Charest écarte une étude mettant en doute la rentabilité du Plan Nord

Publié le 14/03/2012 à 10:16, mis à jour le 16/03/2012 à 16:00

Charest écarte une étude mettant en doute la rentabilité du Plan Nord

Publié le 14/03/2012 à 10:16, mis à jour le 16/03/2012 à 16:00

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Le premier ministre Jean Charest écarte du revers de la main l'étude de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) qui met en doute la rentabilité du Plan Nord.


Cette étude, dévoilée mercredi matin par le quotidien Le Devoir, estime que le projet pourrait accumuler un déficit allant jusqu'à 8,45 milliards $ sur 25 ans.


«Totalement faux», a tranché Jean Charest, qui a opposé à cette étude de l'IRIS celle que vient de réaliser la firme Secor, «qui annonce des retombées de 147 milliards $ (sur la même période) et 37 000 emplois».


Sans surprise, le premier ministre, qui concluait mercredi matin une courte visite à Paris, accorde «plus de crédibilité» à l'analyse de Secor, à ses yeux «fondée sur des éléments plus objectifs» que celle de l'IRIS.


Notre dossier Plan Nord



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Louis Vachon, heureux que le PQ mise aussi sur le Nord

08/01/2013

Le Parti québécois a bien compris l'importance de poursuivre le développement du Nord du ...

Marois cherche à charmer les investisseurs américains

Mis à jour le 13/12/2012

Un peu plus d'un an après Jean Charest, Pauline Marois a, à son tour, présenté sa vision du ...

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.