Thales installe son centre mondial d'intelligence artificielle à Montréal

Publié le 10/10/2017 à 08:50, mis à jour le 10/10/2017 à 12:41

Thales installe son centre mondial d'intelligence artificielle à Montréal

Publié le 10/10/2017 à 08:50, mis à jour le 10/10/2017 à 12:41

Par Denis Lalonde

Le centre d'intelligence artificielle de Thales devrait regrouper une cinquantaine de chercheurs et de développeurs. (Photo: Thales)

Après Microsoft, Google et Facebook c'est au tour de la multinationale française Thales d'installer un laboratoire en intelligence artificielle à Montréal.


Thales crée CortAIx, son centre mondial de recherche et technologie spécialisé en intelligence artificielle, en collaboration avec l'Institut de valorisation des données (IVADO), l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA) et l'Institut Vector de Toronto.


L'arrivée de Thales devrait se traduire par la création de 50 emplois de chercheurs et de développeurs en intelligence artificielle à Montréal. «Leur mission sera de promouvoir des applications sûres et éthiques d'intelligence artificielle pour le 'vaste portefeuille' de produits Thales», précise la société dans un communiqué.


CortAIx se concentrera plus particulièrement sur la création de solutions pour aider les compagnies aériennes, les opérateurs de satellites, les contrôleurs aériens, les opérateurs de transport, les forces armées et les gestionnaires d'infrastructures, «à prendre les meilleures décisions dans des moments décisifs, du fond des océans aux confins de l'espace et du cyberespace», ajoute la société.


La direction de Thales n'a pas chiffré le montant de son investissement à Montréal. La société se spécialise dans la conception de produits de haute technologie pour les industries de l'aérospatiale, du transport, de la défense et de la sécurité. Elle compte 64 000 employés dans 56 pays, dont 1800 au Canada. En 2016, l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 14,9 milliards d'euros, soit environ 21,9 milliards de dollars canadiens.


DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La nouvelle arme pour battre les pirates: l'intelligence artificielle

07/12/2017

Oubliez les vieilles méthodes pour détecter les attaques. Voici les nouvelles armes.

Le danger des fonds sectoriels : l’exemple de l’intelligence artificielle

01/12/2017 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Les fonds sectoriels permettent de cibler des secteurs précis de l'économie. Est-ce une bonne solution?

OPINION Résistons intelligemment à l'IA!
Mis à jour le 01/12/2017 | Olivier Schmouker
10 choses à savoir vendredi
24/11/2017 | Alain McKenna
10 choses à savoir mardi
14/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

À la une

Bourse: une séquence haussière historique

Le S&P 500 vient d'atteindre un nouveau jalon spectaculaire.

À surveiller: Uni-Sélect, Rogers et Banque CIBC

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Rogers et Banque CIBC?

L'offre de MTY pour Mikes déçoit, mais une surenchère semble peu probable

MTY n'est pas à l'abri d'une contre-offre, mais le cours d'Imvescor indique que peu y croient.