAL, BELOEIL


CHAUDIÈRE-APPALACHES
500 000 $ investis dans l’Abattoir ­Cliche


L’Abattoir ­Cliche à ­East-Broughton transférera une partie de ses activités dans un bâtiment situé dans le parc industriel. Des investissements privés de 500 000 $ seront nécessaires. La bâtisse occupera une superficie de 120 pieds sur 50 pieds et sera exclusivement réservée à l’abattage. Le bâtiment actuel sera conservé pour la découpe, la transformation et le comptoir de vente. Trois nouveaux emplois à temps plein et quelques autres à temps partiel s’ajouteront, et une dizaine d’employés seront relocalisés dans le parc. ­COURRIER FRONTENAC, THETFORD MINES


MONTÉRÉGIE
250 emplois au centre de distribution de ­Costco à ­Varennes


Le nouveau centre de distribution de ­Costco emploiera 250 personnes à ­Varennes. Le projet de 100 M$, situé au 3200, chemin de la ­Baronnie, sur l’ancienne propriété de la société pétrochimique Basell, couvrira 550 000 pieds carrés sur un terrain de 3,7 millions de pieds carrés. La livraison de l’entrepôt est prévue pour la fin de novembre et rapportera chaque année à la Ville près de 1 M$ en taxes foncières. — ­LA RELÈVE, BOUCHERVILLE


­BAS-SAINT-LAURENT
Punta ­Cana à partir de ­Mont-Joli dès cet hiver


Sunwing offrira un vol hebdomadaire de ­Mont-Joli à ­Punta ­Cana en ­République ­dominicaine dès cet hiver. Avec l’allongement de la piste à 6 000 pieds, qui devrait être achevé avant la fin de l’année, le transporteur pourra faire décoller ses ­Boeing du ­Bas-Saint-Laurent une fois par semaine. Sunwing se montre confiant et prend pour exemple ses vols à partir de ­Bagotville, au ­Saguenay. L’offre de cet aéroport est maintenant de six vols par semaine, pour différentes destinations. LE PHARILLON, GASPÉ


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE
Inauguration des bureaux de VCC entrepreneur général


VCC entrepreneur général a procédé à l’inauguration de ses nouveaux bureaux administratifs de Val-d’Or, dont le coût de construction s’élève à plusieurs millions de dollars. VCC construit des bâtiments publics et résidentiels et se spécialise notamment dans le développement des infrastructures des communautés du Nord. L’investissement dans la construction de ces bureaux serait une manière de remercier les travailleurs pour leur dévouement, selon le président, Tony Gull. L'ÉCHO ABITIBIEN, VAL-D'OR


BAS-SAINT-LAURENT
Nouveau rebondissement dans le dossier de Val-Neigette


Le propriétaire de la station de sports d’hiver Val-Neigette, Mathieu Dufour, relance les discussions avec le groupe de Montréal qui souhaite en faire l’acquisition. La nouvelle est confirmée par une femme d’affaires de Montréal, Geneviève Desautels, qui est à la tête d’un consortium ayant effectué une démarche avec la Société de promotion économique de Rimouski. L’avenir de la station apparaît compromis : les équipements ont été mis en vente début juin. L'AVANTAGE, RIMOUSKI

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le Québec en bref

Édition du 25 Novembre 2017 | Les Affaires

Un important projet voit le jour à l'usine Olymel de Berthierville, qui emploie actuellement plus de 425 personnes. ...

Comment ne pas se noyer dans une mer de titres

Édition du 25 Novembre 2017 | Daniel Germain

Chaque fois qu'un client potentiel se présente à leurs bureaux feutrés du boulevard Saint-Laurent, les quatre ...

À la une

Ces prévisions devraient changer votre façon de voir le dollar canadien

Vous craignez d’acheter des devises américaines ou d’investir au sud de la frontière? Considérez ceci.

Pourquoi Couche-Tard ne relèvera pas son dividende?

Alimentation Couche-Tard devrait dévoiler un bond de 37% de son bénéfice trimestriel, le 28 novembre.

Vendredi fou: question de survie pour les détaillants

23/11/2017 | Martin Jolicoeur

Contrairement à ce que l’on a déjà observé aux États-Unis, aucune mort d'homme n'est encore envisagée.