Dubo Électrique a effectué le passage en douceur

Publié le 29/01/2013 à 14:52, mis à jour le 29/01/2013 à 15:37

Dubo Électrique a effectué le passage en douceur

Publié le 29/01/2013 à 14:52, mis à jour le 29/01/2013 à 15:37

Des déconnexions à répétition, dues à l’infrastructure de télécommu-nications et non au fournisseur d’infonuagique, ont suscité des grognements les premières semaines chez certains des 175 employés de Dubo Électrique, à Montréal.


« Le passage à l’infonuagique s’est heurté à quelques résistances au début, pendant la période de rodage », admet William Tremblay, vice-président exécutif du distributeur en matériel électrique.  


Pour assurer une transition en douceur, le virage s’est fait par étapes. Les dirigeants ciblaient un groupe d’employé, « virtualisaient » leurs postes de travail, puis passaient au groupe suivant.


Cette méthode a grandement allégé l’impact sur les activités de l’entreprise.


À chacun sa spécialité
Avant d’adopter l’informatique en nuage, Dubo Électrique gérait ses applications et son réseau à l’interne.


Soucieux de demeurer à la fine pointe de la technologie, les dirigeants devaient sans cesse veiller à ce que les
applications soient à jour et la sécurité, maximale.


L’idée de confier cette tâche à des spécialistes s’est imposée d’elle-même.


L’entreprise a d’abord délocalisé les applications les plus courantes, comme Outlook ou la suite Microsoft Office, ainsi que le traitement des heures de travail. Elle poursuit avec celles qui touchent le cœur de son activité, comme un logiciel de conceptualisation d’éclairage et ses bases de données.


William Tremblay est heureux de ne plus avoir à gérer de multiples licences et confie que les employés sont nombreux à se prévaloir de l’accès à distance à leur poste de travail. La planification du budget  est facilitée avec une dépense d’opération mensuelle plutôt que des investissements importants pour remplacer des serveurs ou renouveler des licences informatiques.

Sur le même sujet

La prochaine phase de la loi anti-pourriel s'attaquera aux logiciels

La controversée loi canadienne anti-pourriel a déjà forcé les entreprises à changer ...

L'ère des ordinateurs qui lisent dans nos pensées est proche, selon Ariel Garten, pdg d'InteraXon

26/09/2014 | Julien Brault

Selon la pdg d'InteraXon, la start-up derrière le Muse, les casques d'EEG seront omniprésents d'ici quelques années.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

15:02 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

16:39 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...