Les huit meilleures pratiques à suivre

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

Les huit meilleures pratiques à suivre

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Novembre 2014

Par Dominique Beauchamp

Les FNB apportent la simplicité à prix modique aux investisseurs. Encore faut-il s'assurer de bien les utiliser pour pleinement profiter de leurs avantages. Voici les meilleures pratiques à adopter afin que les FNB vous aident à atteindre vos objectifs de placement.


1. Ne jugez pas un FNB par son étiquette


Il ne faut pas se fier à l'appellation de chaque FNB pour faire ses choix, dit Constantine Kostarakis, président de Summum Investment Management.


«L'investisseur se doit d'aller voir comment le FNB qui l'intéresse est construit et ce qu'il contient. Il peut ainsi voir s'il correspond vraiment au placement recherché et s'il sert bien sa stratégie», explique le gestionnaire de portefeuille.


Un FNB d'actions canadiennes peut contenir plus d'actions américaines que souhaité, par exemple.


De plus en plus de FNB ne calquent pas les indices et ne procureront donc pas la performance du marché que les investisseurs recherchent avec ces produits.


Un FNB «à faible volatilité», même s'il est rassurant à première vue, peut par exemple entrer en conflit avec la répartition existante du portefeuille, en déséquilibrant la part qu'occupe chaque catégorie d'actifs.


Ainsi, les investisseurs présument toujours que les FNB sont très diversifiés. Là encore, il faut faire ses devoirs, dit M. Kostarakis.


Même dans la catégorie populaire des FNB de dividendes, ces produits n'offrent peut-être pas la diversité recherchée. Ainsi, un peu plus de la moitié de l'iShares Canadian Select Dividend Index ETF (Tor., XDV) est constitué de titres du secteur financier, tandis que l'iShares S&P/TSX Canadian Dividend Aristocrats Index ETF (Tor., CDZ) est mieux réparti.


Kim Inglis, conseillère chez Canaccord Genuity Wealth Management, cite en exemple l'iShares S&P/TSX Capped Energy Index ETF (Tor., XEG), qui est dominé par Suncor et Canadian Natural Resources. Le FINB BMO équipondéré S&P/TSX pétrole et gaz (Tor., ZEO), en revanche, donne un poids égal à chacun de ses titres et est plus équilibré, dit-elle.


Cliquez ici pour consulter le dossier FNB: Comment bâtir un portefeuille solide


À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Des FNB sans frais de gestion. On y est presque!

17/08/2018 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. De nouveaux fonds à très faible coût ont été lancés récemment.

Voici pourquoi la fermeture de FNB au Canada va s'accélérer

15/06/2018 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Proportionnellement, le Canada compte 3 fois plus de FNB qu'aux États-Unis. Exagérez-vous dites?

À la une

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?