Petites ou grosses cylindrées? Vertes ou à essence?

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

Petites ou grosses cylindrées? Vertes ou à essence?

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

slide-image

Ford Edge 2015 - Design raffiné

Le constructeur américain Ford a introduit la deuxième génération de son très populaire utilitaire sport Edge lors du Salon de l'auto de Montréal. Véritable succès populaire, l'Edge revient dans une forme proche de l'ancienne génération, mais presque calquée sur le Concept Edge présenté au salon de Los Angeles en 2013.

Comme son prédécesseur, le Ford Edge conserve des proportions faciles à reconnaître : trapu, il offre une partie avant similaire à celle de la grande berline Taurus, alors que l'arrière est un dérivé de la berline intermédiaire. Les dimensions sont peu modifiées, les ingénieurs se contentant d'allonger l'empattement de 2,5 centimètres.

Dans la cabine, même si le design se raffine, on reconnaît les principaux éléments de la famille Ford. Du nombre, les systèmes multimédias et multifonctions MyFordTouch et SYNC, associés à des commandes vocales de nouvelle génération.

L'habitacle bénéficie aussi d'une insonorisation plus développée.

L'Edge de nouvelle génération est doté d'un ensemble de radars et de caméras qui sont à la fois liés aux aides au stationnement, mais aussi au repérage des changements de voie ou des angles morts. Le Ford Edge devient aussi, après la Mustang, le deuxième véhicule de la gamme à recevoir les coussins gonflables à la boîte à gants et les ceintures gonflables aux places arrière, désormais de série sur plusieurs véhicules.

Évidemment, c'est l'EcoBoost est à l'honneur. L'Edge devient d'ailleurs le premier véhicule de la famille à être doté exclusivement de mécanique de cette nature. La version de base, le moteur quatre-cylindres de 2,0 litres (L) est reconduit, mais majoré à 245 chevaux et 270 livres-pieds de couple, et se dote d'une capacité de remorquage de 1 200 kilos.

Deux autres moteurs sont aussi au programme, soit un quatre-cylindres 2,7 L et un V6 de 3,5 L, mais les détails n'ont pas encore été dévoilés. Tous les moteurs seront couplés à une boîte automatique à six rapports. — MARC BOUCHARD

Disponibilité : mars 2015

Prix : n.d.

Ford Edge 2015 - Design raffiné
slide-image

Chevrolet Volt 2016 - Plus loin, plus verte

Chevrolet a profité du Salon international de l'automobile de Detroit 2015 pour dévoiler en grande pompe la deuxième génération de la voiture électrique à autonomie prolongée, la Volt 2016. Disponible vers la mi-année 2015, la verte compacte bénéficie d'améliorations technologiques importantes, augmentant du même souffle son autonomie.

La Volt passera ainsi d'un total de 64 kilomètres (km) à une distance totale de plus de 80 km d'autonomie en mode purement électrique, une fois la recharge totalement terminée. Pour y parvenir, les ingénieurs ont misé à la fois sur l'allègement de la voiture et sur l'augmentation de puissance du groupe de batteries.

Pour réduire le poids, on fait désormais appel à deux petits moteurs électriques. Le résultat est une diète instantanée de plus de 45 kilos, alors que la puissance pratique du moteur total augmente plutôt de 19 %. Cela permet notamment des démarrages encore plus vifs.

L'autre allègement appréciable provient du groupe de batteries lithium-ion. En abaissant le nombre de cellules nécessaires, la voiture augmente sa puissance à 18,4 kilowattheures, et élimine 10 kilos du poids total du véhicule.

Le moteur à essence embarqué a lui aussi été renouvelé, et le nouveau quatre-cylindres de 1,5 litre (et de 101 chevaux qui s'additionne aux 149 des moteurs électriques) propose désormais une autonomie de 676 km en combinant les deux modes de propulsion. Le temps de recharge est de 4,5 heures (borne de 240 volts).

L'habitacle permet dorénavant d'abriter cinq passagers au lieu des quatre de l'ancienne génération. L'espace de chargement arrière conserve ses dimensions.

Le tableau de bord, totalement révisé, est aussi plus dynamique et plus ergonomique. L'habitacle propose un tout nouvel agencement de cadrans offrant notamment des jauges de recharge plus lisibles et plus complètes.

