La Montérégie affiche une très bonne santé économique

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Février 2018

La Montérégie affiche une très bonne santé économique

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Février 2018

Par Pierre Théroux

Le mégaprojet immobilier, Solar Uniquartier, d’une valeur de 1,3 milliard de dollars, est en train de prendre forme à ­Brossard, à la croisée des autoroutes 30 et 10 et face au ­Quartier ­DIX30. [Photo : ­Devimco]

Focus régional
Série 1 de 7


Les Affaires prend la route afin de vous faire découvrir sept régions qui se démarquent par leur vitalité économique.


Montérégie
Collée à l’Estrie et au ­Centre-du-Québec, la région où foisonnent les projets immobiliers d’envergure soutient des industries de produits chimiques, de métallurgie, de sidérurgie et d’électronique. La richesse de ses sols a permis l’évolution remarquable de l’industrie agroalimentaire.


Taux de chômage à la baisse, investissements majeurs, implantation d'entreprises : l'économie de la Montérégie se porte très bien et continuera sur sa bonne lancée en 2018.


La vaste région, qui compte jusqu'à 15 municipalités régionales de comté et s'étend jusqu'aux frontières avec les États-Unis et l'Ontario, offre « des possibilités de développement économique sans précédent », note Chantal Routhier, économiste au Mouvement Desjardins.


« Nous sommes dans une très bonne période, il y a beaucoup d'effervescence », constate également Julie Éthier, directrice générale de Développement économique Longueuil, cette agglomération bordée par le fleuve Saint-Laurent qui regroupe les villes de Boucherville, Brossard, Longueuil, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert.


À preuve : le mégaprojet immobilier Solar Uniquartier est en train de prendre forme à Brossard, à la croisée des autoroutes 30 et 10 et face au Quartier DIX30. D'une valeur de 1,3 milliard de dollars, ce vaste complexe à vocations résidentielle, commerciale et récréotouristique se présente comme le « nouveau centre-ville de la Rive-Sud » et aura un accès direct à une future station du Réseau électrique métropolitain (REM). À Candiac, un vieux site industriel où se situait l'usine historique de la Consumers Glass laisse place au Square Candiac, un projet de développement résidentiel de quelque 600 millions de dollars d'une superficie de 1 ,78 millions de pieds carrés.


D'importants investissements industriels


L'économie de la Montérégie est également soutenue par « d'importants projets d'investissements industriels et d'implantation d'entreprises », indique Mme Routhier. À Bromont, par exemple, GE Aviation compte investir 238 M$ en cinq ans pour moderniser la fabrication de ses pièces de moteurs d'avions et ainsi créer 115 nouveaux emplois spécialisés.


En novembre dernier, le géant Molson, qui était implanté à Montréal depuis plus de 200 ans, annonçait son intention de poursuivre sa croissance à Longueuil, sur un terrain situé près de l'aéroport Saint-Hubert, là où le gouvernement fédéral vient d'injecter 17 M$ pour des travaux de mise à niveau de la piste principale, alors que Chrono Aviation a annoncé des investissements de 10 M$ pour y construire un nouveau hangar et tripler son nombre d'emplois.


« L'aéroport joue un rôle majeur dans l'économie de la région et la Ville souhaite accentuer son développement », indique Mme Éthier. Le projet de construction d'un terminal de passagers est toujours dans l'air, tandis qu'un regroupement d'anciens travailleurs d'Aveos propose d'y mettre sur pied un centre de maintenance et de révision d'aéronefs.


L'industrie aérospatiale est d'ailleurs un acteur majeur du développement dans l'agglomération de Longueuil. Outre la présence du motoriste Pratt & Whitney, qui poursuit aussi des travaux de modernisation, et du fabricant de trains d'atterrissage Héroux-Devtek, le territoire regroupe plus de 40 % des PME québécoises de l'aérospatiale, rappelle Mme Éthier.


