L’immobilier comme investissement

Publié le 08/02/2016 à 08:41

L’immobilier comme investissement

Publié le 08/02/2016 à 08:41

Par René Vézina








Tout le monde a besoin d’un logement et c’est sûrement une des raisons pour lesquelles le marché immobilier a fait ses preuves comme outil d’investissement intéressant. À moins de circonstances exceptionnelles, une propriété bien située et bien entretenue prend généralement de la valeur année après année. Historiquement, le gain dépasse l’inflation. Et comme le marché immobilier est moins volatil que le marché boursier, les gens qui tolèrent mal le risque peuvent y trouver leur compte.


Il est probable que l’achat d’une première maison ou d’une copropriété marquera vos débuts à titre d’investisseur en immobilier. En devenant propriétaire, vous paierez plus cher pour vous loger que lorsque vous étiez locataire. En contrepartie, vous faites l’acquisition d’un actif important qui pourra, par exemple, vous servir de fonds de retraite.


Pour maximiser votre placement, on vous conseille de commencer avec un bien immobilier de petite superficie situé dans un quartier sûr, près des services, ce qui facilitera sa location ou sa revente avec profit plus tard.


Ensuite, gérez le mieux possible votre hypothèque : en plus d’augmenter votre mise de fonds et d’obtenir un taux d’intérêt avantageux, faites des versements chaque semaine ou aux deux semaines et veillez à réduire la période d’amortissement. Vous épargnerez ainsi des dizaines de milliers de dollars en frais d’intérêt !


Investir en immobilier, c’est aussi profiter du fait que le remboursement de votre hypothèque crée éventuellement une équité qui peut vous servir de levier pour acheter d’autres biens. En effet, si votre dossier de crédit le permet, vous pouvez refinancer votre première hypothèque jusqu’à 80 % et utiliser ce capital pour acquérir un plex locatif, un local commercial ou ce chalet dont vous rêvez depuis longtemps…


Si vous vous dirigez dans cette voie, ne le faites pas à l’aveuglette ! Renseignez-vous sur le marché immobilier et recherchez les aubaines. Selon les spécialistes, une bonne affaire est une propriété de bonne qualité que vous paierez 10 % de moins que sa valeur réelle et qui pourra être revendue ou louée telle quelle rapidement, avec profit au passage.


Dans le cas d’un bien locatif, assurez-vous que les loyers couvrent vos dépenses et vos frais d’hypothèque, en tenant compte du fait que ces frais d’intérêt hypothécaires sont alors déductibles d’impôt.


En immobilier, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Les bons coups viennent souvent du fait que des propriétaires doivent vendre rapidement, pour cause de divorce, de succession, de faillite ou de chicane de famille, par exemple. Par ailleurs, les reprises par les banques permettent de mettre parfois la main sur une propriété à bon prix. Toutefois, pour profiter de ces occasions, il faut rester bien informé et être prêt à dégager des sommes importantes en quelques jours.


Un dernier point important : oubliez la spéculation ! Par exemple, n’achetez pas une propriété en espérant que le secteur où elle se trouve finira par se développer, ou encore à la lumière de certaines prévisions sur l’évolution du marché... Personne n’a de boule de cristal. Misez sur du concret, sur la qualité et sur l’entretien. Un immeuble en bon état vaudra toujours son pesant d’or.

À suivre dans cette section


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.