Pour les ingénieurs, tout se joue avant cinq ans

Offert par Les Affaires


Édition du 02 Juin 2018

Pour les ingénieurs, tout se joue avant cinq ans

Offert par Les Affaires


Édition du 02 Juin 2018

Le projet d’agrandissement du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine visait une certification LEED Argent et a finalement obtenu la certification LEED OR.

PRIX RELÈVE - Comme pour les enfants, on dit que tout se joue dans les cinq premières années de pratique des ingénieurs. Une période d'apprentissage exponentielle pour Slimane Bouakiz chez SNC-Lavalin, qui a travaillé à l'agrandissement du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Un projet totalisant 500 millions de dollars.


M. Bouakiz a été plongé dans ce grand projet alors qu'il était ingénieur junior en mécanique du bâtiment et comptait seulement deux ans d'expérience. Les travaux ont permis d'ajouter 125 000 mètres carrés à l'hôpital pour enfants, un agrandissement qui a de plus été certifié LEED Or. « J'ai vraiment grandi avec ce chantier puisque j'y ai passé cinq ans. Pendant cette période, j'ai eu la chance de changer de rôle régulièrement, ce qui m'a permis d'avoir une vision plus globale de tous les aspects. D'autant que travailler dans un établissement de santé est encore plus complexe qu'un autre type de bâtiment. »


Des occasions d'apprentissage extraordinaires dans ce chantier d'envergure, où une partie de la conception s'effectuait en parallèle avec la construction. « C'est très rare qu'on puisse participer à toutes les étapes, de l'idée à la mise en service. Cela nous permet de voir les résultats, de nous ajuster en conséquence, etc. Je réalise qu'au cours de ce projet, j'ai touché à des aspects du travail que d'autres ingénieurs plus expérimentés n'ont jamais encore rencontrés », explique-t-il.


Une évolution à la vitesse grand V pour M. Bouakiz, qui n'a pas hésité à prendre les bouchées doubles pour suivre le rythme rapide de ce mégachantier, qu'il fallait livrer en date sous peine de pénalités salées. « Ce n'était pas rare que je rapporte du travail le soir pour discuter avec différents intervenants de problèmes survenus durant la journée. Ainsi, le lendemain, nous étions prêts à continuer. » Dans ses temps libres, M. Bouakiz a même entrepris la lecture de plusieurs normes, notamment autour de la construction des établissements de santé, qui ont totalisé 9 000 pages.


En plus de devenir le bras droit de son mentor dans ce chantier comptant 900 travailleurs, l'ingénieur a su innover en concevant un système de redondance pour les blocs opératoires et les salles spécialisées. Cette modification, qui touchait les différents systèmes, comme la climatisation, a permis des économies d'espace et une réduction de la facture d'énergie pour Sainte-Justine d'environ 150 000 $ par année.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «GRANDS PRIX DU GÉNIE-CONSEILS QUÉBÉCOIS 2018»

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Les paris du génie pour améliorer nos vies

Édition du 02 Juin 2018 | Anne-Marie Tremblay

Environnement, transport collectif, bâtiment vert : le génie touche différentes sphères du quotidien et permet ...

Jacques Blouin : construire des ponts grâce à la relève

Édition du 02 Juin 2018 | Anne-Marie Tremblay

CATÉGORIE MENTOR DE L'ANNÉE. EX-ÆQUO - Reconnu comme une des sommités en la matière au Québec, Jacques Blouin a ...

OPINION Gaëtan Boyer: un mentor avant l'heure
Édition du 02 Juin 2018 | Anne-Marie Tremblay
Circulation collective en accéléré
Édition du 02 Juin 2018 | Anne-Marie Tremblay
Décontaminer en profondeur
Édition du 02 Juin 2018 | Anne-Marie Tremblay

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: