Comment reconnaître un bon planificateur financier?

Publié le 26/11/2015 à 06:36

Comment reconnaître un bon planificateur financier?

Publié le 26/11/2015 à 06:36

Par René Vézina








Comme la plupart des gens, vous avez sûrement des rêves : acheter une maison, peut-être même un chalet, lancer une entreprise, faire le tour du monde, ou tout simplement agrandir la famille… Avoir des rêves, c’est bien, mais avez-vous les moyens de les poursuivre ? Et si oui, comment ?


Grâce à un planificateur financier, vous pourriez cesser de pelleter des nuages et réaliser vos rêves. Après avoir examiné minutieusement votre situation financière, c’est-à-dire vos revenus, votre actif et votre passif, il établira un plan de match personnalisé pour que vous puissiez atteindre vos cibles tout en tenant compte de vos contraintes.


En effet, l’objectif numéro un du planificateur financier, c’est l’optimisation de la richesse et du patrimoine. Bien des gens ne savent pas combien ils dépensent chaque année ni comment faire un budget. Le rôle du planificateur est de développer vos connaissances en finances personnelles et de vous guider. Quelles dettes rembourser d’abord ? Quels types de placement faire ? Comment payer moins d’impôts et épargner davantage pour la retraite ? Comment protéger votre famille en cas de décès ?


Les finances personnelles, c’est beaucoup plus que le solde de votre compte de banque. Ce sont aussi les assurances, les finances, la fiscalité, le placement, la planification de la retraite et de la succession et tous les aspects légaux soulevés par ces éléments. Sept domaines complexes sur lesquels le planificateur financier se penchera afin de vous proposer une stratégie globale.


Avant de vous présenter un plan d’action, votre planificateur devrait vous rencontrer deux fois. D’abord, il cherchera à mieux vous connaître, ce qui lui permettra de dresser le portrait de votre situation financière et familiale. Il déterminera votre tolérance au risque et votre profil d’investisseur. Lors de la deuxième rencontre, il vous proposera un plan par écrit qui devrait vous permettre d’atteindre vos objectifs.


Puisque vous allez lui confier des détails sur votre situation familiale, professionnelle et financière, vous devez vous sentir à l’aise avec votre planificateur financier, qui deviendra une sorte de confident. Veillez à ce qu’il adopte une approche relationnelle axée sur les liens que vous établirez plutôt qu’en fonction des transactions qui en résulteront, même s’il est autorisé à vous vendre des produits financiers. En effet, de nombreux planificateurs financiers sont aussi des représentants en épargne collective ou en assurance, ou encore des conseillers en placement, des titres professionnels régis par l’Autorité des marchés financiers (AMF).


Votre planificateur financier a l’obligation de vous offrir les produits qui correspondent à votre profil d’investisseur, et non ceux qui lui rapporteraient des commissions élevées ! S’il insiste pour vous vendre un produit plutôt qu’un autre, demandez à savoir pourquoi.


D’ailleurs, pour vous assurer de sa compétence de votre planificateur financier, n’hésitez pas à lui poser des questions sur sa formation, son expérience et sur la manière dont il compte être rémunéré.


Au Québec, ne devient pas planificateur financier qui veut. Ces professionnels doivent détenir un diplôme universitaire pertinent. Ils doivent aussi obtenir un diplôme de l’Institut québécois de planification financière (IQPF) ainsi que le permis d’exercice émis par l’AMF. Les comptables professionnels et les administrateurs agréés peuvent également agir à titre de planificateurs financiers.


Pour trouver un bon planificateur financier, n’hésitez pas à « magasiner ». Demandez par exemple à vos proches de vous en recommander un, et rencontrez-en plusieurs jusqu’à ce que « ça clique ». Vous pouvez également consulter les planificateurs financiers des institutions financières, qui offrent toutes ce service gratuitement. Ce qui n’est pas le cas des planificateurs financiers qui exercent en pratique privée, et dont la rémunération peut être fixée d’avance, sur honoraires, ou basée sur les commissions liées à vos placements.


Notez que pour trouver la perle rare, l’IQPF publie un répertoire de ces professionnels sur son site Internet.


Allez, un, deux, trois… planifiez !

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Pourquoi le Château Laurier a mesuré son empreinte sociale

BLOGUE. Le Château Laurier est la première entreprise québécoise à mesurer son empreinte sociale.

Rumeurs de fusion: Siemens tourne le dos à Bombardier

Après des rumeurs de rapprochement avec Bombardier, Siemens se tourne vers Alstom.

«Les technologies ne servent à rien si les employés les ignorent»

CONFÉRENCE. L'usine 4.0 c'est bien beau, à condition d'intégrer les technologies dans la culture de l'entreprise.