L’engagement sans faille de Ginette Noiseux

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

L’engagement sans faille de Ginette Noiseux

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« Le monde de l’entreprise nous a soutenus alors que le gouvernement se montrait frileux », met Ginette Noiseux en avant.

Élevée par son père après la mort de sa mère, Ginette Noiseux avoue elle-même que sa fibre particulièrement féministe n’était pas particulièrement développée à sa sortie de l’École nationale du théâtre du Canada en 1978.


Conceptrice de costumes et scénographe, elle se heurte aux inégalités subies par les femmes dans le milieu du théâtre institutionnel de l’époque.


« Une femme scénographe, cela ne se pouvait pas, se souvient-elle . Je vivais très bien de mon métier, mais j’étais tout le temps en colère. » En 1981, elle quitte donc le théâtre institutionnel pour le Théâtre Expérimental des Femmes (TEF), fondé deux ans plus tôt.


Un travail de longue haleine


Depuis, il est devenu Espace Go et Ginette Noiseux en occupe la tête depuis 1987. Les premières années, le TEF est tellement à court d’argent que Ginette Noiseux vit dans le théâtre et travaille, en parallèle, comme femme de ménage pour se nourrir. « J’étais vraiment pauvre, mais je croyais à ce que je faisais. »


Au fil des années, Espace Go s’est imposé comme un acteur incontournable du théâtre contemporain à Montréal. Bien que la compagnie essuie de grosses tempêtes, Ginette Noiseux ne perd jamais confiance et s’évertue à allier vocation artistique et engagement citoyen.


« L’exigeant projet artistique à mener, qui constitue déjà un défi immense à relever, se double d’une mission de valorisation de la contribution des femmes au théâtre », souligne-t-elle.


Connaître les bonnes personnes


Pour y parvenir, Ginette Noiseux a trouvé des alliés au sein du monde des affaires. Le conseil d’administration d’Espace Go, majoritairement composé de femmes, est présidé par Martine Turcotte, vice-présidente de Bell Canada.


Et le groupe Transat appuie Espace Go depuis 1994. « Le monde de l’entreprise nous a soutenus alors que le gouvernement se montrait frileux », met-elle en avant.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»


 

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Legault courtisera de nouveaux investisseurs étrangers en France

En une année, le Québec transige davantage avec l’État américain du Texas qu’avec la France tout entière.

Hausse des taux : ce n'est que partie remise

09/01/2019 | Stéphane Rolland

La Banque du Canada a toujours l’intention de resserrer la politique monétaire «avec le temps».

À la une

Un nouveau quartier naîtra aux abords du Pont Jacques-Cartier

Laissé à l'abandon depuis des décennies, le développement de ce quadrilatère améliorera l'image du secteur.

Les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit

Mis à jour à 16:26 | AFP

À deux mois et demi de la date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'incertitude persiste.

Legault courtisera de nouveaux investisseurs étrangers en France

En une année, le Québec transige davantage avec l’État américain du Texas qu’avec la France tout entière.