Les clients de Tandem RH aiment avoir le choix

Publié le 05/02/2013 à 15:56

Les clients de Tandem RH aiment avoir le choix

Publié le 05/02/2013 à 15:56

Tandem RH est la seule compagnie d’édition de logiciels spécialisée en ressources humaines au Québec. Pour elle, l’infonuagique est vite devenue un incontournable.

« Comme éditeur de logiciels, nous savions que l’infonuagique deviendrait une tendance marquée, et il n’était pas question de passer à côté », lance Dominic Lachapelle, directeur des ventes et réseau de distribution. Cette firme offre à ses clients d’utiliser ses logiciels de gestion des ressources humaines en mode infonuagique.


Elle utilise elle-même cette méthode pour ses ventes (avec le logiciel Salesforce) et pour tester les applications qu’elle développe. Elle garde toutefois sur ses serveurs locaux tout ce qui touche à l’édition de logiciels.

Tandem RH, qui servait surtout de grandes entreprises à ses débuts, il y a 25 ans, a depuis pris un virage vers le service aux PME. Pour ces dernières, l’infonuagique représente un choix intéressant, puisqu’il leur permet de moins dépenser en acquisition d’infrastructures et en frais fixes.


C’est surtout le cas des PME dont le département des ressources humaines est peu informatisé. « Ne pas avoir à acheter de serveurs, ni à gérer des mises à jour de logiciels ou l’entretien, devient alors un gros plus », selon Dominic Lachapelle.

La formule traditionnelle domine encore

Le directeur des ventes estime à environ 15 % la proportion des clients de l’entreprise qui ont choisi cette formule, tout en admettant que, pour l’instant, le plus gros de sa croissance demeure le fait de clients optant pour la formule plus « traditionnelle », et installant les logiciels de Tandem RH sur leurs propres serveurs locaux.


Pour les clients déjà dotés d’une infrastructure, cette solution permet d’éviter les coûts de l’hébergement sur des serveurs externes. C’est lorsque viendra le temps d’investir pour renouveler l’infrastructure que la question de l’informatique en nuage pourrait se poser.

« Certains de nos clients ont aussi des craintes liées à la sécurité et au respect des lois concernant les renseignements personnels, et jugent les données de ressources humaines trop sensibles pour être envoyées dans le nuage », explique Dominic Lachapelle.


Un choix qu’il respecte, tout en précisant que le niveau de sécurité des données en infonuagique est tout à fait acceptable.

Bon aussi pour l’image

Cela dit, l’offre de services en infonuagique est une alliée même auprès de clients qui n’ont pas immédiatement l’intention de l’utiliser.


« Pour beaucoup d’entre eux, cela signifie que nous sommes à jour technologiquement, et ils aiment savoir que, quand ils voudront prendre ce virage, nous saurons répondre à leurs besoins, » avance le dirigeant.


Selon lui, environ 5 % de leurs clients n’auraient pas signé avec eux sans cela, et bien d’autres en ont tenu compte dans leur évaluation globale de Tandem RH.

L’infonuagique est donc un allié pour le recrutement, beaucoup plus qu’un centre de profit comme tel.


« Les clients paient exactement le coût de l’hébergement en nuage, on ne fait pas de profits supplémentaires là-dessus, mais ça nous permet de signer des clients que l’on ne convaincrait pas sans cette option », conclut Jocelyn Lachapelle.


 

Sur le même sujet

La prochaine phase de la loi anti-pourriel s'attaquera aux logiciels

La controversée loi canadienne anti-pourriel a déjà forcé les entreprises à changer ...

L'ère des ordinateurs qui lisent dans nos pensées est proche, selon Ariel Garten, pdg d'InteraXon

26/09/2014 | Julien Brault

Selon la pdg d'InteraXon, la start-up derrière le Muse, les casques d'EEG seront omniprésents d'ici quelques années.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.