L’importance d’un comité aviseur dans la gouvernance d’une société privée

Publié le 02/10/2014 à 11:53

Franziska Ruf, Associée chez Davies Ward Phillips & Vineberg

Souvent considéré comme une première étape avant un conseil d’administration formel pour une petite entreprise en démarrage, un comité aviseur (parfois appelé un comité consultatif ou advisory committee) peut aussi être un complément au conseil d’administration d’une société privée de plus grande taille. D'après Franziska Ruf, Associée chez Davies Ward Phillips & Vineberg: "c’est un outil efficace pour permettre à une entreprise d’obtenir des conseils et d’avoir accès à de l’expertise, sans pour autant être liée". Un comité aviseur :


▪   encourage les fondateurs et dirigeants à rendre des comptes et leur fournit une crédibilité dans le milieu des affaires;


▪   constitue une source de conseils externes et objectifs par la diversité des compétences de ses membres qui s’ajoutent à celles des fondateurs et dirigeants;


▪   doit être composé de personnes indépendantes, dont certains ont une expertise dans l’industrie où la société évolue et une bonne compréhension des enjeux de l’entreprise – les membres peuvent être des experts en gouvernance, des clients, des financiers ou autres;


▪   doit avoir un mandat clair – il peut être général et couvrir le long terme ou seulement pour un projet précis;


▪   assiste l’entreprise dans sa prise de décisions concernant des domaines aussi variés que la vision de l’entreprise, sa profitabilité, la gestion du risque, l’innovation et la succession de sociétés familiales;


▪   rémunère parfois ses membres pour leurs services.


Un conseil primordial : afin que le comité aviseur remplisse son mandat avec succès, les fondateurs et dirigeants doivent être honnêtes et transparents et fournir aux membres toute l’information requise.

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 49 minutes | Alain McKenna

Ceci n'est pas un Vinier! La bague en diamant à 250 000 $US d'Apple. Et voici le premier véritable robot cowboy.

Pour s’enrichir, il y a aussi le facteur chance

On dit des gros rendements boursiers qu’ils sont l’apanage des audacieux. Il y a aussi un peu de chance…

Trois accessoires pour combattre la coûteuse obsolescence programmée

07:00

BLOGUE. Prenez des notes, Noël s’en vient...