Les huit meilleures pratiques à suivre

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

Les huit meilleures pratiques à suivre

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

Par Dominique Beauchamp

Les FNB apportent la simplicité à prix modique aux investisseurs. Encore faut-il s'assurer de bien les utiliser pour pleinement profiter de leurs avantages. Voici les meilleures pratiques à adopter afin que les FNB vous aident à atteindre vos objectifs de placement.


1. Ne jugez pas un FNB par son étiquette


Il ne faut pas se fier à l'appellation de chaque FNB pour faire ses choix, dit Constantine Kostarakis, président de Summum Investment Management.


«L'investisseur se doit d'aller voir comment le FNB qui l'intéresse est construit et ce qu'il contient. Il peut ainsi voir s'il correspond vraiment au placement recherché et s'il sert bien sa stratégie», explique le gestionnaire de portefeuille.


Un FNB d'actions canadiennes peut contenir plus d'actions américaines que souhaité, par exemple.


De plus en plus de FNB ne calquent pas les indices et ne procureront donc pas la performance du marché que les investisseurs recherchent avec ces produits.


Un FNB «à faible volatilité», même s'il est rassurant à première vue, peut par exemple entrer en conflit avec la répartition existante du portefeuille, en déséquilibrant la part qu'occupe chaque catégorie d'actifs.


Ainsi, les investisseurs présument toujours que les FNB sont très diversifiés. Là encore, il faut faire ses devoirs, dit M. Kostarakis.


Même dans la catégorie populaire des FNB de dividendes, ces produits n'offrent peut-être pas la diversité recherchée. Ainsi, un peu plus de la moitié de l'iShares Canadian Select Dividend Index ETF (Tor., XDV) est constitué de titres du secteur financier, tandis que l'iShares S&P/TSX Canadian Dividend Aristocrats Index ETF (Tor., CDZ) est mieux réparti.


Kim Inglis, conseillère chez Canaccord Genuity Wealth Management, cite en exemple l'iShares S&P/TSX Capped Energy Index ETF (Tor., XEG), qui est dominé par Suncor et Canadian Natural Resources. Le FINB BMO équipondéré S&P/TSX pétrole et gaz (Tor., ZEO), en revanche, donne un poids égal à chacun de ses titres et est plus équilibré, dit-elle.


Cliquez ici pour consulter le dossier FNB: Comment bâtir un portefeuille solide



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

FNB: Comment Banque Nationale Investissements veut faire sa place

18/02/2019 | Stéphane Rolland

En entrevue, Annamaria Testani, vice-présidente chez BNI, nous explique sa stratégie.

Simulation Bourstad : ça commence lundi!

08/02/2019 | Ian Gascon

Comment mettre les chances de son côté afin de générer de meilleurs rendements à long terme.

À la une

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...

À surveiller: Walmart, Air Canada et Bank of America

Il y a 57 minutes | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Walmart, Air Canada et Bank of America? Voici quelques recommandations d'analystes.