RCM Architectural : faire plus avec moins

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

RCM Architectural : faire plus avec moins

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

La boutique Birks du centre commercial Yorkdale, à Toronto, conçue par RCM Architectural.

Des magasins plus petits, des budgets d'aménagement qui rétrécissent, des rationalisations et des fermetures... L'industrie du détail est en pleine transformation. Spécialisée dans l'ébénisterie architecturale, RCM Architectural a su s'adapter aux nouveaux impératifs de ses clients et se repositionner dans d'autres créneaux. Elle a même triplé ses revenus depuis cinq ans.


«Quand j'ai acheté l'entreprise il y a huit ans, presque tous les contrats provenaient de boutiques de vêtements, indique son président, Émile Hudon. Maintenant, ce secteur représente moins de 10 % de notre chiffre d'affaires. Nous faisons des projets pour des restaurants, des hôtels, des banques, des cliniques, des bureaux.»


Laura Secord, Prada, Birk's, Chocolats Favoris, Ubisoft, Pages jaunes et Banque RBC sont quelques-uns des clients de la PME de Saint-Isidore, près de Québec.


L'ébénisterie architecturale est l'ameublement fixe que l'on trouve dans les commerces et les édifices publics. Émile Hudon dit que «c'est tout ce que les gens ne remarquent pas» : comptoirs, intérieurs d'ascenseurs, cabines d'essayage, recouvrements muraux, présentoirs, etc.


Pression sur les prix


Au cours des dernières années, le coût du mobilier architectural des magasins a diminué de 40 %, estime l'homme d'affaires. Cela s'explique par la superficie moindre des commerces, mais aussi par la demande des détaillants pour des matériaux plus abordables.


Pour RCM Architectural, le défi est double : concevoir des meubles qui logent plus de marchandise et utiliser des matériaux moins chers, mais tout aussi esthétiques et durables. Les efforts que la PME fait en ce sens lui ont d'ailleurs permis d'augmenter sa clientèle au cours des dernières années.


«Nous pouvons diminuer le pourcentage de bois ou encore remplacer le stratifié par de la mélamine, un matériau dont la qualité s'est beaucoup améliorée, cite en exemple Émile Hudon. Aujourd'hui, les panneaux laqués en mélamine italienne sont aussi beaux que de la véritable laque italienne !»


Sur mesure


En ébénisterie architecturale, il n'y a pas de fabrication en série comme dans le meuble traditionnel, car chaque réalisation est unique. Il faut en effet adapter le mobilier à la superficie des locaux et aux exigences des propriétaires des bâtiments. Tout est donc conçu sur mesure.


Cela pose un défi supplémentaire puisque les échéanciers sont souvent aussi courts que quatre semaines. «Dans notre domaine, on ne peut pas se permettre de livrer en retard, souligne Émile Hudon. Tout doit être prêt à la date d'ouverture annoncée. Cela a été le cas récemment, quand nous avons fabriqué le mobilier d'un Birk's devant ouvrir le même jour que la nouvelle aile du centre commercial Yorkdale à Toronto.»


Comme la fabrication sur mesure implique aussi qu'il n'y ait pas de meubles en stock, il faut à tout prix éviter que la marchandise soit endommagée dans le transport. Pour réduire le risque de bris, la PME de 50 employés réserve les remorques au complet, même lorsqu'elle a besoin de moins d'espace. Pas question de faire des arrêts pour charger autre chose !


Bien que RCM Architectural réalise des mandats aux États-Unis, notamment pour la chaîne de dessous Eberjey, le Canada représente 95 % de ses revenus. Et comme elle peut encore croître au pays, l'exportation n'est pas pour elle une priorité à court terme.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER LE NOUVEAU LUSTRE DU MEUBLE QUÉBÉCOIS

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Comment je vois et joue le secteur bancaire

Édition du 22 Septembre 2018 | Tahar Mansour

EXPERT-INVITÉ. Le système bancaire canadien en est un de type oligopolistique. Cela veut dire qu'il y a peu ...

Adieu banquiers et autres comptables ?

Édition du 15 Septembre 2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Lorsque Nordea a publié ses résultats financiers du deuxième trimestre, de nombreux analystes sont tombés ...

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: