Mobilisation pour attirer les jeunes travailleurs

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Mobilisation pour attirer les jeunes travailleurs

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Les mauvaises nouvelles qui ont touché l'industrie du meuble ces dernières années ont diminué son attrait auprès des jeunes en recherche d'emploi. Le centre collégial de transfert technologique EQMBO-Entreprises, spécialisé en transformation du bois en produits finis, se mobilise pour faire mieux rayonner le secteur auprès d'eux.


Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     


«À l'École nationale du meuble et de l'ébénisterie du Cégep de Victoriaville, nous avons actuellement 200 offres d'emploi, des postes que nous n'arrivons pas à pourvoir, souligne l'enseignant Mario Beaulieu. À un certain moment, l'année dernière, nous en avions même 300 !»


Dans l'ensemble de l'industrie québécoise du meuble, le nombre d'emplois est passé de 14 551 à 9 432 de 2005 à 2010, une baisse de 35 %. Et comme chaque fermeture d'usine de fabrication de meubles est soulignée à grands traits dans les médias, l'image d'un secteur en déroute dans lequel il n'y a plus d'emplois s'est ancrée dans la tête de certains jeunes.


«Dans les faits, beaucoup d'entreprises manquent de main-d'oeuvre spécialisée, note Martin Corriveau, directeur d'estimation et projets majeurs chez Vic mobilier de magasins. Les employeurs recherchent des dessinateurs, des programmateurs, des estimateurs et beaucoup d'opérateurs d'équipements et de responsables de projets.»


Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     


À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.