L'arrivée de Molson vient aussi alimenter un secteur agroalimentaire qui est déjà fort bien pourvu en Montérégie, considéré comme le garde-manger du Québec. L'agglomération de Longueuil compte à elle seule plus de 7 700 emplois répartis dans 180 entreprises du secteur, dont Danone, Agropur, Weston et Bridor. La production agroalimentaire et la recherche en biotechnologie sont au coeur de l'activité industrielle de Saint-Hyacinthe, qui abrite notamment l'Institut de technologie agroalimentaire et Cintech agroalimentaire.


Les bienfaits de l'autoroute 30


La Montérégie est aussi une importante zone de transit pour le transport, la logistique et la distribution. L'achèvement de l'autoroute 30, il y a maintenant cinq ans, a ouvert de nouvelles perspectives de développement. Encore aujourd'hui, « on n'a pas fini de voir les bienfaits et les possibilités de développement suscités par la 30 », estime Mme Routhier.


Le secteur du transport, à Longueuil, où sont regroupées quelque 350 entreprises liées à ce secteur d'activité, bénéficiera de la création récente d'Ivéo, un technopôle des transports durables et intelligents.


L'établissement d'un pôle logistique à Contrecoeur et à Vaudreuil-Soulanges, de même que l'adoption de la Stratégie maritime du Québec, qui entraînera la création de zones industrialo-portuaires à Contrecoeur, à Varennes et à Salaberry-de-Valleyfield, accentueront aussi le statut de la région comme plaque tournante en matière de transport de marchandises.


Résultats : la Montérégie devrait afficher une croissance économique de 3,3 % en 2017 et de 3,4 % en 2018, selon des prévisions établies l'an dernier par Desjardins, qui « devrait les réviser à la hausse », indique Mme Routhier. Son taux de chômage a pour sa part baissé de 6,0 % en 2016 à 4,6 % en 2017. Depuis 1987, à l'exception de 1993, la région a toujours présenté un taux de chômage inférieur à celui de l'ensemble du Québec.


La forte intégration économique de la région avec Montréal permettra aux résidents des principales villes situées en périphérie de l'île de profiter de l'accélération du marché du travail montréalais, fait valoir Mme Routhier. Cette performance entraîne toutefois des « enjeux importants de rareté de la main-d'oeuvre », ajoute Mme Routhier. Même si le « bassin de travailleurs s'accroît, les entreprises ont de la difficulté à recruter », note également Mme Éthier. La Montérégie connaît en effet, depuis plus de trente ans, l'une des meilleures croissances démographiques du Québec. De 2016 à 2021, la population de la région devrait croître de 4,7 %, comparativement à 3,8 % pour l'ensemble du Québec, et ce, grâce entre autres à l'arrivée de résidents des autres régions. Selon l'Institut de la statistique du Québec, son solde migratoire interrégional atteindra environ 36 000 résidents de 2016 à 2021, un niveau comparable à celui des cinq années précédentes.


Principales villes (population en 2016)
Longueuil : 245 094
Saint-Jean-­sur-Richelieu : 95 468
Brossard : 86 876
Granby : 67 666
Saint-Hyacinthe : 55 384
Source : ministère de l’Économie, de la ­Science et de l’Innovation 


Croissance du ­PIB
2014 : 2,1 %
2015 : 2,5 %
2016 : 3,2 %
2017 : 3,3 %*
2018 : 3,4 %*
* ­Prévisions
Source : ­Mouvement ­Desjardins


Taux de chômage
2014 : 6,5 %
2015 : 5.9 %
2016 : 6,0 %
2017 : 4,6 %
Source : ­Mouvement ­Desjardins

À suivre dans cette section


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Rio Tinto obtient une certification internationale en développement durable

11/04/2018 |

La société a reçu l'Aluminium Stewardship Initiative pour ses activités aux cinq ...

Rio Tinto Fer et Titane investit 43 M $ à son complexe métallurgique de Sorel-Tracy

20/03/2018 | Les Affaires PRO

Le projet de reconstruction et d'installation d'une hotte de dépoussiérage a permis de redémarrer ...

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.