La caméra de recul, les avertisseurs de changement de voie, les détecteurs d'angle mort et les stationnements parallèles semi-automatiques sont aussi de mise. — MARC BOUCHARD

Disponibilité : automne 2015

Prix : n.d.

Chevrolet Volt 2016 - Plus loin, plus verte
slide-image

Mitsubishi Outlander PHEV - À l'heure de la techno

Mitsubishi s'est déjà imposé avec l'i-Miev, ce véhicule tout électrique qui a reçu un bon accueil. Mais la compagnie nippone a poussé la démarche encore plus loin en offrant un utilitaire sport hybride rechargeable au cours des prochains mois. L'Outlander PHEV, déjà vendu en Europe, devrait faire son apparition chez nous bientôt. Il sera toutefois basé non pas sur la version actuelle de l'Outlander, mais sur une version modernisée, inspirée du Concept S européen.

Le Mitsubishi Outlander PHEV 2016 est équipé d'un moteur électrique aux deux extrémités, chacun connecté à son propre essieu. En mode EV (ou électrique), ils développent 40 chevaux (ch), pour un total de 80 ch, et le VUS peut atteindre une vitesse de 120 kilomètres/heure (km/h) en propulsion 100 % électrique.

En mode hybride de série, l'Outlander PHEV est toujours motivé par les deux moteurs électriques, mais leur puissance est doublée pour un total de 160 ch. Entre-temps, un quatre-cylindres de 2,0 L agit comme générateur et envoie de l'énergie dans le bloc-batteries au lithium-ion.

Au-delà de 120 km/h, ou lorsque le bloc-batteries est vide à 64 km/h et plus, le mode hybride parallèle prend le relais et les roues avant sont désormais connectées au moteur à essence, alors que le moteur électrique arrière continue de prêter main-forte. Ici, les 120 ch du moteur de 2,0 L unissent leurs forces à celles du moteur arrière pour une puissance combinée de 200 ch.

Avec une borne de 240 volts (V), l'Outlander PHEV peut être rechargé à bloc en quatre heures, alors que 6,5 heures sont nécessaires avec une prise de courant conventionnelle de 120 V. Pour avoir branché le véhicule et avoir attendu patiemment, on se fait récompenser avec une autonomie en mode 100 % électrique d'environ 52 km.

Un VUS hybride enfichable serait intéressant, et il semble que celui-ci puisse effectuer les tâches que l'on demande d'un tel véhicule - avec peu de compromis. Nous devrons patienter encore quelques mois avant de voir apparaître le Mitsubishi Outlander PHEV 2016. — MARC BOUCHARD

Disponibilité : juillet 2015

Prix : n.d.

Mitsubishi Outlander PHEV - À l'heure de la techno
slide-image

Fiat 500X 2016 - La familia s'agrandit

Chez Fiat Chrysler Automobiles, on cherche à pousser la marque Fiat vers de nouveaux sommets en Amérique du Nord, avec le tout nouveau multisegment urbain 500X.

Ce petit VUS Fiat tentera de séduire avec ses lignes élégantes entremêlées de motorisations efficaces et d'un rouage intégral optionnel. Au choix, un quatre-cylindres turbo de 1,4 litre (L) assorti d'une boîte manuelle à six rapports, produisant 160 chevaux (ch), ou d'un quatre-cylindres de 2,4 L jumelé à une automatique à neuf rapports, bons pour 180 ch.

Si tout cela vous semble familier, c'est parce que le Fiat 500X et le nouveau Jeep Renegade 2015 sont construits sur la même plateforme et utilisent des composants similaires. Toutefois, le Fiat a pris naissance dans les studios italiens du constructeur, alors que le Jeep a été conçu aux États-Unis.

Côté style, on s'inspire du petit Fiat 500 à hayon, empruntant sa bouille sympathique, sa silhouette rondelette et ses feux arrière surdimensionnés. Par contre, sur le 500X, on a ajouté un soupçon de robustesse avec des garnitures de bas de caisse contrastantes.

L'habitacle présente un design chic, avec une planche de bord tout en courbes et criblée de boutons ronds et de garnitures circulaires. Parmi l'équipement livrable se trouvent des sièges avant chauffants, un volant chauffant, un climatiseur automatique bizone, un garnissage des sièges en tissu ou en cuir ainsi qu'un système infodivertissement avec écran tactile de 6,5 pouces.

Le Fiat 500X 2016 peut loger jusqu'à cinq passagers, mais il s'agit tout de même d'un utilitaire de taille sous-compacte. Bien entendu, la banquette arrière peut se rabattre afin de maximiser l'espace de chargement. Ses concurrents : le Jeep Renegade, le Honda HR-V et le Mazda CX-3.  — MICHEL DESLAURIERS

Disponibilité : été 2015

Prix : à partir de 20 000 $

Fiat 500X 2016 - La familia s'agrandit
slide-image

Porsche Cayman GT4 - Pure et dure

Porsche vient de confirmer l'arrivée d'une nouvelle version de performance de la Porsche Cayman, la GT4. La sportive coupé biplace est mue par un six-cylindres à plat de 3,8 litres (L) qui génère 385 chevaux-vapeur (ch). Ce moteur est dérivé de celui qui se trouve sous le capot de la 911 Carrera S.

Ainsi outillée, la petite voiture franchit le cap des 100 kilomètres/heure (km/h) depuis un arrêt complet en 4,4 secondes (s) et atteint une vitesse de pointe de 295 km/h. Elle a même réussi un temps de tour de piste du circuit du Nürburgring Nordschleife de 7 min 40 s.

Même si le confort continue d'être au rendez-vous, la Cayman reprend les éléments du cockpit que l'on retrouve dans la version de base, la plupart des composants ayant été sélectionnés pour améliorer les performances. Ainsi, le châssis - abaissé de 30 millimètres et muni de freins surdimensionnés - est constitué presque entièrement de pièces empruntées à la 911 GT3.

Dans l'habitacle, les occupants prennent place sur des sièges sport revêtus d'une combinaison de cuir et d'Alcantara qui offrent un très bon support latéral. Le nouveau volant sport GT4 a aussi des dimensions plus compactes.

Outre les caractéristiques de série 4, la GT4 propose en option des freins de céramique résistant mieux à la chaleur, des sièges à coque en fibre de carbone et un ensemble sport Chrono avec des caractéristiques propres à la piste. Physiquement, la GT4 propose des entrées d'air distinctes à l'avant, et un gigantesque aileron fixe à l'arrière pour améliorer les caractéristiques aérodynamiques. — MARC BOUCHARD

Disponibilité : août 2015

Prix : à partir de 96 500 $

Porsche Cayman GT4 - Pure et dure
slide-image

Dodge Ram Rebel - La riposte

La camionnette grand format Dodge Ram connaît un certain succès, mais elle continue de faire face à une forte concurrence : le Ford F150. La Ram a cependant réussi le tour de force de revenir au premier plan, à défaut du premier rang, en offrant une version EcoDiesel aux caractéristiques efficaces et éprouvées. Cette fois, la Ram s'attaque à la version la plus extrême de son rival, le Ford Raptor, en proposant une version hors route baptisée Ram Rebel.

Son apparence est plus agressive avec cette grille distinctive et l'apposition du nom RAM en format géant tout autour du véhicule. Dès le premier coup d'oeil, le Rebel s'impose : pneus surdimensionnés de 33 pouces, suspension élevée, plaques de protection supplémentaires, crochets de remorquage et bien d'autres caractéristiques typiques aux véhicules hors route.

Même son habitacle se voit rehaussé de surpiqûres de couleur assortie à la carrosserie et de fonds de sièges qui rappellent la semelle des pneus tous terrains. Il sera proposé en deux configurations de cabine et avec un choix de deux moteurs.

Le premier est le V6 Pentastar de 3,6 litres (L) et ses 305 chevaux (ch), tandis que le V8 Hemi de 5,7 L viendra combler les plus exigeants. Avec ses 395 ch et son double échappement, il devrait avoir la cote auprès des amateurs. Un rouage intégral 4 x 4 sera de série avec le moteur V6 tandis que le Rebel à moteur HEMI pourra être équipé d'un rouage 4 x 2 ou 4 x 4.

Le différentiel arrière pourra être bloqué en conduite hors route afin d'améliorer la traction sur un sentier difficile. Une boîte de transmission automatique à huit rapports est de série. — CHARLES JOLICOEUR

Disponibilité : juin 2015

Prix : n.d.

