«Nous cherchons encore à mieux comprendre le marché nord-américain» - Hans-Jakob Neusser, responsable du développement de produits, Volkswagen

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

«Nous cherchons encore à mieux comprendre le marché nord-américain» - Hans-Jakob Neusser, responsable du développement de produits, Volkswagen

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

Le constructeur allemand a présenté à Detroit un concept hybride branchable, baptisé Cross Coupé.


Les choses vont bien pour Volkswagen. À la veille du Salon de l'auto de Detroit, qui s'est tenu en janvier, le plus grand constructeur européen annonçait qu'il avait écoulé en 2014 plus de 10,14 millions de véhicules dans le monde, une hausse de 4 % par rapport à 2013, franchissant ainsi pour la première fois de son histoire le plateau des 10 millions de véhicules vendus. Seul Toyota a fait mieux avec 10,23 millions de véhicules vendus l'an passé.


Cliquez ici pour consulter le dossier La recette de Ford pour rester au sommet


Mais si Volkswagen domine les ventes en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, c'est une tout autre histoire en Amérique du Nord. Au Canada, pendant que Toyota se place derrière les trois constructeurs américains Ford, GM et Chrysler, Volkswagen se retrouve en 10e position derrière le petit constructeur Mazda, avec quelque 65 000 véhicules vendus en 2014.


«Nous avons bâti notre réputation autour de la Golf et de ses dérivés. L'Amérique aime les camions, c'est donc vers ce type de produits que nous irons au cours des prochaines années», déclare d'entrée de jeu Hans-Jakob Neusser, responsable du développement de produits chez Volkswagen depuis juin 2013. Cet ingénieur de formation a été étroitement lié à la mise au point des moteurs en V chez Volkswagen et de la première génération du moteur Boxster chez Porsche.


Aux États-Unis, le marché se divise entre 53,2 % de camions vendus et 46,8 % de voitures vendues. Au Canada en 2014, il s'est vendu 1 087 581 camions par rapport à 763 792 voitures.


Trois nouveaux modèles


«Notre stratégie au cours des prochaines années reposera sur la commercialisation de trois nouveaux véhicules utilitaires», signale-t-il. Volkswagen a déjà annoncé le lancement d'un utilitaire sept places, le Cross Blue, qui arrivera cette année comme modèle 2016 et s'ajoutera aux Tiguan et Touareg.


Le constructeur allemand a par ailleurs présenté à Detroit un concept hybride branchable, baptisé Cross Coupé. Ce véhicule sera aussi de l'alignement des camions d'ici deux à trois ans. Sa mécanique hybride sera remplacée par un moteur traditionnel (probablement un six-cylindres). Ce multisegment 5 passagers se situera entre le Tiguan et le Cross Blue.


Cliquez ici pour consulter le dossier La recette de Ford pour rester au sommet


À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le Salon automobile de Detroit est commencé

14/01/2019 | AFP

La réaction des constructeurs aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis est également très attendue.

Transport électrique: le Québec bien placé pour en profiter

Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord

L'Ontario s'est toujours démarqué dans le secteur des voitures. Le transport électrique pourrait changer les choses.

À la une

Un nouveau quartier naîtra aux abords du Pont Jacques-Cartier

Laissé à l'abandon depuis des décennies, le développement de ce quadrilatère améliorera l'image du secteur.

Les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit

Mis à jour à 16:26 | AFP

À deux mois et demi de la date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'incertitude persiste.

Legault courtisera de nouveaux investisseurs étrangers en France

En une année, le Québec transige davantage avec l’État américain du Texas qu’avec la France tout entière.