Le goût est sa marque de commerce

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Avril 2014

Le goût est sa marque de commerce

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Avril 2014

Marie Gosselin mène l'entreprise qui a donné aux Québécois la tomate Savoura, et qui s'apprête maintenant à la faire découvrir aux Ontariens.

Marie Gosselin mène l'entreprise qui a donné aux Québécois la tomate Savoura, et qui s'apprête maintenant à la faire découvrir aux Ontariens.


Pdg depuis 2008 des Serres du St-Laurent (que plusieurs connaissent simplement comme l'entreprise Savoura), elle est tombée dans le marché des fruits et légumes à l'âge de 14 ans. Avec sa grande soeur Julie et son plus jeune frère Pierre, Marie Gosselin se rendait au marché public chaque matin avec son chargement de fraises. «Notre mère venait nous chercher à la fin de la journée, quand nous avions réussi à vendre toutes nos fraises !» se souvient-elle.


La jeune fille a la piqûre des affaires dès cette première saison. Ses études en agroéconomie à l'Université Laval lui permettent de raffiner ses intuitions, mais c'est cette expérience, les deux mains dans les fraises d'été gorgées de soleil, qui donne l'impulsion à Marie Gosselin de développer ce qui deviendra la marque de commerce de Savoura : le goût. «J'ai appris beaucoup durant ces années sur le comportement du consommateur, sur ce qu'il recherche quand il achète des fruits et légumes. Nous vendions des variétés de fraises qui étaient plus sucrées, et nous vendions vraiment cette saveur-là aux clients ; nous leur faisions même goûter nos produits pour les accrocher.»


Embauchée en 1989 comme directrice des ventes et du marketing dans la nouvelle entreprise acquise par son père, Marie Gosselin pense rapidement à reproduire ce qu'elle a appris des petits marchés de fraises sur le bord des routes : offrir un produit qui se démarque de ses concurrents. Pour y arriver, elle a l'idée de donner un nom, une marque de commerce à ses tomates. Une stratégie plutôt rare dans le domaine des fruits et légumes. «On a ainsi développé la marque Savoura, qui a aujourd'hui une belle notoriété au Québec», explique la pdg.


Dire que le nom de l'entreprise est connu est un euphémisme. Un sondage mené par l'entreprise sur le niveau de reconnaissance de la marque de commerce Savoura auprès des consommateurs révélait en 2011 que la tomate était connue de 73 % de la population québécoise (et de 90 % des gens de la région de Québec, où Savoura est installée). Outre la banane Dole, quel est le fruit ou le légume dont on peut dire qu'il est devenu une véritable marque de commerce ?


C'est d'ailleurs la réussite la plus importante aux yeux de Marie Gosselin depuis son arrivée dans l'entreprise, il y a près de 25 ans. «Avoir été une pionnière avec cette idée de développer une marque pour un produit comme une tomate, ça me rend très fière.»

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour il y a 14 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.