Un immeuble modèle signé Ivanhoé Cambridge pour locataires hypersophistiqués

Publié le 28/09/2013 à 00:00, mis à jour le 26/09/2013 à 10:47

Un immeuble modèle signé Ivanhoé Cambridge pour locataires hypersophistiqués

Publié le 28/09/2013 à 00:00, mis à jour le 26/09/2013 à 10:47

Par Claudine Hébert

Claude Sirois, d'Ivanhoé Cambridge

Tout nouvel immeuble de bureaux qui vise la catégorie «prestige» doit aujourd'hui satisfaire à quatre critères au moins : offrir une localisation de choix ; bénéficier d'un accès privilégié au transport en commun ; disposer des meilleures mesures d'efficacité énergétique ; et présenter un concept architectural hors du commun.


Parlez-en à Ivanhoé Cambridge. La filière immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec participe en ce moment à la construction d'une ambitieuse tour de 353 millions de dollars à Chicago. Il s'agira, pour la ville des vents, du tout premier immeuble de bureaux à voir le jour depuis les lendemains de la crise de 2008. Un projet, réalisé en collaboration avec la société immobilière américaine Hines, dans lequel Ivanhoé Cambridge investit 300 M$ de sa poche.


Efficacité énergétique


Construit sur la rive gauche de la rivière Chicago, le bâtiment de 45 étages se trouvera le voisin direct des deux gares principales du West Loop. Au total, la tour de verre et d'acier offrira plus de 900 000 pieds carrés de superficie locative ainsi qu'un parc urbain de 1,5 acre érigé au-dessus des infrastructures ferroviaires. La tour sera reliée au célèbre Chicago Riverwalk par une promenade linéaire de 180 mètres.


«Les locataires sont de plus en plus sophistiqués. Ils recherchent des bâtiments qui optimisent leur besoin d'espace, équipés de la dernière technologie, présentant une généreuse luminosité naturelle et efficaces sur le plan énergétique. La certification LEED est d'ailleurs devenue une norme recherchée par la plupart des locataires d'immeubles de classe A», rapporte Claude Sirois, vice-président exécutif et cochef de l'exploitation chez Ivanhoé Cambridge.


À ce propos, Ivanhoé Cambridge a investi plus de 150 M$ depuis dix ans pour optimiser l'efficacité énergétique de son édifice phare montréalais, la Place Ville Marie. La société immobilière souhaite obtenir la certification LEED Argent pour ce bâtiment au début de 2014.


Certification LEED Or


À Chicago, le projet River Point cible une certification LEED Or. Dessinée par la firme d'architectes du Connecticut Pickard Chilton, la nouvelle tour se distinguera par sa vue exceptionnelle sur la rivière Chicago, le lac Michigan et les autres gratte-ciel de la ville des vents. Plus de 95 % de l'éclairage proviendra de la luminosité naturelle.


Trois aspects «signature» retiennent l'attention. La forme fluide de la tour qui évoque les courbes d'une rivière, sa verdure et l'immense hall d'entrée en forme d'arche qui donnera l'impression de faire partie intégrante de l'environnement. «À Chicago, tous les immeubles de prestige disposent d'un grand hall. Cet élément architectural donne le ton dès qu'on pénètre dans une tour et est très apprécié des entreprises locataires», signale Anthony Markese, designer principal chez Pickard Chilton. La conception de ce hall d'entrée a d'ailleurs nécessité quatre mois de travail sur les deux années nécessaires à la réalisation des plans du River Point.


Une forte demande


Troisième ville des États-Unis de par sa population (9,6 millions d'habitants), Chicago compte plus de 400 sièges sociaux, dont 29 figurent au classement Fortune 500. Plusieurs sociétés ont déjà manifesté leur intention de louer des locaux dans un immeuble de bureaux de prochaine génération et bien situé. Ce à quoi correspond le River Point.


Déjà, plus de 50 % des locaux ont été loués. Parmi les clients, un important cabinet d'avocats, McDormett, a réservé plus de 225 000 pi2 à titre de locataire principal. «River Point a été planifié pour répondre aux besoins du 21e siècle des cabinets juridiques. Nos avocats, nos employés et nos clients seront inspirés par cet immeuble au design unique et aux vues spectaculaires sur la ville de Chicago», a mentionné Jeffrey Stone, coprésident du cabinet McDermott Will & Emery. L'entreprise prendra possession de ses locaux au printemps 2017.


De Calgary à Paris


Ivanhoé Cambridge et son partenaire immobilier américain Hines n'en sont pas à leur première réalisation commune. Le duo compte deux autres projets de construction prestigieuse au cours des dernières années, soit le Eighth Avenue Place à Calgary, en Alberta, et la Tour T1 à Paris, La Défense, en France.


La firme d'architecte Pickard Chilton figure également parmi les alliés réguliers d'Ivanhoé Cambridge. C'est à elle que l'on doit les plans de la tour de Calgary.


Enfin, ces nouvelles tours aident à positionner Ivanhoé Cambridge parmi les dix plus grandes sociétés immobilières du monde. Les actifs de l'entreprise, répartis dans plus de 20 pays, se chiffrent à plus de 35 milliards de dollars, dont 15 % se trouvent en sol québécois.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 47 minutes | Alain McKenna

Les Québécois achèteront plus à Noël, on recherche le Steve Jobs montréalais, cette pub bancaire qui glace le sang...

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

L'inaccessible maison?

En 2019, les maisons seront inabordables à un niveau qu'on ne voit pas souvent.