Planification financière : voir à 360 degrés

Publié le 26/11/2015 à 06:30

Planification financière : voir à 360 degrés

Publié le 26/11/2015 à 06:30

Par René Vézina








Dans notre société de consommation, nous sommes à l’ère du crédit et de l’argent numérique. Maîtriser ses finances est de plus en plus complexe. En raison de la multiplication des produits financiers et des investissements possibles, les consommateurs sont confus : quels choix faire pour tirer le maximum de leur actif et avoir la tranquillité d’esprit.


C’est peut-être votre cas. Il peut arriver qu’on se sente dépassé par les conseils financiers contradictoires qui nous sont présentés. Pour obtenir une stratégie de placement sur mesure, il faut consulter un planificateur financier, le seul spécialiste capable d’avoir une perspective globale de votre situation financière.


En effet, la planification financière, c’est beaucoup plus qu’une simple affaire d’argent ! Ce sont vos besoins, vos valeurs, vos rêves… Et ce sont surtout toutes ces tâches que vous ne saurez pas nécessairement accomplir correctement :



  • Faire un bilan financier ;

  • Choisir vos polices d’assurance ;

  • Minimiser vos impôts ;

  • Optimiser vos placements ;

  • Planifier votre retraite ;

  • Préparer votre succession ;

  • Maîtriser les aspects juridiques associés à ces domaines.


Ces sept champs d’intervention sont au cœur de ce qu’on appelle la planification financière personnelle intégrée. En gros, il s’agit d’une stratégie globale qui vous permettra de tirer le maximum de votre actif et du votre patrimoine que vous prévoyez laisser, tout en tenant compte de vos limites et de vos perspectives d’avenir. Une fois le portrait de votre situation dressé, et après avoir discuté avec vous de vos objectifs, votre planificateur financier vous proposera un plan cohérent et réaliste pour chacun des sept champs d’intervention mentionnés.


À titre de généraliste, il en quelque sorte le chef d’orchestre de votre dossier financier. Au besoin, il vous recommandera des spécialistes dans les domaines où ses connaissances sont plus limitées, par exemple en droit ou en fiscalité.


La prudence est à la base de la planification financière personnelle intégrée. Tout en répondant à vos attentes de rendement, le plan proposé doit respecter votre tolérance au risque. Pour contrer la volatilité des marchés financiers, le planificateur financier élabore une stratégie à long terme qui tient compte du contexte économique, de votre actif, de votre état de santé et de tout ce qui influence votre vie.


De plus en plus de gens doivent répondre simultanément aux besoins de leurs enfants et à ceux de leurs parents vieillissants. Le planificateur financier s’assurera qu’on tienne compte des personnes importantes dans votre vie, sans toutefois vous oublier, évidemment !


Son rôle-conseil sera particulièrement éclairant : il y a des questions que vous ne vous posez peut-être même pas. Par exemple, quel est votre coût de vie, c’est-à-dire ce que vous dépensez chaque année ? Quelle est votre capacité d’épargner ? Si vous êtes marié ou conjoint de fait, quels seraient les impacts d’une séparation sur vos finances ? Profitez-vous des déductions fiscales et des crédits d’impôt auxquels vous avez droit ? Êtes-vous sur la bonne voie pour avoir la retraite dorée que vous souhaitez ?


Sachez qu’une fois que vous aurez établi un plan de match avec votre planificateur financier, rien n’est pour autant coulé dans le béton ! Ce plan doit être révisé tous les cinq ans environ pour tenir compte de l’évolution de l’économie, notamment des taux de rendement et de l’inflation. Le nouveau plan devra aussi refléter les changements survenus dans votre vie – naissance d’un enfant, décès ou maladie – qui peuvent vite changer la donne.


Plus important encore, il doit vous permettre de bien profiter de la vie !

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Pourquoi le Château Laurier a mesuré son empreinte sociale

BLOGUE. Le Château Laurier est la première entreprise québécoise à mesurer son empreinte sociale.

Rumeurs de fusion: Siemens tourne le dos à Bombardier

Après des rumeurs de rapprochement avec Bombardier, Siemens se tourne vers Alstom.

«Les technologies ne servent à rien si les employés les ignorent»

CONFÉRENCE. L'usine 4.0 c'est bien beau, à condition d'intégrer les technologies dans la culture de l'entreprise.