Cahier auto: Essai routier: Porsche Macan

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Août 2014

Cahier auto: Essai routier: Porsche Macan

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Août 2014

Le constructeur allemand Porsche a fait la preuve de sa maîtrise des véhicules quatre portes. Même si plusieurs avaient des doutes, le Cayenne et la grande berline Panamera récoltent les honneurs au palmarès des ventes et constituent près de 50 % des unités écoulées au Canada, selon le constructeur.


Normal donc que Porsche décide de poursuivre sur cette voie en envahissant cette fois le créneau des utilitaires sport compacts, grâce au Macan. Attention cependant, le mot clé dans cette appellation est «sport». Car, pour l'avoir mis à l'épreuve, le Macan est capable de préserver l'ADN propre à la famille des voitures sportives.


Sur le plan de la taille, le Macan fait dans la discrétion. Il se compare aux BMW X3 ou Audi Q3 de ce monde. Mécaniquement, il est offert en deux versions. La version de base, le Macan S, compte sur une motorisation V6 biturbo de 3,0 L développant 340 chevaux et 339 livres-pieds de couple, une boîte de vitesses à double embrayage PDK à sept rapports et une transmission intégrale. Concrètement, sachez qu'une accélération vive vous propulsera de 0 à 100 km à l'heure en 5,5 secondes.


La version Turbo utilise plutôt un V6 de 3,6 L qui génère 400 chevaux et 406 livres-pieds de couple. Autrement résumé, vous retrancherez 1,1 seconde sur l'accélération de 0 à 100 km/h. En revanche, la version Turbo ajoute environ 30 000 $ au prix d'achat. Objectivement, la version de base est plus que suffisante. Poussé dans ses derniers retranchements sur la piste, le petit Macan était capable de virages dynamiques et d'accélérations étonnantes, même à des vitesses de pointe supérieures à 175 km/h.


Dans les faits, outre une suspension légèrement trop rigide qui faisait sentir un peu trop les défauts de la chaussée, le Macan se conduisait avec une étonnante légèreté.


Nouveau rival extrêmement sophistiqué, le Porsche Macan deviendra sans nul doute la nouvelle coqueluche de la famille allemande. Joli - il a une gueule de Porsche sans le moindre doute -, il est surtout d'une efficacité spectaculaire dans toutes les conditions.


Sortie : Juillet 2014


Prix : De 50 000 $ à 80 000 $


Cliquez ici pour consulter le dossier auto

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

21/09/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Amazon vous aide à fabriquer la bombe parfaite, l'école québécoise à l'ère du numérique, et des restos dans Airbnb.

Autre gigantesque escroquerie des constructeurs auto allemands?

24/07/2017 | AFP

Des transactions secrètes liées au scandale du diesel risquent d'entraîner de lourdes pénalités à Volkswagen, Daimler...

OPINION Bientôt en vente
Édition du 20 Août 2016 | Michel Deslauriers
Porsche Cayenne S E-Hybrid 2016 : vert et cher
Édition du 18 Juin 2016 | Michel Deslauriers
Les nouveautés automobiles
Édition du 23 Avril 2016 | Les Affaires

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: