Rockfest Amnesia doit gérer la croissance… et le cachet des artistes

Publié le 05/06/2015 à 12:12

Rockfest Amnesia doit gérer la croissance… et le cachet des artistes

Publié le 05/06/2015 à 12:12

Par Claudine Hébert

Le Rockfest Amnesia de Montebello est l’un des festivals qui connaît une croissance fulgurante au Québec.


Retour au dossier: Le Québec des grands événements


De 500 spectateurs lors de la première édition en 2005, ils ont été plus de 200 000 à fouler la marina de Montebello l’an dernier. Et Alex Martel, promoteur de ce festival de musique rock, s’attend à une foule de la même importance pour la 10e édition, présentée du 18 au 21 juin.


The Offspring, Linkin Park et System of a Down figurent notamment parmi les grandes vedettes de passage pour le 10e anniversaire du festival.


« Jamais on n’a vu autant de monde à Montebello, ni ailleurs dans la Petite-Nation », soutient Alex Martel. Âgé de 28 ans, M. Martel a remporté le prix de la relève touristique lors des Grands Prix du Tourisme 2014.


En franchissant le cap des 200 000 spectateurs, le festival Rockfest Amnesia est devenu le plus important événement touristique de l’Outaouais, un titre détenu jusqu’ici par le Festival des Montgolfières de Gatineau.


Ce succès n’est pas sans causer des maux de tête au jeune promoteur. Son principal défi : payer le copieux dépôt qu’exigent les artistes à la signature des contrats, bien avant les premières rentrées d’argent. À ce défi, s’est ajoutée la récente chute du dollar canadien. Étant donné que la programmation représente 75% du budget, le taux de change a corsé le portrait.


Il faut savoir que près de 95% des 10 millions de dollars du budget de ce festival repose sur quelques commandites et sur les revenus autogérés : vente de billet, de nourriture, de consommation de bières et location de terrains de camping. Le village et les champs de Montebello sont envahis par plus de 20 000 tentes durant l’événement. Et les motorisés seront acceptés cette année.


Plus de la moitié des festivaliers proviennent de l’extérieur du Québec, notamment de l’Ontario, des Maritimes et des États du nord-est des États-Unis. « Depuis cinq ans, on a des festivaliers qui proviennent des cinq continents », soulève Alex Martel.


La plupart des établissements d’hébergement entre Ottawa et Lachute affichent complet pendant la durée du festival. L’événement représente plus de 10 M$ en retombées économiques pour la région.


L’an dernier, le festival a tout de même enregistré un important déficit. Un montant dans les six chiffres, soulève Alex Martel sans vouloir en dire davantage.


Le promoteur espérait une subvention substantielle de Tourisme Québec. Elle s’est avérée bien moindre de ce qu’il attendait. « J’avais pourtant en main une étude économique qui m’a coûté 30 000$ à produire. Cette étude me hissait parmi les événements majeurs de la province. Mais ça n’a pas suffi », indique le promoteur, qui a redoublé d’effort cette année pour la vente de billets.


Pour la première fois, Alex Martel a envoyé des courriels personnalisés à tous les acheteurs de billet en ligne. Soit 75% de sa clientèle. « Je leur ai même envoyé une carte postale signée à chacun pour souligner l’importance de leur présence », rapporte Alex Martel qui espère que cette approche portera fruit.


Rockfest Amnesia en chiffres


Budget : 10 M$
Festivaliers : 200 000, dont plus de 50% hors-Québec
Durée de l’événement : 4 jours
Retombées économiques estimées : 10 M$


Retour au dossier: Le Québec des grands événements


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Aki Sushi s'offre l'exclusivité avec Metro

Mis à jour le 18/01/2019 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Elle a enregistré une croissance de 20% pour un chiffre d’affaires de 32 millions de dollars en 2018.

Des avions de chasse Airbus «Made in Québec»?

Le dirigeant d’Airbus au Canada a dit vouloir proposer une « solution canadienne ».

À la une

La Bourse démarre en lion, trop tôt pour fêter?

Mis à jour le 19/01/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Robots et espoirs soulèvent les cours, mais une remontée des taux guette si une reprise se confirmait.

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

19/01/2019 | François Normand

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

19/01/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.