Une entrepreneure dans l'âme

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Novembre 2015

Une entrepreneure dans l'âme

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Novembre 2015

Marcèle Lamarche, Association d’entraide Le Chaînon.

LAURÉATE - Audacieux, c'est le mot qui caractérise les 40 ans de parcours professionnel de Marcèle Lamarche, lauréate des Prix Femmes d'affaires du Québec dans la catégorie Cadre, dirigeante ou professionnelle, organisme à but non lucratif. Dès le début de sa carrière, elle ose quitter son emploi de négociatrice syndicale pour ouvrir une librairie à Montréal, en 1984. «Deux mois plus tard, le petit Maurice Viens est enlevé et son corps est retrouvé peu après, raconte celle qui était alors mère d'un bébé. J'étais bouleversée !» L'année suivante, elle fonde l'association Enfant-Retour et s'y investit bénévolement à temps plein.


Cliquez ici pour consulter le dossier Femmes d'affaires : défi croissance


En 1994, elle rejoint la Croix-Rouge, puis Moisson Montréal, dont elle sera directrice générale pendant cinq ans. Elle y développe des compétences en philanthropie et en collecte de fonds ainsi qu'en gestion des ressources humaines. En 1999, nouveau changement de cap. Elle devient experte-conseil afin d'accompagner les organisations communautaires dans la consolidation de leur gestion. Son cheminement lui permet d'en apprendre davantage sur elle-même. «J'ai découvert que j'étais une entrepreneure dans l'âme qui aime non seulement développer des initiatives, mais aussi les consolider», dit-elle.


Il y a quatre ans, Mme Lamarche prend la tête du Chaînon, une maison d'hébergement pour femmes en difficulté. Là aussi, elle se risque à faire évoluer le mode de gestion de l'organisme ainsi que sa culture de la discrétion. «Le Chaînon a adopté une approche entrepreneuriale dans le respect de son caractère humanitaire et communautaire, explique-t-elle. J'ai voulu ouvrir les portes pour sensibiliser les gens, mais sans trahir l'identité des femmes.»


Malgré tout, elle a traversé des moments de doute qu'elle est parvenue à surmonter. «J'ai appris qu'il faut avoir le courage de les regarder et de les partager avec d'autres. On ne bâtit jamais une organisation ou une entreprise seule. Il y a toujours des gens qui ont cru en nous, qui nous ont aidés et qui nous ont fait profiter de leur intelligence et de leur bonté.»


Le plus grand risque qu'elle ait jamais pris


«Quand j'ai tout lâché pour fonder Enfant-Retour, je plongeais dans le vide, sans connaissances de la question des enfants disparus ni moyens financiers. Je n'avais que ma détermination à retrouver les enfants disparus et à aider leurs parents.»


Ce qu'elle aimerait réaliser en affaires


«Assurer la pérennité financière du Chaînon pour les décennies à venir à travers la fondation du même nom qui a été fondée l'an dernier, et obtenir l'appui financier du milieu des affaires en développant un réseau de partenaires corporatifs.»


Cliquez ici pour consulter le dossier Femmes d'affaires : défi croissance


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

C'est la 18e édition du gala du Réseau des femmes d’affaires du Québec

Édition du 10 Novembre 2018 | Les Affaires

À l’occasion du gala du Réseau des femmes d’affaires du Québec, découvrez des Québécoises qui incarnent l’excellence.

Danielle Danault: une réussite à toute allure

Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel

La lauréate du prix Entrepreneure, moyenne entreprise s'est lancée en affaires à 19 ans par soif de liberté.

OPINION Caroline Desautels: se renouveler sans cesse
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel
Sylvie Senay: la reine du bio
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel
Chantale Arseneau: allier expertise et générosité
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel

À la une

Immobilier: vers un record de tous les temps en 2018

Contrairement au reste du pays, le marché résidentiel ne dérougit pas au Québec. Bien au contraire.

Quel montant payer pour habiter près d'une station de métro?

19/11/2018 | Joanie Fontaine

Blogue. Une plus-value sur les propriétés situées à moins de 2 km d'une station de métro a été notée

Le ménage de fin d'année bat son plein

BLOGUE. Les pros remanient leur portefeuille en fin d'année tandis que les stratèges émettent leurs prévisions pour 2019