Dodge Ram Rebel - La riposte
slide-image

Mercedes-AMG C 63 2016 - Le retour du petit bolide

La première C 63 AMG possédait toute une force de frappe avec son gros V8 de 6,2 litres (L) et une sonorité à provoquer des frissons lorsqu'on enfonçait l'accélérateur. La nouvelle version de cette sportive berline compacte sera aussi puissante, mais moins énergivore.

Désormais vendue sous l'appellation Mercedes-AMG C 63, elle disposera d'un moteur plus petit, mais nourri aux stéroïdes. En effet, son V8 biturbo de 4,0 L produira moins d'émissions polluantes que le moteur de la génération précédente tout en affichant une consommation combinée ville et route estimée à 8,2 L/100 kilomètres (km). La C 63 bénéficiera de 469 chevaux (ch) et d'un couple de 479 livres-pieds (lb-pi), alors que la C 63 S proposera 503 ch et 516 lb-pi. Les deux versions sont munies d'une boîte automatisée à sept rapports avec double embrayage, aux changements de rapport plus rapides.

On aura toujours droit à un échappement doté d'un volet pour assurer une discrétion en conduite plus relax, mais qui s'ouvre lors des accélérations à plein régime pour laisser le V8 s'exprimer librement. Une sonorité encore plus rauque est possible en optant pour l'échappement performance, qui comprend trois volets d'échappement. — MICHEL DESLAURIERS

Disponibilité : automne 2015

Prix : à partir de 80 000 $

Mercedes-AMG C 63 2016 - Le retour du petit bolide
slide-image

Nissan Titan 2016 - Deuxième vague

Lorsque le constructeur japonais a lancé la première génération de sa camionnette pleine grandeur en 2004, les attentes étaient modestes. Il cherchait à infiltrer ce marché lucratif, mais la concurrence bien établie était - et est plus que jamais - difficile à détrôner. Le Titan s'est vendu aux compte-gouttes par rapport aux Ford Série F, Chevrolet Silverado, GMC Sierra et à la camionnette Ram.

Douze ans plus tard, on annonce la riposte. Le nouveau Nissan Titan 2016 s'avère mieux préparé pour la guerre, avec un plus grand choix de moteurs et de finitions, de nouvelles technologies et une apparence au goût du jour.

Des moteurs V6 et V8 à essence seront offerts, mais pour l'instant, on se concentre sur l'arrivée d'un V8 turbodiesel de 5,0 litres (L) fourni par Cummins, jumelé à une boîte automatique Aisin à six rapports. Produisant 310 chevaux (ch) et un couple de 555 livres-pieds, ce moteur permet de remorquer plus de 5 443 kilogrammes (12 000 livres), alors que sa capacité de charge s'élèvera à au moins 907 kg (2 000 lb).

Le design du Nissan Titan 2016 ne révolutionnera aucunement le segment des camionnettes, mais il affiche tout de même un air moderne et robuste, doté d'une immense calandre chromée ou monochrome, selon la finition choisie. Des roues de 18 à 20 pouces seront également offertes.

On n'a présenté qu'une version à cabine multiplace, bon pour accommoder cinq ou six passagers L'habitacle subira toute une métamorphose, avec une qualité de fabrication rehaussée. La liste de caractéristiques de confort, de commodité et de sécurité sera également bonifiée. — MARC BOUCHARD

Disponibilité : fin 2015

Prix : n.d.

Nissan Titan 2016 - Deuxième vague
Par Les Affaires

Petites ou grosses cylindrées? Vertes ou à essence? ...


Cliquez ici pour consulter le dossier La recette de Ford pour rester au sommet 




image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Ford va tester sur route des voitures autonomes en Chine

31/10/2018 | AFP

La circulation sur route de voitures autonomes devrait débuter « d’ici la fin de l’année ».

Que feront les voitures autonomes en situation de vie ou de mort?

24/10/2018 | AFP

Des scientifiques ont sondé plus de 2M d'internautes sur le choix qu'ils feraient lorsqu'une collision est inévitable.

À la une

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Republik ne veut que des clients générant un impact positif

BLOGUE. Certaines entreprises filtrent leurs fournisseurs. L'agence de communication Republik filtrera ses clients.

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.