4 questions à se poser avant d'acheter ou de vendre une société

Publié le 17/11/2017 à 15:46

4 questions à se poser avant d'acheter ou de vendre une société

Publié le 17/11/2017 à 15:46

Par lesaffaires.com

DOSSIER FUSIONS ET ACQUISITIONS - À la lumière des données du marché, PwC Canada a relevé quatre éléments importants pour les vendeurs et les acheteurs qui souhaitent conclure des fusions et acquisitions.


1. Est-ce le bon moment pour vendre?


Pour les propriétaires d’entreprises qui envisagent de vendre, maintenant est peut-être le bon moment. Les valorisations sont élevées et de nombreux investisseurs cherchent à réaliser des transactions, notamment dans le secteur du capital-investissement qui est très bien financé et qui regorge de fonds en réserve.


«Avec la possibilité que les multiples continuent de croître, une entreprise qui envisagerait de vendre maintenant occuperait une position de choix sur le marché», note Dave Planques, Leader national du groupe Transactions, PwC Canada.


2. Que se passera-t-il en temps de crise ?


Les acheteurs doivent réaliser des «simulations de crise». Si vous avez des capitaux à déployer, il vous faudra une excellente raison d’investir pour justifier les hautes valorisations que vous aurez sans doute payées pour conclure une acquisition. Et mieux vaut soumettre toute transaction d’achat à une simulation.


«Qu’adviendrait-il en cas de ralentissement et de baisse des ventes? Ce prix d’achat semble-t-il encore juste, et la transaction est-elle encore viable? Est-ce que l’équipe de gestion de l’entreprise cible a déjà eu à traverser une période de ralentissement? Votre structure de financement sera-t-elle efficace en cas de récession», donne en exemple Dave Planques.


De plus en plus d’intervenants exigeants utilisent les données et l’analyse pour réaliser leurs simulations de crises de manière à tenir compte de ces hypothèses et d’autres facteurs dans le but de déterminer quelle sera la réaction de l’entreprise face à un ralentissement.


3. Comment créer le plus de valeur après la transaction ?


Les acheteurs doivent avoir un plan concret pour changer le fonctionnement de l’entreprise, plutôt que se contenter d’acheter et de maintenir le statu quo. Si vous payez les multiples élevés d’aujourd’hui, il vous faudra une excellente stratégie de création de valeur post-acquisition. Plusieurs fonds pavent la voie en utilisant les technologies et données analytiques pour accroître la valeur de leur investissement.


«Que cela passe par la croissance du chiffre d’affaires, c'est-à-dire marketing numérique, amélioration de l’expérience utilisateur, les mesures de réduction de coûts ou l’amélioration du fonds de roulement, les technologies et les données analytiques peuvent vous aider à déterminer où et comment créer le plus de valeur et à le faire à une vitesse et à un niveau de détail qui aurait été impossible auparavant», fait remarquer le responsable Transactions de PwC Canada.


4. Faut-il viser d’autres marchés ?


Enfin, l'une des stratégies envisageables lorsque les multiples sont élevés consiste à viser les marchés moins achalandés. «Dans la fourchette des 25 à 50 millions $, les multiples sont moins élevés et la concurrence est généralement plus faible que dans les fourchettes supérieures (et les acquisitions sont moins axées sur les sociétés de capital-investissement)», souligne note Dave Planques.


C’est pourquoi un regroupement d’entreprises pourrait être une option intéressante: au lieu d’acheter une seule entreprise pour 100 M$, les acheteurs devraient chercher à acquérir de plus petites entreprises au fort potentiel de regroupement par acquisitions complémentaires.


«Il convient toutefois de noter que les transactions à plusieurs intervenants peuvent accroître le risque d’exécution», avertit PwC.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER FUSIONS ET ACQUISITIONS VERS UNE ANNÉE RECCORD




image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Republik ne veut que des clients générant un impact positif

BLOGUE. Certaines entreprises filtrent leurs fournisseurs. L'agence de communication Republik filtrera ses clients.

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.