Vanico-Maronyx mise sur le design et sur la nature québécoise

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

Vanico-Maronyx mise sur le design et sur la nature québécoise

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

La collection Origine de Vanico-Maronyx a vu le jour en 2014 dans le cadre de l’Empreinte québécoise.

Après le mobilier de salle de bains Origine qui réunit du bois d'eau issu de la drave et de l'ardoise noire du Québec, Vanico-Maronyx lancera l'automne prochain une collection inspirée de la neige québécoise. Une autre signature forte pour cette entreprise de Terrebonne qui a mis le design au coeur de ses activités.


«Nous partons de thématiques qui nous ressemblent pour créer des produits ayant un style distinctif et de la personnalité», dit Robert Gauvreau, président de Vanico-Maronyx, qui a retenu les services de la firme de design industriel Morelli.


«Quand il y a une grosse tempête de neige, tout s'arrête, poursuit-il en parlant de ce qui inspire sa prochaine collection. Après la tempête qu'est la journée des gens occupés, la salle de bains devient un lieu de ressourcement où tout s'arrête un peu aussi.»


En janvier, la PME de 90 employés a été sélectionnée par le gouvernement du Québec pour faire partie de la stratégie performe. Cette stratégie vise à soutenir la croissance d'entreprises innovatrices et à accélérer la réalisation de leurs projets.


Vanico-Maronyx a d'ailleurs un gros projet sur la table puisqu'elle se prépare à emménager en janvier 2018 dans une usine deux fois plus grande et plus automatisée. Il s'agit d'un investissement de dix millions de dollars qui entraînera la création de 20 emplois.


L'Empreinte québécoise


L'entreprise a jeté les bases du concept de sa future collection lors de sa deuxième participation à l'Empreinte québécoise, une démarche collaborative de design et d'innovation. Pilotée par INÉDI, le centre collégial de transfert de technologie du Cégep régional de Lanaudière, cette démarche favorise le développement de produits avant-gardistes, écoresponsables et porteurs d'une identité culturelle bien définie.


«Ces produits font une interprétation moderne des racines québécoises, décrit Véronique Paradis, designer industrielle et chercheuse à INÉDI. Ainsi, chaque meuble issu de l'Empreinte raconte une histoire, comme la chaise Husky du fabricant G-Romano, dont la forme évoque les traîneaux à chiens.»


Les entreprises participantes, qui ne sont jamais des concurrentes directes, travaillent ensemble au cours d'ateliers de codesign, ce qui leur permet de sortir de leur terrain de jeu habituel. Elles présentent aussi leurs concepts à des détaillants dans le cadre d'une formule du type Dans l'oeil du dragon. Leur parcours de 18 mois culmine avec une participation à une foire commerciale.


Mobilier Ambrozia, Arboit-Poitras et Julien Beaudoin figurent parmi les fabricants qui font partie de la troisième cohorte, en route depuis février.


Une collection repensée


Saluée pour son design innovateur, la collection Origine de Vanico-Maronyx a vu le jour en 2014 dans le cadre de l'Empreinte québécoise.


«Avec ses lignes asymétriques et ses matériaux organiques, elle a été bien accueillie et a beaucoup fait parler d'elle, dit Robert Gauvreau. Toutefois, les ventes de certains produits n'ont pas été à la hauteur des attentes.»


Notamment, des consommateurs jugeaient la profondeur du lavabo insuffisante. L'entreprise a donc lancé un modèle de comptoir-lavabo plus profond. Pour le mobilier, elle a ajouté un deuxième choix de bois, du frêne récupéré. «Ces ajouts ne trahissent pas la collection et procurent des solutions de rechange aux clients», estime le dirigeant.


Sa PME revisite également la mise en marché de ses produits haut de gamme, achetés pour des projets où des designers d'intérieur sont souvent impliqués.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER LE NOUVEAU LUSTRE DU MEUBLE QUÉBÉCOIS


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Notre planche de salut? La technologie et... l'amour!

23/05/2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est ce qu'a expliqué avec brio, ce matin, le designer brésilien Guto Requena à C2 Montréal...

Des ingénieurs à la rescousse du développement de produit

Édition du 10 Mars 2018 | Yan Barcelo

Peut-on hausser les chances de succès d’un nouveau produit? Y a-t-il moyen de rendre son développement plus efficace...

OPINION Des ingénieurs au coeur du design
Édition du 10 Mars 2018 | Yan Barcelo
La discipline du multidisciplinaire
Édition du 10 Mars 2018 | Yan Barcelo
Le design industriel, créateur de ponts
Édition du 10 Mars 2018 | Yan Barcelo

À la une

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

25/09/2018 | lesaffaires.com

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Le faux débat de l'immigration

25/09/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.